Soutenir notre effort d’information

Chaque semaine, l’ADES envoie « le Rouge et le Vert« , hebdo électronique, à de nombreux lecteurs. Les retours sont en général très positifs, même si cette « newsletter » fait grincer les dents des oppositions municipales de Grenoble dont nous pointons régulièrement les dérives.

Les discours des élu-es, n’ont en général pas besoin de nous pour se faire connaître, puisqu’ils sont généreusement étalés dans les médias ; notamment dans certains mensuels des collectivités, qui ne sont pas des organes d’informations mais de propagande au service des exécutifs au pouvoir.

Après un mandat dans l’opposition municipale de 2008 à 2014, l’ADES participe à la majorité municipale de Grenoble du Rassemblement citoyen de la gauche et des écologistes depuis mars 2014.

Le Rouge et le Vert hebdomadaire offre des informations qui ne sont pour la plupart pas accessibles dans les médias locaux ; et des analyses et propositions de l’action des élus écologistes.

Si vous trouvez cet effort d’information important, si vous souhaitez qu’il continue, vous avez plusieurs façons d’exprimer votre soutien :

  • Aide financière sous forme d’un abonnement de soutien chèque à l’ordre de ADES
  • Don à l’ADES, avec un reçu fiscal permettant de déduire 66 % du don des impôts sur le revenu, chèque à l’ordre de AFADES
  • Adhésion à l’ADES, chèque à l’ordre de AFADES (minimum 16 €).

Retrouvez le bulletin d’abonnement / adhésion / don et le détail réglementaire des dons ici

Nota : nous avons pris la décision de fermer la possibilité de publier des commentaires après les articles publiés sur le site de l’ADES. Débordés par le succès, nous ne pouvons assurer le suivi du flux qui nécessiterait la présence d’un modérateur à plein temps afin de répondre aux questions et remarques. En revanche quand le débat l’exige, nous prenons soin de répondre aux commentaires pertinents, tout particulièrement à ceux qui nous critiquent et essayent de défendre la majorité municipale ou l’action de certains responsables politiques aux affaires. De bonnes controverses font toujours avancer le débat ! Contrairement à ceux qui sont aux manettes du pouvoir, nous ne disposons pas d’un personnel de cabinet, chargés de mission et autres attachés, pour notre communication, mais nous nous appliquons à défendre nos idées et à les faire connaître. Même s’il est très rare qu’on nous demande de rectifier une information, l’erreur peut exister, et nous la corrigeons immédiatement. Nous vérifions en effet nos informations ou en donnons la référence si nécessaire. N’hésitez pas à nous interpeller en nous contactant