Archives pour le mot-clef ‘Conseil général de l’Isère’

Les Chambaran sans Center Parcs

Publié le 27 juin 2014

Chambaran sans CenterParcsUne enquête publique s’est terminée le 28 mai et a examiné la compatibilité entre le dossier du promoteur du Center Parcs et la loi sur l’eau. Les opposants ont fait un gros travail d’expertise sur le dossier d’enquête pour démontrer que le projet soutenu par la majorité du conseil général est dangereux et contraire à la loi sur l’eau. Ils ont déposé auprès des commissaires enquêteurs un rapport de 47 pages. Ils ont embauché pour deux mois un ingénieur spécialisé dans les milieux aquatiques qui les a grandement aidé à l’élaboration de ce rapport.

Lire le reste de cet article »

Au CGI, changement de président, mais pas changement de politique ?

Publié le 6 juin 2014

CottalordaLes élus du Parti Socialiste au Conseil général de l’Isère ont choisi leur candidat à la présidence du Conseil général. Il s’agit d’Alain Cottalorda, ancien maire de Bourgoin-Jallieu, qui a été préféré à Gisèle Perez (conseillère générale de Grenoble 6). Il ne devrait pas avoir de difficulté à se faire élire président lors de la prochaine réunion du conseil général puisque le PS a la majorité à lui seul. Il s’agit d’un proche d’A. Vallini, il y a donc fort à parier que malheureusement ce ne sera pas le changement dans la politique suivie.

Pour les Chambaran sans Center Parcs

Publié le 3 mai 2014

Chambaran sans CenterParcsUn des derniers acte administratif concernant le «mauvais» projet de Center Parcs à Roybon est la mise à enquête publique relative à l’autorisation « Loi sur l’eau » du projet. Elle se tient jusqu’au 28 mai 2014 à la Mairie de Roybon, salle du Conseil municipal. L’association qui s’oppose à ce projet demande d’intervenir dans l’enquête publique.

Cette étape est cruciale. C’est sans doute la dernière possibilité de barrer définitivement la route à ce projet.

Le dossier d’enquête publique est disponible sur le site internet suivant.

Pour donner le maximum de chances à un avis négatif sur ce projet à l’issue de cette enquête publique, l’association invite à déposer des avis à la commission d’enquête, soit par écrit (par correspondance au président de la commission d’enquête à la mairie de Roybon avec AR) soit par courriel à enq-pub-center-parcs@roybon.fr

Afin de faciliter grandement le travail, l’association met à disposition sur internet un répertoire, « http://pcscp.org/Loi_sur_l_eau/ » contenant toutes les informations utiles pour déposer un écrit pertinent.

Une deuxième réunion publique a lieu le lundi 19 mai à 19h, à la salle des fêtes de Roybon (face à l’office du tourisme).

La révolte sociale dans les services publics locaux

Publié le 18 janvier 2014

Nous en parlions récemment, et ce n’est pas un hasard que ce soit dans les services public d’incendie et au conseil général de l’Isère (CGI) que la révolte éclate. Ce sont les personnels qui sont au premier plan des interventions publiques ou qui sont le plus exposés à la dégradation de la situation sociale. Il y a un ras le bol énorme lorsque vous êtes confrontés à des problèmes sans solutions efficaces et que vous n’êtes même pas soutenus par vos responsables au plus haut niveau. Le simple fait de vouloir imposer par la force une dégradation des conditions de travail de ces agents démontre que ces responsables ne sont plus dans la vraie vie.

Lire le reste de cet article »

D’importants mouvements sociaux dans les collectivités locales

Publié le 5 janvier 2014

Nous avons rapporté la très forte mobilisation des personnels du Conseil Général et du SDIS (pompiers) à la fin de l’année dernière, mobilisation indiquant une gestion déplorable des ressources humaines et des personnels mal traités. La répression violente d’une seconde manifestation devant la Préfecture s’est traduite par la perte d’un œil d’un jeune pompier. A la Métro la situation n’est guère plus enviable et des mouvements de grève vont probablement se succéder en ce début d’année.

Même lorsqu’il s’agit d’un service public telle que la sécurité civile, qui est un besoin élémentaire pour tous les citoyens, exercé parfois dans des conditions périlleuses, avec des agressions dans certains quartiers, voilà que devant la Préfecture ou le Conseil général, pour leur demande de dialogue social, ils sont accueillis à coup de projectiles. En cette année du 100è anniversaire de la mort de Jean Jaurès, on a presque envie de dire « Jaurès, au secours, ils sont devenus fous ! ».

Lire le reste de cet article »

Personnels du Conseil général : mobilisation sur la durée pour le service public et l’emploi

Publié le 21 décembre 2013
131212ManifCGI

Manifestation des personnels et des pompiers devant le CGI

La mobilisation de l’ensemble du personnel du Conseil Général (CGI) contre les attaques dont il est l’objet de la part du Président du CGI et du directeur général des services, est massive et s’inscrit dans la durée. Cette mobilisation rejoint celle des personnels de la Métro et du service d’incendie. Rappel des faits :

Lire le reste de cet article »

VFD : exemple d’une mauvaise gestion

Publié le 21 décembre 2013

Le président du Conseil général de l’Isère (CGI) serait mieux inspiré de gérer correctement le département, plutôt que de maltraiter le personnel et de retirer leurs délégations aux élus écologistes. Le 3 décembre 2013, la Chambre Régionale des Comptes a rendu ses observations définitives sur les comptes et la gestion de la société d’économie mixte des Voies Ferrées du Dauphiné (VFD), dont l’actionnaire majoritaire est le Conseil général de l’Isère. Ces observations très sévères portent sur les exercices 2006 à 2011. La situation de cette SEM est catastrophique et la responsabilité du CGI clairement mise en cause :

Lire le reste de cet article »

Dialogue social au Conseil général : c’est déjà Noël

Publié le 14 décembre 2013

CG38Manif12122013L’exécutif de cette noble assemblée départementale et son président A. Vallini, viennent d’offrir un superbe cadeau de Noël à l’ensemble des agents de la Protection de l’Enfance. Nous avons déjà relaté ici le projet en cours de concrétisation de suppression de places d’hébergement pour les jeunes en difficulté et ses conséquences sur l’emploi, apparemment c’était insuffisant : pour bien marquer Noël, cette fois, il est question de la suppression de 320 postes.

L’intersyndicale a donc appelé à la mobilisation et les agents ont profité de la session budgétaire qui se tenait vendredi 12 décembre pour tenter de se faire entendre. Armés de banderoles et de mégaphones pour crier leur colère, ces dangereux et pour la majorité dangereuses délinquantes, se sont cassées le nez sur des grilles fermées et ont été accueillies par cette police proche du peuple harnachée façon robocops, à coups de gaz lacrymogènes.

Lire le reste de cet article »

Protection de l’enfance : le bras de fer se poursuit

Publié le 6 décembre 2013
Mobilisation des travailleurs sociaux devant le conseil général - 12/4/13

Mobilisation des travailleurs sociaux devant le conseil général – 12/4/13

On se souvient que le 12 avril dernier l’exécutif du Conseil général avait minimisé la réalité d’un document interne de travail qui faisait état de la suppression en Isère de 300 places d’accueil d’enfants et de jeunes en difficulté et son corollaire la suppression de 180 emplois. Pour donner le change et sous la pression de plusieurs manifestations de travailleurs sociaux, le président du Conseil général avait accepté la mise en place de groupes de réflexion sans avoir abandonné l’idée d’élaborer un schéma départemental d’action sociale. Où en est-on 7 mois après ? Les organisations syndicales CGT, SUD Isère et CFDT, viennent de le faire savoir dans une lettre ouverte commune adressée à A. Vallini dont voici quelques extraits.

Lire le reste de cet article »

Le président du Conseil général et la biodiversité

Publié le 16 novembre 2013

On ne lit jamais assez les publications du conseil général. Le sujet principal du numéro d’Isère magazine de novembre de 2013 est consacré à l’agriculture et au métier d’agriculteur.

Le président du conseil général A. Vallini dans son édito, nous dit que « les Français ont toujours entretenu un lien fort avec la terre qui les nourrit »… « La France reste la première puissance agricole européenne, les terres, devenues un enjeu spéculatif, disparaissent sous le béton. »… « En Isère, l’agriculture de demain se prépare aujourd’hui car l’avenir aussi est dans le pré. »

Ce constat que René Dumont a fait dans les années 1970, est aujourd’hui, fortement relayé par un autre agronome de Rhône Alpes, … qui s’efforce de transmettre aux générations futures qu’il leur faut tout mettre en œuvre pour que la Terre puisse continuer à nourrir ses enfants. Mais pour cela, il est indispensable de préserver la biodiversité, c’est grâce à cela que la terre se régénère pour continuer à produire des céréales, faire pousser l’herbe sur les prairies… Donc protéger la faune c’est protéger la flore et les herbacés.

Mais voilà, le Président du Conseil général quelques pages après son édito, « dénonce les entraves à l’action ».

Lire le reste de cet article »

Conseil général : au service du public… à titre exceptionnel

Publié le 26 octobre 2013

Au Conseil Général de l’Isère la réorganisation des services sociaux est à l’image des heures de fermeture : exceptionnelle, mais toute l’année. La preuve en photo.

HoraireSocialCG38

Carrefour du développement : rappels d’une longue affaire

Publié le 29 juin 2013

M. Christian NUCCI a été ministre délégué auprès du ministre des relations extérieures, chargé de la coopération et du développement du 8 novembre 1982 au 20 mars 1986.

M. Christian Nucci succède à M. Jean-Pierre Cot comme ministre délégué auprès du ministre des relations extérieures, chargé de la coopération et du développement, pour mener une autre politique renouant avec la FrancAfrique.

Il est impliqué avec Yves Chalier dans l’affaire du Carrefour du développement.

Lire le reste de cet article »

Protection de l’enfance au Conseil général : des paroles et des actes

Publié le 8 juin 2013
Mobilisation des travailleurs sociaux devant le conseil général - 12/4/13

Mobilisation des travailleurs sociaux devant le conseil général – 12/4/13

Concernant la politique départementale de protection de l’enfance, comme nous le pressentions (voir article du 20 mai 2013) l’engagement verbal pris par le président du Conseil général semble avoir un peu de plomb dans l’aile. En tout cas, les salariés du secteur social font preuve de la plus grande méfiance à son égard. Pour preuve les extraits ci-dessous de la lettre ouverte que l’intersyndicale CGT, SUD et CFDT vient de lui adresser le 31 mai.

« Monsieur le Président,

Suite à la réaction des salariés du secteur social concernant les mesures d’économie programmées par vos services en direction des établissements spécialisés dans la protection de l’enfance du département, vous vous êtes engagé à rendre caduque la programmation des fermetures d’établissements et la réduction d’emploi associée (180 ETP).

Lire le reste de cet article »

Protection de l’enfance au conseil général : méfiance

Publié le 20 mai 2013
Mobilisation des travailleurs sociaux devant le conseil général - 12/4/13

Mobilisation des travailleurs sociaux devant le conseil général – 12/4/13

Concernant la politique départementale de protection de l’enfance, on se souvient que le 12 avril dernier l’exécutif du Conseil Général, tout en minimisant le « document de travail » qui avait mis le feu aux poudres, avait sous la pression de diverses manifestations des travailleurs sociaux fini par accepter la mise en place de groupes de réflexion. Il reste que l’idée du Président du Conseil général comme du directeur général des services consiste bien en l’élaboration d’un schéma départemental d’action sociale. Autrement dit s’il n’était plus question officiellement de suppressions de 300 places d’accueil pour enfants et jeunes en difficulté avec pour corollaire la suppression de 180 emplois, réputées caduques, le Département souhaitait presser le pas et élaborer un schéma départemental d’ici à fin juin. Une véritable gageure au regard des enjeux !

Lire le reste de cet article »

Protection de l’enfance : étape positive au Conseil général, mais la vigilance reste de mise

Publié le 12 avril 2013
130412-social-cg38

Mobilisation des travailleurs sociaux devant le conseil général le 12/4/13

La rencontre des représentants de l’intersyndicale du secteur avec le président du Conseil général, a débouché ce vendredi 12 avril sur une première étape plutôt positive.

Le président du Conseil général s’est engagé sur les mesures suivantes :

  • le plan d’économie prévu (300 suppressions de places d’accueil en établissements entraînant 180 suppressions de postes ETP (équivalent temps plein) est réputé caduc.
  • Un plan de travail concernant la réalisation d’un nouveau schéma départemental de l’action sociale sera mis en place dès le mois de mai. Les salariés et les représentants syndicaux seront associés à cette réflexion.
  • Une déclaration écrite commune a été signée par les parties en présence (A. Vallini et les représentants syndicaux) et sera publiée par le Conseil général. La voici :

Lire le reste de cet article »

La protection de l’enfance toujours sur la brèche

Publié le 5 avril 2013

Incompréhensible cette décision du Conseil général de supprimer 300 places d’accueil (environ 200 en Isère et une centaine hors département) en établissements spécialisés pour enfants en difficultés, soit 180 suppressions de postes de travailleurs sociaux ETP (Equivalent Temps Plein) ? (voir notre article du 23 mars) Incompréhensible pour les premiers concernés à savoir, les jeunes et les travailleurs sociaux. Incompréhensible aussi pour certains élus de la majorité départementale qui se sentent floués après avoir voté une délibération faisant apparaître une augmentation du budget de la Protection de l’Enfance, même si par ailleurs, il était question de suppression de places mais « seulement » 17 en établissements au profit de familles d’accueil en Isère. Incompréhensible donc, mais pas pour tout le monde ! En tout cas pas pour le président du Conseil général ni pour le directeur général des services du département, tous deux coutumiers de décisions brutales, unilatérales et technocratiques à l’image de ces regroupements des services sociaux qui plutôt que de maintenir une proximité les éloigne des bénéficiaires. On pourrait également évoquer la réorganisation permanente des services enfance et famille qui déstabilise la vie professionnelle et décourage les personnels qui perdent le sens de leur mission.

Rendez-vous pour un rassemblement de soutien devant le conseil général le 12 avril à 10h30

Lire le reste de cet article »

Les coûts contre la Protection de l’Enfance

Publié le 23 mars 2013

On avait connu le projet de regroupement des services sociaux de proximité du Conseil Général, l’opposition des élus de la majorité à ce qu’ils considéraient comme « un grand recul de l’action territoriale ». Puis ces mêmes élus s’étaient finalement résolu à voter un regroupement mis en veilleuse le temps des élections (présidentielle et législatives). Mais la réorganisation permanente des services « Enfance et Familles » est repartie de plus belle, accompagnée d’un management plaqué sur les entreprises privées (tableaux de performance, productivité, rentabilité, évaluation, tout ce qui se fait de mieux en matière sociale) avec un personnel en nombre constant malgré les situations sociales qui ne cessent de se dégrader.

Sans doute était-ce encore insuffisant ? Le Conseil Général de l’Isère qui par la voix de son sénateur- président A. Vallini se targue d’être l’un des départements les moins endettés de France, vient de trouver la formule adéquate pour réaliser encore plus d’économies. Il s’agit rien moins que de supprimer des places d’accueil dans les établissements recevant des enfants en difficultés ou mieux et plus radical de les fermer purement et simplement.

Lire le reste de cet article »

Lutte contre les discriminations, charité bien ordonnée doit commencer par soi-même !

Publié le 23 février 2013

Depuis quelques années, 2 ou 3 en fait, les collectivités territoriales ou assimilées (CG 38, les communes de l’agglomération, La Métro) commencent à se préoccuper des discriminations de toute nature (18 critères) qui pénalisent les gens au quotidien et qui permettent à d’autres, moins nombreux, de satisfaire leurs petits désirs misérables de domination. Ce souci des collectivités est louable et il faut les en féliciter. Cet effort rejoint, même si c’est tardivement, celui de nombreuses personnes et associations qui, depuis des décennies dans cette ville, essaient de faire en sorte que les principes fondateurs de la république (liberté, égalité, fraternité) trouvent une traduction concrète dans les faits et cela malgré la réduction des moyens dont elles disposent. Malheureusement, arrivées tardivement sur le champ de bataille, ces collectivités territoriales, ouvrières de la 25ème heure, ont tendance à vouloir se rattraper en donnant la leçon : «Vous les associations que faites-vous dans cette lutte contre les discriminations et comment faites-vous pour empêcher qu’elles se manifestent chez les habitants de cette ville ? Nous allons installer un observatoire pour en rendre compte et pour cela nous finançons une étude de faisabilité !»

Lire le reste de cet article »

Hébergement d’urgence et Conseil général : coupes sombres

Publié le 15 février 2013

Le conseil général de l’Isère envisage pour 2013 de ne plus assurer l’hébergement d’urgence en louant des chambres d’hôtel privé.

Motif : c’est une prérogative de l’Etat, à lui de s’en occuper.

Décision : Coupe budgétaire de 4 millions d’euros.

Conséquences : 600 personnes à la rue en Isère, qui s’ajouteront aux 800 auxquels faisaient face la Préfecture et la DDCS (Direction Départementale de la Cohésion Sociale) grâce à la mobilisation des centres d’hébergement, notamment dans la période hivernale.

Parallèlement le nombre de demandes d’hébergement dans l’Isère aurait augmenté de 20% entre 2011 et 2012.

Quelles solutions  possibles ?

Lire le reste de cet article »

La rocade nord était illégale !

Publié le 17 janvier 2013

nitunnelniviaducIl aura fallu 5 ans à trois militants de l’ADES pour faire juger l’illégalité des délibérations du Conseil général de l’Isère qui lançaient la réalisation de la rocade Nord.

Le tribunal a jugé que la prise de maîtrise d’ouvrage par le Conseil général de la réalisation de la rocade était illégale. De même la délibération qui donnait délégation à la commission permanente de mettre en œuvre les procédures nécessaires à la réalisation de la rocade est annulée. Ceci signifie que ces décisions n’ont jamais existé. Donc toutes les dépenses (plusieurs dizaines de millions d’euros) liées à la rocade et engagées à partir de fin 2007 se sont faites dans l’illégalité la plus complète au détriment des contribuables de l’Isère.

Lire le reste de cet article »