Archives pour le mot-clef ‘développement durable’

Tunnel ferroviaire Lyon-Turin, Macron veut-il continuer ?

Publié le 6 octobre 2017

Le 27 septembre à Lyon, lors du sommet franco-italien, le Président de la République et le Président du Conseil italien se sont mis d’accord sur de nombreux dossiers intéressant directement les deux pays. Le projet de ligne à grande vitesse Lyon -Turin a donné lieu à un paragraphe dans le compte rendu officiel de la réunion :

« La France et l’Italie confirment l’importance stratégique de la section transfrontalière de la ligne ferroviaire Lyon-Turin, qui fait partie des réseaux trans-européens de transport et dont la réalisation repose sur des accords internationaux. Les deux Etats soulignent que les travaux préliminaires sont désormais en voie d’achèvement et que le lancement des travaux ultérieurs, notamment pour la réalisation du tunnel de base est en préparation.  Sa dimension stratégique pour la France, l’Italie et l’Europe, en tant que composante fondamentale du corridor méditerranéen des réseaux trans-européens, et notamment les engagements internationaux pris, constitueront un critère important dans la réflexion que la France mènera à l’égard de l’ensemble de ses grands projets d’infrastructure, et dans les décisions qui seront prises par la France au plus tard au 1er trimestre 2018, en pleine association avec le Gouvernement italien et la Commission européenne.»

Lire le reste de cet article »

L’opération ABC sur la Presqu’île

Publié le 29 septembre 2017

Vue du polygone scientifique (tous droits réservés)

Le Conseil municipal du 25 septembre a adopté une délibération qui valide la cession de terrains, à une filiale de Bouygues, pour construire un projet expérimental de logements qui essayera d’avoir le plus petit impact possible sur l’environnement, une très faible consommation d’eau, d’énergie et rejetant très peu de déchets.

Le concept ABC – pour « Autonomous Building for Citizens » – est issu de programmes de recherche et développement, menés par Bouygues Construction. Il intègre de nouvelles solutions sur les plans technique et architectural et optimise les process de construction.

Destot et S. Siebert, en juillet 2013, font voter une délibération au Conseil municipal lançant une collaboration entre la ville et Bouygues.

Destot et le PDG de Bouygues Construction signent le 22 janvier 2014 (juste avant les élections municipales) un partenariat de recherche, développement et innovation pour la réalisation d’un démonstrateur expérimental sous la forme d’un îlot d’habitat collectif d’environ 90 logements visant l’autonomie en eau, en énergie et l’optimisation de la gestion des déchets, qui sera construit sur la ZAC Presqu’île. La ville s’engage à céder à Bouygues un terrain sur la Presqu’Ile permettant de construire ces 90 logements.

Lire le reste de cet article »

La rénovation des logements crée de nombreux emplois

Publié le 8 septembre 2017

Les défenseurs de la transition écologique et énergétique le disent depuis de longues années, un important programme de rénovation des logements permettrait de créer de nombreux emplois, en majorité locaux.

L’Agence nationale de l’habitat (Anah) publie une étude sur l’impact économique du programme « Habiter Mieux », dédié à la rénovation énergétique des logements dans le parc privé, au bénéfice des ménages aux revenus modestes ou très modestes. Ce programme a rénové 50 000 logements et a permis de créer ou de préserver 17 000 emplois pour un investissement de 1,1 milliard d’euros. L’étude indique que 1 million de travaux permettent de créer environ 6 emplois en équivalent temps plein pour une maison individuelle et 9 emplois pour des appartements en copropriété. Plus de 80% des chantiers sont réalisés dans le même département que celui d’implantation de l’entreprise chargée des travaux. Cette proportion atteint même 100% si on inclut les départements limitrophes.

Lire le reste de cet article »

Ouverture le 1er septembre d’une épicerie collaborative à Grenoble

Publié le 25 août 2017

Au 13 chemin de la Capuche à Grenoble, l’éléfàn est un magasin de produits principalement locaux et de préférence bio. Un magasin où l’on trouvera de tout, avec des prix justes pour les producteurs comme pour les adhérents. Tout en faisant de 15 à 40% d’économies !

Ce n’est pas un autre supermarché, ni un nouveau lieu réservé à une certaine tranche de la population… C’est une extension de nos salons, un lien vers les fermes environnantes et le monde.

L’éléfàn se veut démocratique et participatif. Chacun de s’intégrer, participer aux commissions, proposer, décider, donner son avis. C’est un super marché différent car associatif, et qui repose donc sur l’investissement de tous les adhérents.

Pour tout savoir et adhérer : https://lelefan.org/

Il faut stopper le grignotage des terres

Publié le 2 juillet 2017

Les Sociétés d’aménagement foncier et d’établissement rural (Safer) tirent le signal d’alarme au vu de l’accélération de l’artificialisation et l’accaparement des terres. Dans sa revue « le prix des terres » la fédération nationale des Safer explique qu’en France, le marché de l’artificialisation a été divisé par 2 entre 2007 et 2014. Mais, depuis 2015, il repart à la hausse. « Ne l’oublions pas : la vie de chacun d’entre nous dépend des espaces naturels (agricoles, forestiers et autres). Ces espaces étant finis, un monde durable exige l’arrêt de l’imperméabilisation de nos territoires. Nous protégeons d’ores et déjà les forêts et les espaces de biodiversité remarquable. Nous devons, de même, protéger les sols agricoles, en priorité ceux qui présentent le meilleur potentiel. Cette protection est indispensable pour s’adapter au réchauffement climatique et réduire le déficit européen de terres agricole ». En 2016 le nombre de ventes de terres agricoles pour l’urbanisation (extension de villes, infrastructures…) a bondi de 22% ! Et les surfaces correspondantes de 24% ! Ces ventes représentent 30.000 hectares en 2016.

Lire le reste de cet article »

Quatre toitures d’écoles seront équipées de cellules photovoltaïque

Publié le 19 mai 2017

Le Conseil municipal du 22 mai va délibérer pour accepter que des cellules photovoltaïques soient installées par la société « Energ’Y Citoyennes » qui obtenu l’ensemble des autorisations administratives nécessaires (urbanisme, raccordement au réseau électrique), avant la fin de l’année 2017. La ville de Grenoble, la Métro et 7 autres communes sont actionnaire de cette société comme des habitants et d’autres sociétés intéressées au développement des énergies renouvelables.

La ville propose quatre toitures d’écoles pour démarrer ces installations :

  • Ecole élémentaire Georges CLEMENCEAU, modules photovoltaïques de 60 m2 ;
  • Ecole élémentaire MENON, modules photovoltaïques de 54 m2 ;
  • Ecole élémentaire Jean RACINE, modules photovoltaïques de 60 m2 ;
  • Groupe scolaire MALHERBE, modules photovoltaïques de 60 m2.

Lire le reste de cet article »

L’Atlas de la coopération décentralisée doit être complété rapidement

Publié le 12 mai 2017

La loi impose que les collectivités territoriales françaises et leurs groupements déclarent leurs actions de coopération internationale pour le développement à la Commission nationale de la coopération décentralisée (CNCD) ainsi que le précise l’article L.1115-6 du code général des collectivités territoriales (CGCT). Cette déclaration de leur aide publique au développement (APD) est de plus une condition d’octroi des cofinancements du ministère des Affaires étrangères dans le cadre des appels à projets de la Délégation pour l’action extérieure des collectivités territoriales.

Les collectivités ont jusqu’au 31 mai 2017 pour faire cette déclaration. Elles doivent déclarer :

Lire le reste de cet article »

Le photovoltaïque sur toitures, une initiative citoyenne dans l’agglomération

Publié le 31 mars 2017

« Solaire d’ici » est un projet collectif pour favoriser la transition énergétique du territoire de la métropole grenobloise. Pour réaliser ce projet une société a été créée : « Energ’y Citoyennes », société par actions simplifiée à capital variable.

L’objectif est d’installer 100 toitures solaires photovoltaïques en 3 ans sur les toits, publics et privés, de l’agglomération ; Cela représenterait une puissance totale de 1 MW-crête pour une production d’électricité d’environ 1000 MWh/an, l’équivalent de la consommation de 400 foyers. Ce projet représente un investissement estimé à 2 millions d’euros, dont environ 20% seront portés par les fonds propres de la société.

Lire le reste de cet article »

« Biomax », la chaufferie bois sur la Presqu’île, c’est parti…

Publié le 24 mars 2017

Depuis des années, le préfet demandait l’arrêt de la vieille chaufferie du CEA (au fioul lourd) et avec l’arrêt d’Isergie, il manquait une source de chaleur pour le chauffage urbain au Nord-ouest de la ville. Le projet de nouvelle chaufferie se discute depuis des années. Le 3 juillet 2015, le Conseil métropolitain avait approuvé le projet de construction d’une Nouvelle Unité de Production de chaleur biomasse (Biomax) située sur la ZAC Presqu’île, sous maîtrise d’ouvrage déléguée au groupement CCIAG-Territoire 38.
Le 21 mars la ministre de l’environnement a désigné les premiers lauréats d’un appel d’offres pour le développement de sources de production d’électricité et de chaleur à partir de biomasse. Elle précise que le projet Biomax, porté par la Métro est le premier projet qui bénéficiera d’un bonus car il a recours à l’investissement participatif.

Le 24 mars, la métropole approuve l’avant-projet définitif et les travaux devraient démarrer au 1er trimestre 2018 et Biomax devrait délivrer sa chaleur à partir de mars 2020. Elle devrait employer 17 personnes et délivrer de la chaleur dans le réseau du chauffage urbain et de l’électricité issue de la cogénération (si le dossier est accepté par l’administration). Elle pourra produire 183 GWh de chaleur et 37 GWh d’électricité. Avec cette nouvelle chaufferie biomasse, le taux d’énergie renouvelable délivré par le chauffage urbain passera de 60 à 70 %, d’où un gain dans les émissions de gaz à effet de serre et une diminution de la pollution atmosphérique.
Lire le reste de cet article »

Scénario négaWatt 2017-2050

Publié le 3 février 2017

L’association négaWatt vient de rendre public son nouveau scénario pour la politique énergétique de la France pour 2017-2050, il remplace le scénario précédent d’il y a 5 ans, prenant en compte la situation actuelle, la loi pour la transition énergétique de 2015 et la COP21. Ce scénario confirme qu’en 2050, l’objectif « 100% des renouvelables » peut être atteint.

Ce qui est très important c’est que, « le scénario négaWatt s’avère globalement moins coûteux que le scénario tendanciel, même en considérant un prix des énergies importées stable. Il est aussi nettement plus riche en emplois : la transition énergétique crée pas moins de 400 000 emplois nets d’ici 2030, confirmant les analyses antérieures. La société française devient ainsi plus résiliente face à d’éventuels chocs extérieurs tels que, par exemple, une crise géopolitique entraînant une rupture d’approvisionnement ou une hausse soudaine du prix du baril. »

Lire le reste de cet article »

Pas assez d’énergies renouvelables en France

Publié le 20 janvier 2017

Au moment où il y a une insuffisance de production d’électricité pendant la période de grand froid à cause de la trop grande importance du chauffage électrique développé à outrance pour justifier le programme nucléaire, il est intéressant de s’interroger sur le rythme de développement des énergies renouvelables dans notre pays.

« Observ’ER » (Observatoire des énergies renouvelables), créé en 1979 publie tous les deux mois un baromètre décrivant le développement des énergies renouvelables en Europe. Il vient de publier, le 10 janvier « Le Baromètre 2016 des énergies renouvelables électriques en France ». Il s’avère que le développement actuel des énergies renouvelable est en augmentation de 5% par rapport à l’année précédente mais c’est insuffisant pour atteindre les objectifs nationaux à 2023 ou 2030.

Les énergies renouvelables représentent aujourd’hui de l’ordre de 23% de la consommation électrique du pays alors que la PPE a fixé un objectif de 40% en 2030 et le rythme actuel ne permettrait pas d’atteindre cet objectif. La capacité installée en France n’est que le dixième de celle en Allemagne.

Le Baromètre présente l’état de la puissance électrique en énergies renouvelables par régions en 2014 et 2015.

Lire le reste de cet article »

Réflexions sur les compteurs communicants

Publié le 15 juillet 2016

LinkyDepuis le lancement du compteur Linky par Enedis (ex-ERDF), de nombreuses contestations se font jour. Voici quelques réflexions et propositions de l’ADES sur ce dossier.

En premier lieu il faut rappeler que personne n’est obligé d’accepter un tel compteur. La loi française impose au Gestionnaire de Réseau de Distribution (GDR), c’est à dire Enedis ou GEG pour Grenoble, d’implanter dans les années qui viennent un compteur communicant et des sanctions peuvent être infligées au GDR s’il n’atteint pas ce but. Le GDR n’a pas les moyens de l’imposer à un particulier qui le refuserait, mais dans ce cas le tarif pourrait être différent pour celui qui veut conserver son ancien compteur pour payer la relève manuelle. Par ailleurs, si l’ancien compteur tombe en panne, l’usager sera alors obligé d’accepter le nouveau compteur.

Ce qui est surprenant c’est que la loi française a transposé la directive européenne en un sens beaucoup plus strict.

Lire le reste de cet article »

Le vélo c’est bon pour se déplacer en ville et pour la santé

Publié le 10 juin 2016

Developpement-DurableUne étude du ministère de l’environnent intitulée « Évaluation de la politique de développement de l’usage du vélo pour les transports du quotidien ». L’étude démontre que les déplacements en vélo constituent une politique publique peu coûteuse qui rapporte de nombreux avantages pour la santé et la réduction des nuisances en ville. Si ce développement est pensé en lien avec les transports en commun il y aura d’importantes économies sur le long terme pour l’agglomération.

Lire le reste de cet article »

Réflexion sur l’énergie grise des bâtiments

Publié le 3 juin 2016

demolitionLa destruction d’un bâtiment entraîne la disparition d’un capital très important d’énergie grise.

L’énergie grise, ou énergie intrinsèque, est la quantité d’énergie nécessaire lors du cycle de vie d’un matériau ou d’un produit. Le calcul de cette énergie grise prend en compte l’analyse du cycle complet de vie du produit : conception, extraction et transport des matières premières, transformation des matières et fabrication du produit, commercialisation, usage et mise en œuvre et enfin, son recyclage éventuel. On calcule ainsi la somme des énergies nécessaires de la conception au recyclage d’un matériau. A ce jour, peu de constructeurs tiennent compte de ce facteur. Il est pourtant décisif dans la consommation énergétique globale nécessaire à la construction et l’habitation d’une maison.

Lire le reste de cet article »

Environnement : le climat et la pollution de l’air, préoccupations principales des Français

Publié le 22 avril 2016

Developpement-DurableLe Commissariat général au développement durable publie son baromètre annuel des préoccupations environnementales des Français en 2015, publié dans la revue « Chiffres & Statistiques » n° 750 d’avril 2016 sur les opinions et pratiques environnementales des Français.

« En 2015, les Français expriment de manière accrue une préoccupation à l’égard de la pollution atmosphérique, tant sur le plan global que local. À l’instar de la lutte contre le changement climatique, l’amélioration de la qualité de l’air est devenue l’un des principaux enjeux environnementaux pour l’opinion publique. Du point de vue des ménages, ce n’est toutefois pas à eux d’agir en priorité pour protéger l’environnement, mais aux pouvoirs publics. Avant d’envisager de renoncer à l’usage quotidien de leur voiture, les enquêtés attendent au préalable que l’offre de transports en commun s’améliore. En matière de consommation, près de la moitié des enquêtés déclarent avoir récemment acheté des produits issus de l’agriculture biologique ou porteurs d’un label écologique. Soucieux de privilégier la production locale, les Français se montrent également disposés à acheter davantage de produits respectueux de l’environnement si cela ne leur coûte pas plus cher.

Lire le reste de cet article »

Il faut accélérer la lutte contre le changement climatique

Publié le 8 avril 2016

Journal-environnementLe réchauffement climatique est en marche accélèrée. La COP 21 avait tracé comme objectif de limiter le réchauffement moyen de la planète à 1,5 °C. On savait toutefois que c’était très optimiste et que la vraie cible était de tout faire pour limiter l’augmentation à 2°C. Une étude très inquiétante qui vient de sortir indique que cette limite de 2° C serait inatteignable et qu’il faudrait développer le plus vite possible les énergies renouvelables pour espérer limiter l’augmentation à 2,5 ou 3° C !

Conclusion : à tous les niveaux il faut agir vite et notamment au niveau local, où il faut mettre en place des politiques publiques et aider au changement des comportements comme le font la majorité municipale et celle de la Métro : changement dans les mobilités (boulevards à vélo, augmentation des zones piétonnes, limitation de l’utilisation de la voiture…), limitation des consommations d’énergie dans les logements et dans toutes les activités, limitation des émissions de CO2, développement des énergies renouvelables…

Voici des extraits de l’article du Journal de l’Environnement qui traite de cette étude :

Lire le reste de cet article »

Allongement de la durée de vie des produits

Publié le 1 avril 2016

ademe-logoL’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) publie en février 2016 un rapport de 57 pages, qui apporte de nombreuses informations sur la problématique de l’allongement de la durée de vie des produits qui est nécessaire dans la perspective d’une transition énergétique efficace. En voici le résumé :

« L’allongement de la durée de vie des produits s’inscrit comme l’une des pistes visant à promouvoir une consommation plus durable. S’il semble souhaitable d’accroître la durée de vie de la majorité des produits, une approche particulière doit être adoptée pour chaque catégorie de biens. Par ailleurs, la vigilance s’impose pour éviter des pièges tels que la sur-qualité ou les transferts de pollutions. De plus, prendre des décisions pertinentes requiert la poursuite des travaux sur l’analyse environnementale et son interprétation ainsi que la mise en place de méthodologies pour estimer les durées de vie puis la durabilité. Ensuite, des propositions de mesures concrètes à destination des metteurs sur le marché et des fabricants peuvent être discutées. Certaines sont présentées ici. »

Lire le reste de cet article »

Augmentation de la TEOM en 2016

Publié le 4 mars 2016

bac-triLe 4 mars, le Conseil de la métropole a décidé d’augmenter le taux de la TEOM (Taxe d’enlèvement des ordures ménagères) pour le faire passer de 7,08 % en 2015 à 8,30% en 2016 soit une augmentation du taux de plus de 17 %, avec en plus une augmentation estimée des bases fiscales de 1,5 %, l’augmentation totale devrait être de 19%. Ce taux reste inférieur à la moyenne nationale de 9,89 % en 2015. Pour une valeur locative moyenne à Grenoble le montant de la TEOM passera de 102 € en 2015 à 121 € en 2016.

Pourquoi une telle augmentation ? Voilà ce qu’en dit la délibération qui propose ce nouveau taux :

« Cette progression du taux de TEOM est nécessaire pour enrayer le déséquilibre financier prévisible dès 2016 et engager le financement du plan d’actions défini par le groupe travail réuni en 2015 et composé de représentants de l’ensemble des groupes politiques de la Métropole. Pour rappel, ce plan d’actions comporte 6 axes :

Lire le reste de cet article »

L’indemnité kilométrique de 25 centimes d’euros par kilomètre

Publié le 19 février 2016

LegifranceLe 11 février, un décret (n° 2016-144) fixe le montant de l’indemnité kilométrique que les employeurs du secteur privé peuvent, de manière facultative, verser à leurs salariés pour leur déplacement à vélo domicile-travail. Il est entré en vigueur le 12 février. Ce décret est pris en application de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte.

« Le bénéfice de la prise en charge des frais engagés pour se déplacer à vélo ou à vélo à assistance électrique pour les trajets de rabattement vers des arrêts de transport public peut être cumulé avec la prise en charge des abonnements de transport collectif ou de service public de location de vélo… à condition que ces abonnements ne permettent pas d’effectuer ces mêmes trajets.
« Le trajet de rabattement effectué à vélo pris en compte pour le calcul de la prise en charge des frais engagés pour se déplacer à vélo ou à vélo à assistance électrique correspond à la distance la plus courte entre la résidence habituelle du salarié ou le lieu de travail et la gare ou la station de transport collectif »

Lire le reste de cet article »

Favoriser l’approvisionnement local dans la restauration collective

Publié le 6 novembre 2015

agricultureEn octobre, le ministère de l’agriculture, à la suite de la remise du rapport de Brigitte Allain, députée écologiste de la Dordogne, sur les circuits courts et la relocalisation des filières agricoles et alimentaires, a édité deux documents destinés à favoriser l’approvisionnement local dans la restauration collective.

Le premier document traite des « soutiens financiers mobilisables pour l’approvisionnement de la restauration collective en produits locaux et de qualité » selon les étapes de construction ou de réalisation du projet. A télécharger par ce lien.

Lire le reste de cet article »