Archives pour le mot-clef ‘Education’

Répartition des spécialités dans les lycées… vers un renforcement de la fracture sociale

Publié le 11 janvier 2019

Le rectorat a rendu public le projet de répartition des spécialités dans chaque lycée de l’académie. Ce projet montre comment la réforme Blanquer va approfondir la fracture sociale sur notre territoire.

Une première analyse montre :

  • d’une part, des inégalités entre métropole et territoires périphériques, car la répartition est en fait liée à une politique budgétaire de suppression de postes (venant approfondir un malaise social dans des territoires déjà perçus par leurs habitant-e-s comme relégués). Est-ce la raison pour laquelle il y a concordance entre établissements actifs contre la réforme et secteurs où la mobilisation des gilets jaunes est forte ?
  • d’autre part, des inégalités sociales entre LEGT (lycée d’enseignement général et technologique) selon la coloration sociale de leur public [à l’exception notable d’Argouges explicable par la continuité de la politique du ministère depuis 2011] à l’échelle métropolitaine. On remarque par exemple les effets du poids social du public d’un établissement comme le lycée du Grésivaudan, sous forte concurrence du privé sur le nombre de spécialités proposées.

Lire le reste de cet article »

Pour une politique d’ensemble en faveur de la petite enfance

Publié le 30 novembre 2018

Le 20 novembre, à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’enfant, le Défenseur des droits, et la Défenseure des enfants, ont présenté le rapport 2018 de cette dernière, intitulé « De la naissance à six ans : au commencement des droits ». En France, la petite enfance représente 5,2 millions d’enfants.

Le rapport insiste sur le fait que l’effectivité des droits est déterminante pour le développement de l’enfant.

« En 1989, l’Assemblée générale des Nations Unies adoptait la convention des droits de l’enfant (CIDE), qui venait consacrer l’enfant comme une personne à part entière, un sujet de droits propres, droits dont la réalisation devait être soutenue et accompagnée par les adultes, à commencer par ses parents. L’ensemble de ces droits a pour finalité de favoriser le meilleur développement de l’enfant, ainsi que son bien-être, c’est-à-dire la satisfaction de ses besoins fondamentaux, physiques, mentaux sociaux, etc, de même que ses besoins de sécurité et d’affection. Ils s’appliquent dès la naissance, l’enfant étant défini dans la convention comme tout être humain âgé de 0 à 18 ans…

Lire le reste de cet article »

Collège Vercors en grève, le rectorat doit agir vite

Publié le 22 septembre 2017

Depuis le 8 septembre, les personnels du collège Vercors de Grenoble sont en grève à plus de 75 %. Les 415 élèves du collège Vercors n’ont toujours pas commencé les cours. Les personnels demandent que le rectorat pallie la suppression des trois emplois aidés de surveillance par des postes d’assistants d’éducation. Ils estiment à juste titre qu’avoir un seul surveillant pour 400 élèves est inadmissible. L’ADES demande au rectorat d’agir au plus vite et de mettre à disposition du collège au moins deux assistants d’éducation.

Pour suivre les actions en cours, voir ici.

Destruction du collège de la Villeneuve

Publié le 16 juin 2017

© Photo G. Kuntz

La destruction d’équipements publics dans le quartier de la Villeneuve est de nouveau à l’ordre du jour. L’incendie criminel du collège Lucie Aubrac a bouleversé les collégiens, leurs parents, l’équipe éducative, le personnel du collège et les habitants. Comme il se doit les collectivités publiques ont condamné ces agissements criminels destructeurs des bases mêmes de notre système d’éducation. Par contre certaines prises de positions politiciennes (par une partie de la droite grenobloise et départementale en mettant notamment en cause la mairie) doivent être dénoncées, oubliant la solidarité la plus élémentaire avec les habitants, les personnels de l’éducation et les jeunes collégiens.

Il ne faut pas relâcher les efforts importants d’éducation des jeunes dans ce quartier et que le Rectorat maintienne les moyens liés au Réseau d’Education Prioritaire renforcé (REP +) et que les équipes pédagogiques ne soient pas dispersées.

Des parents d’élèves, des enseignants et des habitants lancent une pétition pour la reconstruction du collège au sein du quartier, c’est l’expression de leur attachement à ce quartier qu’ils aiment, comme nous qui avons bien conscience que c’est nous tous qui sommes touchés dès lors qu’il s’agit du parcours éducatif de notre jeunesse.

Lire le reste de cet article »

L’université Grenoble-Alpes va diminuer son personnel pour combler son déficit

Publié le 28 avril 2017

Les conséquences des décisions gouvernementales successives de Mmes Pécresse et Fioraso pour l’enseignement supérieur ont pour effets que l’Université de Grenoble-Alpes (UGA) est en situation de déficit de 4,6 M€ en 2017 et ce déficit grandira pour atteindre 13,3 M€ en 2020 si les subventions de l’Etat n’augmentent pas. En février, la Présidente de l’UGA annonçait un « plan de retour à l’équilibre » avec 13 M€ d’économies sur 4 ans dont plus de 9 M€ d’économies sur la masse salariale. Il a été voté par le Conseil d’administration de l’UGA.

Voilà encore une conséquence d’un désengagement de l’Etat de ses responsabilités d’employeur. Ce plan prévoit une diminution de 15 emplois par an sur 5500. L’Etat verse une subvention qui reste constante et donc l’évolution naturelle de la masse salariale de 1,7 M€ par an n’est plus compensée. Le plan prévoit de supprimer aussi des heures d’enseignement et une diminution du recrutement de doctorants et des baisses de dotations aux laboratoires.

Voilà encore une conséquence très négative de la politique d’austérité gouvernementale, merci Mmes Fioraso et Pécresse.

La Cour des Comptes rend public un rapport très sévère sur l’Institut d’Études Politiques de Grenoble

Publié le 17 mars 2017

L’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble, avec son centre de préparation à l’administration générale prépare les étudiants mais aussi les fonctionnaires aux concours des cadres de la fonction publique, et prépare aux concours de la haute fonction publique avec son centre de préparation aux concours de l’École nationale d’administration (Prep/ENA), dirigé par un conseiller d’Etat, et composé de membres du Conseil d’État, inspecteurs des finances, magistrats de la Cour des comptes ou des chambres régionales des comptes, diplomates, hauts fonctionnaires des directions du Trésor, de la législation fiscale, du budget, etc… L’IEP a été dirigé de 2005-2012 par M. Ihl, professeur de science politique et depuis 2012 par M. Froment, professeur de droit public.

L’Institut d’Études Politiques a bénéficié d’un nouveau bâtiment, dont le coût prévu de 9 000 000 M€ en 2011 est passé à 10 322 000 M€ en 2012, qui est construit par La Métro, financé à hauteur de 5,322 M€ par La Métro (M. Baïetto), sur délibérations présentées en 2011 par Mme Fioraso puis en 2012 M. Noblecourt, (ancien élève de l’IEP, devenu directeur de cabinet de la ministre de l’Éducation), et financé à hauteur de 2 M€ par la ville de Grenoble (M. Destot), sur décisions présentées en 2011 par Mme Fioraso (devenue députée puis ministre de l’Enseignement supérieur puis secrétaire d’État chargée de l’Enseignement supérieur) et M. Safar (ancien élève de l’IEP).

La Cour des Comptes vient de rendre public des observations très sévères sur son contrôle des comptes et de la gestion de l’Institut d’Etudes Politiques (IEP) de Grenoble pour les exercices 2011 à 2014, dont voici des extraits formateurs pour les futurs cadres de la fonction publique :

Lire le reste de cet article »

Prévenir la radicalisation dans le sport

Publié le 7 octobre 2016

ministère ville, jeunesse et sportsLes phénomènes de radicalisation se développent rapidement et le gouvernement a mis en place en mai 2016, un plan d’action contre la radicalisation et le terrorisme. La mesure 45 de ce plan est destinée à prévenir la radicalisation dans le champ sportif par le développement du contrôle des clubs et des éducateurs et la mise en jeu de « l’agrément sport » en cas de dérive. Pour aider les acteurs du sport et de l’animation à appréhender ce nouveau phénomène, le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports a édité un guide pour prévenir la radicalisation dans le sport : « Acteurs du sport et de l’animation ; mieux connaître, mieux comprendre et mieux prévenir les phénomènes de radicalisation ».

Lire le reste de cet article »

De la sortie scolaire au voyage éducatif à vélo

Publié le 9 septembre 2016

balade-veloLe réseau des Départements et Régions Cyclables (DRC) publie pour la rentrée scolaire une fiche-action « De la sortie scolaire au voyage éducatif à vélo » en partenariat avec la Fédération française des Usagers de la Bicyclette (FUB

« A travers cette fiche-action les DRC et la FUB invitent les collectivités à s’impliquer auprès des établissements scolaires pour faciliter et valoriser les actions pédagogiques autour du vélo.  

Lire le reste de cet article »

L’avenir de certaines bibliothèques

Publié le 10 juin 2016

Bibliotheque-HauquelinLes fermetures annoncées de « petites » bibliothèques font évidemment couler beaucoup d’encre, oubliant qu’elles s’accompagnent d’un renforcement du service rendu par les bibliothèques les plus proches. Afin de comprendre ce qui se joue à ce sujet, nous avons interrogé Anny Beetschen, bibliothécaire à la retraite et syndicaliste qui nous explique que les fermetures de Prémol et de Hauquelin ne posent pas de problème en termes de service réellement rendu aux habitants. C’est confirmé par d’autres bibliothécaires.
Lire le reste de cet article »

Les Grenoblois sont plus diplômés que la moyenne

Publié le 27 mai 2016

logo inseeLes statistiques de l’INSEE donnent pour chaque quartier de Grenoble, la répartition du niveau de diplôme pour les 104 000 habitants de plus de 15 ans qui ne sont pas scolarisés (chiffres du recensement de 2012).

Sur l’ensemble de la ville il y a 16,9 % sans diplôme ; 5,4 % titulaires du certificat d’études primaire ; 4,5 % du brevet des collèges ; 14,6 % du CAP ou d’un BEP ; 15,3 % du baccalauréat ou d’un brevet professionnel ; 14,7 enseignement supérieur court et 28,7 % d’un diplôme d’enseignement supérieur long.

En France il y a 52 % d’habitants non scolarisés qui ont un diplôme du niveau baccalauréat ou supérieur, dans la métropole c’est très proche (52,9%) ; par contre à Grenoble c’est très supérieur (58,7%) à cause de l’importance des diplômés de l’enseignement supérieur long.

Lire le reste de cet article »

Promouvoir les actions d’éducation à la citoyenneté au niveau local

Publié le 20 mai 2016

ATLLASL’association ATLLAS (Association tisser les liens d’amitiés solidaires) propose une rencontre interactive avec Monsieur Philippe Meirieu Professeur émérite en sciences de l’éducation avec la participation de Mesdames Emmanuèle Buffin (Professeure d’école retraitée) et Dominique Janin-Duc psychologue, psychanalyste. Avec le soutien de RECit 38 (Réseau des écoles de citoyens).

Mercredi 25 mai de 18 h à 21 h 30 : « 3 heures autour de l’éducation à la citoyenneté », à l’École supérieure du professorat et de l’éducation, ex IUFM, 30 avenue Marcellin Berthelot (tram A, arrêt MC2).

« À l’heure où des « enfants de la République » ont commis ces massacres insensés qui ont bouleversé la société, l’école est interpellée et les responsabilités de tous les éducateurs sont évoquées : que s’est-il passé pour que ces jeunes gens qui ont fréquenté nos établissements scolaires, les centres de loisirs, les clubs de sport, rejettent de façon aussi radicale les valeurs de la société où ils ont grandi ?

Lire le reste de cet article »

Permettre aux citoyens de comprendre l’action publique pour la transformer

Publié le 18 mars 2016

local-ADESLes règles de fonctionnement des collectivités publiques locales sont de plus en plus complexes et si on veut que les habitants puissent intervenir efficacement sur la fabrication des décisions publiques, il est essentiel de leur donner les informations sur les règles de fonctionnement de ces collectivités. Depuis de longues années, l’ADES apporte sa contribution à ce niveau et sur son site internet il est facile de retrouver les nombreux articles qui expliquent et décortiquent de nombreuses politiques publiques.

On voit fleurir des tentatives d’intervention dans ce domaine, comme celle du « Groupe d’Analyse Métropolitain », ce qui serait positif s’il était rigoureux et ne racontait pas n’importe quoi.

Lire le reste de cet article »

« France urbaine » demande une évaluation de la réforme des rythmes scolaires

Publié le 12 février 2016

france-urbaineLes élus de l’association « France urbaine » demandent au ministère de l’Education nationale de conduire avec les collectivités locales une évaluation des nouveaux temps scolaires, et au ministère en charge de la jeunesse et des sports une évaluation des temps périscolaires induits par la réforme des rythmes.

« France urbaine », née de la fusion de l’Association des Maires de Grandes Villes de France et de l’Association des Communautés Urbaines de France, regroupe les élus des métropoles, des grandes communautés et des villes centres ou périphériques, représentant près de 30 millions d’habitants.

Lire le reste de cet article »

Vote des familles sur les rythmes de l’enfant, une réussite

Publié le 22 janvier 2016

Vote-rythmes-enfantsPour préparer la rentrée scolaire de septembre 2016, la Ville de Grenoble doit proposer un scénario horaire à l’Education Nationale pour les écoles maternelles et élémentaires. Au lieu de décider dans leur coin, les élus ont décidé d’ouvrir une large concertation avec les parents d’élèves et de leur proposer au vote deux scénarios.

Lire le reste de cet article »

Prévention spécialisée en danger en Isère : pour le maintien des éducateurs de rue

Publié le 19 décembre 2015

CDILe Conseil départemental de l’Isère (CD38) poursuit son détricotage des budgets sociaux. Alors que la situation de nombreux jeunes demanderait une intensification de la présence d’éducateurs de rue pour développer des actions de prévention, le CD38 va baisser ses budgets 2016 pour la Prévention Spécialisée.

Les éducateurs de rue font signer une pétition pour informer les habitants des dangers de cette décision et faire pression pour que le CD38 maintienne au minimum son budget :

« Vos éducateurs de rue tiennent à vous informer de quelles conséquences aura cette baisse :

POUR VOUS CONCRÈTEMENT C’EST :

Lire le reste de cet article »

Rythmes scolaires : chers et bénéfices encore à prouver !

Publié le 13 novembre 2015
 © Ville de Grenoble

© Ville de Grenoble

La Caisse nationale des Allocations familiales (Cnaf), en collaboration avec l’Association des maires de France (AMF), a rendu son enquête sur la mise en œuvre des nouveaux temps périscolaires et ses impacts financiers pour les communes. « À la rentrée 2014, 98 % des élèves de classes maternelles et élémentaires avaient accès à de Nouvelles Activités Périscolaires (Nap) sur les heures dégagées par la réforme. Les Nap sont réparties sur quatre jours, pour 66 % des élèves de maternelle et 59 % de ceux scolarisés en classes élémentaires. Gratuites dans 66 % des communes, les activités proposées sont diversifiées et ont été fréquentées par la grande majorité des élèves tout au long de l’année scolaire 2014/2015. Les communes déclarent un coût annuel moyen brut de la réforme par enfant inscrit aux Nap de 223 euros. Lorsqu’elles sont éligibles aux aides de la caisse d’Allocations familiales (Caf), celles-ci couvrent en moyenne 22 % de ce coût. ». Les frais de personnels représentent les trois quarts de ce coût.

Lire le reste de cet article »

Sciences en bobines

Publié le 25 septembre 2015

Sciences-en-BobinesLa Fondation Sciences Citoyenne organise sa 11ème édition de « Sciences en bobines. »

Les savoirs scientifiques et techniques ne sont pas neutres. Ils sont construits par les hommes et sont soumis, comme toute création humaine, à des enjeux politiques, économiques et sociaux. Ainsi, ceux qui affirment que les sciences sont « naturellement » porteuses de bonheur et de progrès ne visent qu’à museler la critique et à conforter leur propre pouvoir. Les crises et les scandales sanitaires, écologiques, économiques et humanitaires qui se multiplient révèlent le visage d’une science soumise aux intérêts des lobbys industriels et financiers. La Fondation Sciences Citoyennes juge essentiel de mettre en évidence une autre approche : celle d’une recherche désireuse d’affronter les grands défis de nos sociétés, de dialoguer avec des savoirs autrefois dévalorisés et la parole de citoyens qui revendiquent leur droit à participer aux choix scientifiques et technologiques qui conditionnent leur avenir.

Lire le reste de cet article »

Et maintenant ?

Publié le 16 janvier 2015
© Cled'12

Cliquez pour agrandir (© Cled’12)

Pour une fois que la très grande majorité du peuple a réagi, en démontrant sa grande maturité face aux actes barbares, il faudrait prendre le temps d’analyser les réalités de la situation et essayer de trouver les origines de ces actes terroristes afin d’essayer de les empêcher en traitant le mal à la racine.

Nous n’avons pas de solutions toutes faites et nous espérons que par un très large dialogue dans l’ensemble de la société, des barrières tombent et permettent d’avancer notamment avec la jeunesse.

Il est tout de même malheureux de voir nos responsables politiques partir bille en tête vers des solutions sécuritaires souvent simplistes qui n’ont pas démontré leur grande efficacité. Bien sûr il faut améliorer le travail des services de renseignement, mais la réponse donnée dans les rues le 11 janvier exige des réflexions d’un plus haut niveau si on veut éviter les amalgames et donner des billes à ceux qui veulent jeter de l’huile sur le feu.

Dans l’urgence, il faudrait une mobilisation continue pour dénoncer l’antisémitisme et les amalgames qui sont en train de naître contre les musulmans accusés d’avoir fait grandir ces terroristes en leur sein.

Lire le reste de cet article »

Rentrée scolaire presque normale

Publié le 12 septembre 2014
 © Ville de Grenoble

© Ville de Grenoble

Nous indiquions qu’il allait manquer 5 classes dans les écoles grenobloises à cause de classes surchargées. La mobilisation de la mairie et des parents d’élèves a été efficace ! Le rectorat a donc ouvert 4 nouvelles classes une semaine après la rentrée. Pour la 5ème classe (Ferdinand Buisson) il s’avérait que le seuil règlementaire n’avait pas été franchi. Tout se termine bien mais cela aurait dû être anticipé par le Rectorat.

Rentrée scolaire : au secours, il manque des classes !

Publié le 5 septembre 2014

Ecole PubliqueA Grenoble, tout le monde, sauf l’inspection d’académie, savait qu’il allait manquer des classes pour respecter le maximum d’élèves par classe en maternelle et élémentaire. La mairie avait fait un gros travail de prospective et l’avait rendu public (voir sur le site de la ville, les effectifs scolaires prévus en 2014 et 2016). Il y a eu seulement 7 ouvertures de classes nouvelles alors qu’il en fallait 12. Les cinq classes manquantes se trouvent à Jules Ferry, Paul Bert, Daudet, Fernand Buisson et Jean Macé.

Lire le reste de cet article »