Archives pour le mot-clef ‘Municipales 2020’

Un appel citoyen à construire un projet municipal et métropolitain pour Grenoble

Publié le 4 octobre 2019

Après la décision d’Eric Piolle de se représenter pour un deuxième mandat à la mairie de Grenoble, des citoyens grenoblois ont lancé un appel pour élaborer de manière participative un projet municipal et métropolitain. En effet il ne s’agit pas de se rassembler derrière un leader plus ou moins inspiré et choisi par des lobbies ou des partis politiques. Les défis à relever exigent que les citoyens s’approprient leur avenir en sachant qu’une commune et une agglomération ne peuvent pas tout, néanmoins l’action publique locale a des atouts importants à condition qu’ils soient dirigés dans le bon sens.

Suite à cet appel, tous les Grenoblois qui partagent les valeurs portées par cet appel, peuvent participer à cette élaboration en signant l’appel et ensuite en déposant leurs propositions et réflexions sur ce site internet

Pour démarrer ce travail de propositions, une réunion publique a lieu samedi 5 octobre de 10 h à 12 h à la Maison des Habitants Bois d’Artas 3, rue Augereau.

Lire le reste de cet article »

Un sondage sur les élections municipales à Grenoble

Publié le 4 octobre 2019

Les médias France info, France Bleu et le Dauphiné Libéré ont demandé à Odoxa-CGI de réaliser un sondage sur les intentions de vote au premier tour des élections municipales à Grenoble et sur certaines attentes des habitants. Il faut prendre avec grande prudence ce type de sondage car l’expérience montre qu’il se trompe sur les intentions de vote pour les élections municipales. Rappel en 1983 un sondage donnait H. Dubedout gagnant alors que A. Carigon est passé au 1er tour. De même en 2014, la liste de J. Safar était placée largement en tête du 1er tour (écart d’environ 10 points) et gagnant au deuxième. Il faut savoir que les votes se cristallisent souvent dans les derniers temps de la campagne électorale. Il ne s’agit que d’une photographie de l’opinion prise en septembre, alors que les citoyens ne s’intéressent pas encore à la prochaine élection. Et l’échantillon du sondage ne comporte que 609 personnes, ce qui est faible.

Le niveau de 32 % pour la majorité sortante ( liste d’Europe Ecologie- Les Verts et de La France Insoumise conduite par Eric Piolle) est plutôt positif, vu les dénigrements systématiques opérés par les oppositions durant tout le mandat. Il n’y a pas d’usure manifeste de l’équipe en place. L’écart de 12 points avec les suivants est important. Ce niveau est un bon point de départ pour une campagne qui n’a pas encore démarré pour la prochaine liste menée par Eric Piolle.

Les 20 % pour la liste divers droite conduite par A. Carignon sont le résultat d’une campagne intense démarrée il y a déjà longtemps et d’un déferlement de démagogie rarement atteint. Il y a beaucoup de nouveaux grenoblois qui ne connaissent pas ce que ce maire corrompu a fait entre 1983 et 1995. Il faudra poursuivre le démontage du mythe qu’il essaye d’installer en faisant croire que c’était tout beau à Grenoble à cette époque et alors que les dégâts de la corruption se font toujours sentir actuellement notamment sur le niveau des impôts locaux et de la dette.

18 % pour la liste de La République en Marche conduite par E. Chalas, c’est un niveau de départ assez faible par rapport aux votes précédents pour ce mouvement politique.

Lire le reste de cet article »

Poursuivre, corriger et amplifier une politique municipale, bonne pour les habitants de Grenoble et de l’agglomération

Publié le 20 septembre 2019

Sans surprise, Eric Piolle a décidé le 17 septembre de se présenter à la prochaine élection municipale de mars 2020. Il précise que de début octobre à Noël, il y aura trois mois pour construire avec toutes celles et tous ceux qui le souhaitent un projet municipal qui relèvera les défis de la justice sociale et environnementale, une façon de s’occuper à la fois de la fin du mois et de la fin du monde. Il rappelle qu’il faut se retrouver sur les valeurs fortes de Grenoble portées par le Conseil National de la Résistance (de mars 1944), l’hospitalité envers les exilés, le goût des biens communs, le féminisme et l’expérimentation démocratique permanente…

Si vous souhaitez soutenir et participer à l’élaboration de ce nouveau projet, vous pouvez le signaler dès maintenant à contact@ades-grenoble.org

Lire le reste de cet article »

Elections municipales des 15 et 22 mars 2020 à Grenoble

Publié le 13 septembre 2019

Rappelons le curriculum vitae des candidats qui se sont déclarés. Il est en effet important de connaitre ce qu’ils ont fait dans le passé et en particulier les actes qu’ils ont posés, car en politique il ne faut jamais s’arrêter aux intentions qui sont toujours parfaites et souvent trompeuses, mais aux actes qui sont des signatures objectives de la réalité politique du candidat.

Nous débutons par un résumé court, mais très chargé du passé politique de M. Carignon.

Il aura 71 ans en mars 2020.

Il a été très tôt couvé par la droite locale, à 17 ans il adhère aux jeunes gaullistes et a depuis vécu de postes politiques : en 1973 il se présente comme suppléant d’un député sortant de droite (qui sera battu) ; il est embauché comme chargé de mission » à la chambre de commerce ; à 27 ans il est élu conseiller général et le restera pendant 21 ans, maire durant 12 ans, président du SIEPARG (1983-1985), ministre deux fois, député, député européen…

Il est forcé de démissionner de son poste de ministre de la communication de Balladur quand il a appris sa mise en examen dans des affaires de corruption, et bien que jugé corrompu, receleur d’abus de biens sociaux et subornateur des témoins, il se maintient coûte que coûte à son poste de maire de Grenoble jusqu’en 1995 et à son poste de président du conseil général de l’Isère jusqu’en 1997.

Lire le reste de cet article »

Un mandat bien rempli

Publié le 30 août 2019

Le groupe des élus de la majorité à Grenoble a édité plusieurs documents faisant le bilan de 5 ans de mandat municipal. Il y a eu 6 brochures sur certains des grands axes d’action : solidarités, sport, manger mieux, démocratie locale, actions pour le climat à Grenoble et à la métropole, cultures.

Une dernière plaquette intitulée « Depuis 2014 Grenoble change » qui en 20 pages retrace de nombreuses (environ 180) avancées significatives qui ont été réalisées durant ce mandat municipal rendu difficile par les politiques gouvernementales successives et l’état des finances de la ville très dégradé en 2014.

L’éditorial de cette plaquette, insiste sur les changements opérés et sur les priorités politiques qui ont été portées par cette équipe et il est souhaitable que la prochaine équipe qui sera élue le 22 mars 2020 poursuive et amplifie ce travail de fond :

Lire le reste de cet article »

Tout savoir sur les CCAS ou les CIAS

Publié le 7 juin 2019

Un peu moins d’un an avant les élections municipales de 2020, l’Unccas (Union nationale des centres communaux et intercommunaux d’action sociale) lance une initiative originale : la mise à disposition des prochains candidats d’un ensemble d’outils pour les informer et les aider sur les enjeux sociaux, mais aussi sur leur campagne. Mais c’est aussi informatif pour tous les citoyens qui s’intéressent à l’action sociale locale. Cela évitera la démagogie qui promet tout et n’importe quoi.

Baptisé « Objectif municipales 2020« , cet ensemble d’outils se compose en premier lieu d’un site internet ressource, ce site rappelle notamment que les CCAS (centre communal d’action sociale) et les CIAS (Centre intercommunal d’action sociale) regroupent 5.000 services, 130.000 collaborateurs et 3 milliards d’euros de budget. Dans l’agglomération il n’y a pas de CIAS, les communes ont conservé les CCAS.

Lire le reste de cet article »