Archives pour le mot-clef ‘patrimoine’

Rénovation de la tour Perret

Publié le 11 novembre 2016

tour-PerretLa tour Perret du nom de l’ingénieur spécialiste du béton armé à qui nous devons, notamment, la reconstruction du Havre, a été construite en 1924, elle est la première tour de ce type construite en Europe. Elle fait donc partie, comme la Villeneuve, d’un des rares patrimoines architecturaux dont cette ville peut s’enorgueillir. L’accès au sommet est interdit au public depuis 1960. Des analyses menées en 2011 ont confirmé la bonne stabilité de l’ouvrage et la nécessité d’engager rapidement la restauration des bétons pour éviter une dégradation irréversible.

Le Conseil municipal vient de prendre une délibération pour engager enfin une réhabilitation qui exige une recherche de financements publics et privés. La ville « prévoit de faire appel au mécénat d’entreprise et au mécénat participatif au moyen d’une souscription de mécénat populaire. Des subventions seront également sollicitées auprès de l’État, la Région Rhône-Alpes, le Département de l’Isère, Grenoble-Alpes-Métropole, l’Europe et tout autre cofinanceur potentiel.

Lire le reste de cet article »

Dernières nouvelles de la Tour Perret

Publié le 24 juin 2016

tour-PerretL’association « Ensemble Pour la Tour Perret de Grenoble (ETPG)» a tenu son assemblée générale et en a profité pour examiner avec intérêt la déclaration du maire faite au Conseil municipal le 18 avril en réponse à une question orale. Le maire a fait état des actions faites pour avancer dans ce dossier qui a été laissé à l’abandon depuis des dizaines d’années. Voici le communiqué d’ETPG.

« Enfin une décision pour la Tour Perret ?

La Tour Perret, dernier vestige de l’Exposition Internationale de la Houille Blanche et du Tourisme de 1925, première tour construite en béton armé en Europe, classée Monument Historique est fermée au public depuis 1960. Elle subit depuis lors une dégradation continue de sa structure : sa restauration ayant souvent été évoquée mais jamais effectuée.

Lire le reste de cet article »

AVAP de Grenoble, suite

Publié le 25 septembre 2015

EsplanadeDans l’article ci-après qui informait que l’AVAP (Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine) de Grenoble avait failli être annulée par le tribunal administratif et que les requérants avaient retirés leur recours pour éviter d’avoir à faire reprendre tout le dossier de l’AVAP alors que seule la partie Esplanade était à revoir, nous indiquions à tort que le maire de Grenoble pouvait faire des sursis à statuer sur des demandes de permis de construire fondés sur la modification en cours de l’AVAP. Ce n’est effectivement pas possible, merci à notre lectrice attentive qui nous a signalé cette erreur.

La Métro a délibéré le 18 septembre sur la composition de la commission locale de l’AVAP qui assurera le suivi de la révision ou de la modification de l’AVAP.

Lire le reste de cet article »

Des nouvelles de l’AVAP de Grenoble, vers sa modification sur l’Esplanade

Publié le 11 septembre 2015

Tribunal AdministratifL’ancienne majorité municipale avait décidé, le 18 novembre 2013 (4 mois avant les municipales), de créer l’AVAP (Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine) pour remplacer la ZPPAUP (Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager) annexée au PLU de Grenoble, qui couvrait le centre ville de Grenoble. Or il s’est avéré que cette création était entachée de lourdes illégalités.

Lire le reste de cet article »

Patrimoine à défendre : la Casamaures

Publié le 20 mars 2015

CasamauresÀ Saint-Martin-le-Vinoux, un palais bleu perché sur la colline depuis le XIXe siècle, la Casamaures nous signale :

La Casamaures bénéficie de  34 ans de chantiers pour consolider et embellir le monument insolite qui domine l’entrée de villes de Grenoble et St-Martin-le-Vinoux, la rivière Isère ainsi qu’une nationale et une départementale.

Ce point de mire sur le paysage urbain est actuellement observé des automobilistes, des cyclistes et du tram,  intrigués car de nouveau des échafaudages sur 4 façades cachent les colonnades et moulures d’arabesque en or gris. 75 m2 de toit de zinc sont actuellement mis aux normes étanchéité montagne jusqu’à fin avril.

Lire le reste de cet article »