Archives pour le mot-clef ‘rassemblement’

L’aéroport Grenoble Alpes Isère, beaucoup trop cher pour le budget du département

Publié le 18 janvier 2019

Les quatre élus départementaux du « Rassemblement des citoyens pour une Isère solidaire et écologique » ont tenu le 15 janvier une conférence de presse pour dénoncer la politique de la majorité départementale de droite concernant la gestion de l’aéroport Grenoble-Alpes-Isère qui est situé à St Etienne de St Geoirs. Ils annoncent avoir déposé un recours contre le versement d’une subvention excessive (dépassant le maximum indiqué dans le contrat de concession) par le département à la société Vinci Airport, qui a la délégation de service public jusqu’en 2026.

« Depuis plus de 40 ans, l’aéroport est structurellement déficitaire, obligeant différentes collectivités locales à combler les déficits. Entre 2010 et 2017, ce sont plus de 22 M€ qui ont été dépensés en investissement et fonctionnement. En 2018, le Département de l’Isère a versé en fonctionnement plus de 2M€ à Vinci Airport pour combler le déficit de l’aéroport. La légalité de ce versement est contestée au Tribunal Administratif de Grenoble.

Si des subventions de fonctionnement sont autorisées, elles doivent être transitoires avec pour objectif de tendre vers l’équilibre financier. La Commission Européenne, suivi par l’Etat Français, impose que ces subventions disparaissent au-delà de 2024. C’est tout le contraire qui est fait par le Département de l’Isère, la subvention de fonctionnement ne cessant de croitre depuis des années sans aucun garde-fou…

Lire le reste de cet article »

A la Métro, l’activité efficace des élu-e-s RCSE en 3 ans et demi de mandat

Publié le 13 juillet 2018

Le groupe des 28 élu-e-s du Rassemblement Citoyen Solidaire Écologiste (RCSE) comporte 8 membres de l’exécutif à la métropole, qui ont d’importantes responsabilités : Jérôme Dutroncy, Vice-Président délégué à l’Environnement, Air, Climat et Biodiversité ; Claire Kirkyacharian, Vice-Présidente déléguée aux Personnels, à la Gestion de la Relation aux citoyens à l’Administration Générale ; Yann Mongaburu, Vice-Président délégué aux déplacements, Président du Syndicat Mixte des Transports en Communs de l’agglomération grenobloise (SMTC) ; Christine Garnier, Vice-Présidente déléguée à l’Habitat, au Logement et à la Politique foncière ; Georges Oudjaoudi, Vice-Président délégué à la Prévention, la Collecte et la Valorisation des déchets ; Suzanne Dathe Conseillère Déléguée à la Prévention de la Délinquance ; Claus Habfast, Vice-Président délégué à l’Enseignement supérieur, la Recherche, l’Innovation et l’International ; Francie Mégevand, Vice-Présidente déléguée à la Culture et l’Education.

Ces 8 élu-e-s font le point sur les avancées et les chantiers engagés et ceux à venir dans le territoire métropolitain à travers 8 interviews introduits par les deux co-présidents du groupe RCSE, Francie Mégevand et Eric Piolle :

Lire le reste de cet article »

Quand l’exécutif de la Région prend la place du délibératif et réécrit une délibération !

Publié le 23 mars 2018

Il est nécessaire de rappeler que notre Constitution organise la séparation des pouvoirs, notamment entre exécutif et délibératif (article 16 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen). Mais évidemment M. Wauqiez est au-dessus des lois et peut se permettre de réécrire un amendement déposé par un groupe d’opposition et voté par le Conseil régional. Il pourrait être poursuivi pour avoir fait un faux en écriture publique qui est un crime et renvoyé devant une cour d’assises. En effet entre le vote et l’envoi à la préfecture de la délibération, le texte a été délibérément changé. Pris la main dans le sac, L. Wauqiez se défausse sur les services de la Région, ce n’est pas très élégant !

Voici le communiqué du 20 mars du groupe des élus du Rassemblement citoyen, écologistes, solidaires :

« Quand Laurent Wauquiez se rend coupable de faux en écriture publique et bafoue le vote des élus régionaux. 

Lire le reste de cet article »

Elections sénatoriales, d’importants changements en Isère

Publié le 29 septembre 2017

Au niveau national, le fait marquant de ces élections a été l’échec de La République En Marche (LREM) qui s’imaginait augmenter sa présence au Sénat et qui se retrouve avec moins de sénateurs qu’avant ! L’augmentation des scores de la droite et du centre droit n’est pas une surprise, c’est la conséquence de leur progression lors des municipales de 2014, de même que l’affaiblissement du PS qui se poursuit.

En Isère la surprise c’est l’effondrement du score de A. Vallini et le très bon score de la liste de G. Gontard (soutenue par EELV, PC, Hamonistes).

La liste de droite (LR et UDI) n’atteint même pas le millier de votants (alors que le potentiel était au moins de 1400 voix, vu les résultats de 2011 et les victoires de la droite aux municipales) et ne peut faire élire que deux candidats (M. Savin et F. Puissat). La dispersion de voix de droite sur plusieurs petites listes n’explique pas ce demi échec de la droite. Il est dû à la présence de la liste « en marche » de D. Rambaud qui réussit à se faire élire avec 413 voix (14% des exprimés) malgré la grogne des élus locaux contre la politique gouvernementale. Ce score de 413 voix provient majoritairement d’élus de droite qui trouvent à leur goût la nouvelle politique gouvernementale et la qualité de la tête de liste.

Lire le reste de cet article »

Elections législatives à Grenoble : attention à la dispersion des candidatures

Publié le 12 mai 2017

Deux circonscriptions législatives intéressent directement la ville de Grenoble, la 1ère et la 3ème. Ces deux circonscriptions ont un député sortant PS, respectivement G. Fioraso et M. Destot.

L’ADES milite depuis de longues années pour construire des rassemblements politiques regroupant la gauche alternative et les écologistes. C’est ainsi qu’en 2014, la liste menée par Eric Piolle, une ville pour tous, a gagné l’élection municipale, mettant fin à une domination du PS depuis 1995, grâce à un rassemblement très large, le Rassemblement citoyen de la gauche et des écologistes soutenu par des mouvements citoyens : le Réseau Citoyen et l’ADES et des partis nationaux : EELV, PG, Les Alternatifs, Nouvelle donne.

L’élection présidentielle de 2017 s’est conclue par un bouleversement politique profond mettant en cause tous les appareils politiques et redessinant un paysage politique à gauche sanctionnant une soi-disante gauche gouvernementale qui avait abandonné ses valeurs.

Suite à l’élection d’E. Macron à la Présidence de la République, il est important que soient présents à l’Assemblée nationale de nombreux députés défendant les valeurs de démocratie, d’écologie et de solidarité qui ont été portées par JL. Mélenchon et B. Hamon, si on veut peser sur la politique gouvernementale pour éviter une poursuite des politiques d’austérité qui ont des conséquences sociales très négatives.

Lire le reste de cet article »

M. Wauquiez, la montagne est un bien commun, pas un terrain de jeux !

Publié le 14 octobre 2016

RassemblementCorinne Morel Darleux, conseillère régionale d’Auvergne Rhône Alpes (RCES) et Pierre Mériaux, conseiller municipal délégué à la Montagne (Grenoble) critiquent la nouvelle politique montagne du Président de la Région. Voici des extraits de leur courrier qui explique pourquoi ils n’ont pas participé au congrès de l’Association nationale des élus de montagne (ANEM) des 12 et 13 octobre à Saint-Dié-Des-Vosges.

Lire le reste de cet article »

Suivre les travaux du groupe RCSE à la Métro

Publié le 8 janvier 2016

RCSELa majorité de la Métro est constituée de 5 groupes politiques : Rassemblement citoyen, solidaire et écologiste (RCSE) (28 membres). Agir pour un développement intercommunal solidaire (ADIS) (27 membres). Pour une Agglomération Solidaire, écologique et Citoyenne (PASC) (21 membres). Communes, Coopération et Citoyenneté (CCC) (11 membres). Indépendants de gauche (2).

Les oppositions sont réparties en 3 groupes : Métropole d’Avenir (MA) (24 membres). Non Inscrits – Société Civile (NISC) (9 membres). Front National (FN) (2 membres)

Le groupe d’élu-e-s communautaires du Rassemblement Citoyen Solidaire et Ecologiste (RCSE) s’est constitué suite aux élections municipales de mars 2014. Celui-ci est issu de la volonté de faire converger les dynamiques citoyennes portées par des collectifs et mouvements de gauche et des écologistes.

Lire le reste de cet article »

Votez le 6 décembre pour « le Rassemblement citoyen, écologique et solidaire »

Publié le 4 décembre 2015

RassemblementLes 10 bonnes raisons pour bien voter le 6 décembre :

1 – Créer de l’emploi local et durable. 50 000 emplois locaux, non délocalisables en réorientant la politique économique de la Région, c’est possible ! Affecter l’argent public en priorité aux PME, PMI et TPE, aux entreprises qui s’engagent à respecter les critères sociaux et environnementaux, aux énergies d’avenir et à l’économie de proximité. Stop aux aides aux entreprises qui licencient et versent des dividendes.

2 – Une liste garantie 0% cumul. Comment bien travailler les dossiers quand on partage son temps entre Paris, sa mairie et la Région ? Les élus du Rassemblement ne sont ni députés, ni sénateurs, ni maires de grandes villes. Notre liste mise sur l’expérience et la richesse de la diversité de ses candidats. Chef d’entreprise, ouvrier, chauffeur routier, infirmier libéral, cinéaste, agriculteurs, 230 candidats ancrés dans la réalité.

Lire le reste de cet article »