Printemps des luttes Du Maghreb au Moyen-Orient et solidarité avec le Japon – Sortie du nucélaire

Publié le 18 mars 2011

Samedi 19 mars 2011 – 16h Place Notre Dame, Grenoble – Convergence de 2 manifestations

  • Printemps des luttes Du Maghreb au Moyen-Orient

  • Manifestation antinucléaire à l’appel du groupe Sortir du Nucléaire 38 et du collectif « Ni nucléaire ni gaz de schiste »

L’énergie, c’est l’affaire des peuples !

• Soutien au printemps des peuples du Maghreb et Moyen-Orient

Qu’y a-t’-il de commun entre le peuple japonais et le peuple libyen ? Pas grand-chose a priori.

Pourtant, tous deux sont victimes de l’appropriation et de la concentration de l’énergie par un pouvoir politico-industriel sans contrôle démocratique.

  • C’est pour garder l’argent du pétrole que Kadhafi bombarde les insurgés.
  • C’est pour les bénéfices de l’exploitation des centrales nucléaires que la société TEPCO empoisonne la terre japonaise pour des millénaires.

Pollution, colonialisme, dictatures, mépris de la vie humaine, mépris de la démocratie.

La politique énergétique de la France est fondée sur l’exploitation néocoloniale du pétrole et de l’uranium ( Areva exploite des mines d’uranium au Niger, dont le nouveau Président « démocratiquement » élu est un cadre d’une filiale nigérienne … d’Areva ! )

C’est pourquoi nous avons voulu nous associer à la manifestation de soutien aux révolutions du Maghreb et du Moyen-Orient.ma

• Solidarité avec le peuple japonais

Chacun sait combien la situation au Japon est terrifiante : aux effets dévastateurs de forces naturelles immaîtrisables, se rajoute une catastrophe qui doit tout à une illusion de maîtrise de la radioactivité.

Le peuple japonais, pourtant le premier touché par le feu des bombes atomiques de 1945, a laissé s’installer une industrie nucléaire civile qui prétendait assurer la croissance de l’archipel nippon. On va s’apercevoir combien en plus des immenses dégâts du séisme et du tsunami, la catastrophe nucléaire va avoir d’impacts à long terme sur la santé des japonais ( contamination de la mer ).

La catastrophe du Japon nous montre que contrairement à ce qu’affirment les propagandes des États et des industriels, le nucléaire est une technologie non maîtrisée, non maîtrisable, et qui détruit la vie en silence depuis plus de 50 ans.

La catastrophe de Tchernobyl a causé près d’un million de morts entre 1986 et 2004 (travaux de scientifiques russophones indépendants, enfin traduits et validés par l’Académie des Sciences de New York)

Combien mourront au Japon et dans la zone Pacifique ?

• Le peuple français solidaire du nucléaire ?

Nucléaire japonais et français : mêmes erreurs.

Le saviez-vous ? Certains réacteurs de la centrale de Fukushima Daiishi sont alimentés avec du MOX.

Qu’est-ce que le MOX ?

C’est un combustible fissile particulièrement instable (connu pour avoir une forte tendance à l’emballement, il accroît les risques de fusion du cœur) et toxique. Il est si actif que l’usure du matériel (cuves, tuyauteries) est accélérée d’un facteur 2 ou 3. Il s’agit d’un assemblage d’uranium dit “appauvri” (tout aussi toxique et à peine moins radioactif que l’U enrichi, mais dépourvu d’U235 fissile)… et de plutonium.

Qu’est-ce que le plutonium ?

Un des produits les plus nocifs qui aient été fabriqués par l’homme. Un seul chiffre suffit à le présenter :

Il suffit à un adulte d’inhaler un millionième de gramme de plutonium pour mourir à coup sûr d’un cancer du poumon.

Or le MOX est une création française. AREVA en vend au Japon depuis des années. Mieux : ce combustible, connu pour son instabilité, est aujourd’hui en service dans 20 de nos 58 réacteurs français, et notamment dans les 4 réacteurs du Tricastin.

Et en France comme au Japon, on s’aperçoit de graves défaillances de sécurité… un peu tard : après 30 ans de fonctionnement !!

Un mois avant les drames japonais, le 11 février dernier, Le Réseau Sortir du Nucléaire avait révélé un rapport, bien peu médiatisé alors, de l’ASN (Autorité de Sureté Nucléaire) : elle découvrait une grave défaillance de sureté sur 34 réacteurs, construits entre 1977 et 1987 :

« En situation accidentelle, l’injection de sécurité à haute pression pourrait ne pas permettre de refroidir suffisamment le cœur du réacteur ».

… et le 18 février, révélations de nouvelles anomalies :

L’usure prématurée d’éléments des groupes électrogènes de secours… sur 19 des 34 réacteurs déjà en cause.

Ces 19 réacteurs sont donc doublement vulnérables au risque de fusion du cœur !

Parmi eux, 3 sites en Région Rhône-Alpes : Bugey (Ain), Cruas (Ardèche), Tricastin (Drôme).

On retrouve donc en France les scénarios qui ont amené à la catastrophe japonaise ! : Perte d’alimentation électrique et détérioration des circuits de refroidissement de secours.

….Et pourtant, comme au Japon, « tout était prévu », bien sûr !

• L’énergie est un bien public :

Les peuples ont le pouvoir d’en reprendre le contrôle démocratique grâce à la mobilisation citoyenne !

Qu’est-ce qui caractérise les énergies renouvelables (éolien, solaire thermique, biomasse ou bois-énergie, co-génération ou récupération de chaleur, biogaz, solaire photovoltaïque, petit hydraulique) ? Elles peuvent être décentralisées, produites et consommées localement, et leurs technologies sont maitrisables.

Il est possible de restaurer notre autonomie énergétique en déconcentrant la production et surtout en économisant l’énergie.

Nous savons aujourd’hui réaliser des logements dont la conception et l’isolation thermique suppriment quasiment les besoins en chauffage.

La rénovation thermique de l’habitat en France est un énorme gisement d’emplois qui n’attend qu’une décision politique.

En France, la première exigence sera évidemment de sortir du nucléaire.

L’industrie nucléaire, perpétuellement déficitaire, absorbe toutes les subventions et les crédits de recherche qui pourraient promouvoir d’autres politiques de l’énergie.

Notre dépendance au nucléaire est très forte : donc c’est très vite qu’il faut prendre des décisions courageuses, comme l’on fait d’autres pays européens.

Des initiatives spontanées commencent à s’organiser un peu partout.

Le Réseau “Sortir du nucléaire” appelle à des rassemblements partout en France pour demander la sortie du nucléaire et manifester notre solidarité avec la population japonaise.

Venez nombreux-ses !

Définitivement, sortons du nucléaire civil et militaire !

Printemps des luttes Du Maghreb au Moyen-Orient

Depuis le renversement du dictateur tunisien Ben Ali le 14 janvier dernier, une lame de fond se lève sur tout le monde arabe, le Maghreb et le Moyen-Orient pour la liberté, la démocratie, la justice sociale. Un second dictateur a été chassé : en Egypte, Hosni Moubarak a dû quitter le pouvoir. Notre solidarité va aussi à tous les autres peuples – Algérie, Maroc, Libye, Oman, Bahrein, Yemen, Iran, Irak, Palestine…- qui dans leur lutte pour leur liberté subissent une répression violente.

Complicité des grandes puissances et des organisations internationales

Nous dénonçons le soutien apporté par les grandes puissances impérialistes – Etats-Unis, Union Européenne, Etat français- à ces régimes dictatoriaux et corrompus qui détournent les richesses nationales au profit d’une minorité et condamnent leur jeunesse au chômage et au désespoir. Ces politiques impérialistes imposées par les grandes puissances et par le FMI, au profit des multinationales, n’ont fait qu’aggraver la misère et les injustices. Par ailleurs, les ventes massives d’armes à ces régimes les aident à réprimer les peuples et à maintenir leur domination.

Nous dénonçons l’Europe forteresse qui ferme ses portes à celles et ceux qui fuient les dictatures, les guerres, la misère résultant des politiques imposées par les grandes puissances et les organisations internationales. Des politiques qui profitent au Nord comme au Sud à des minorités. Ce n’est pas aux grandes puissances, complices de la situation, de décider à la place des peuples. Nous refusons toute ingérence étrangère.

Solidarité avec les peuples en lutte

Partout dans le monde, à l’appel du Forum social mondial de Dakar (février 2011) , les 19 et 20 mars, sont organisées des manifestations en solidarité avec ces peuples en lutte du Maghreb et du Moyen Orient dont les conquêtes renforcent les luttes de tous les peuples, dans le monde y compris en France.

  • Non aux ventes d’armes
  • Que cesse toute complicité avec les dictatures
  • Annulation des Accords de libre échange et de la dette du Tiers-Monde
  • Dénonciation de l’Europe forteresse
  • Solidarité avec la révolution des peuples du Maghreb et du Moyen Orient

A l’Appel de : ADAFL [Association dauphinoise Amitiés franco-libanaises]- ADES- ADLPF [Association libres penseurs France]- AFPS- Amitiés franco-arabes- ASALI- ASEG-FSE [Fédération syndicale étudiante]- ATTAC 38- CADTM- CIDEM (Centre d’initiative euro-Méditerranée)- CIIP- Coordination iséroise de soutien aux sans papiers- CSRA- Europe Ecologie/Verts Isère- FSQP [Forum social des quartiers populaires)- FSU Grenoble- Iran solidarités- Les Alternatifs- Ligue des Droits de l’Homme 38- Ligue défense des droits de l’homme en Iran- Maroc solidarités citoyennes- Mouvement de la Paix- Nil Isère- NPA- PAG 38- Parti socialiste- Pas à Pas- PAS 38- PCF- PIR [Parti des Indigènes de la République]- PCOF-PRCF & JRCF- Ras l’Front Voiron- Sud Solidaires Isère- Survie Isère

Mots-clefs : , ,

Le commentaires sont fermés.