Archives du 24 mars 2011

Faire barrage à l’extrême-droite : une évidence

Publié le 24 mars 2011

Les résultats du scrutin du 1er tour ont été une claque pour l’ensemble des démocrates. C’est d’abord et avant tout l’abstention record qui doit tous nous interroger.

Cette abstention a provoqué la qualification au second tour du Front National dans 11 cantons de l’Isère, dont 4 dans l’agglomération grenobloise. Le retour du Front National à Grenoble (canton 6) est particulièrement inquiétant. En effet, grâce à l’action des élus écologistes contre le système de corruption instauré sous Carignon, le FN n’arrivait plus dans notre ville à vendre sa rhétorique du “tous pourris”. Le discours de la honte de Nicolas Sarkozy à Grenoble cet été, les dérives des pratiques politiques, y compris localement, lui donne à nouveau prise dans notre ville. A Grenoble, la majorité droite-gauche actuelle devra s’interroger sur sa responsabilité dans cet état de fait : promesses non tenues, retour aux affaires des affidés du maire corrompu (par exemple, l’ancien membre de son cabinet, aujourd’hui  adjoint à l’immobilier…) brouillage des lignes politiques lors de l’alliance avec la droite en 2008,  atteintes à la laïcité cédant à des pressions communautariste,  dérives sécuritaires avec la vidéosurveillance au détriment de la présence humaine…

Mais pour l’heure, il faut donc faire barrage à l’extrême-droite à Grenoble, dans l’agglomération et en Isère ; et envoyer un maximum d’élu-e-s écologistes au conseil général, pour refonder les pratiques politiques.

Dimanche 27 mars, votez pour :

  • faire barrage à l’extrême droite dans les 11 cantons concernés

  • contribuer à battre la droite là où elle est présente au 2e tour

  • faire le choix de l’écologie politique en votant pour les 4 candidats écologistes sur les cantons de Grenoble 1 et 3, Villard-de-Lans et St Egrève !