Quand un UMP38 bat la campagne

Publié le 9 septembre 2011

Elu depuis 1971 à diverses fonctions : maire, conseiller général, conseiller régional, député, Bernard Saugey, sénateur sortant qui conduit l’une des quatre listes de droite, sait parler aux grands électeurs qui vont se prononcer le 25 septembre prochain. On ne s’étonnera pas de sa conception toute particulière de la politique qui fait, qu’en tant que sénateur, son carnet d’adresses est une qualité essentielle à ses yeux. L’un de ses principaux engagements consiste à “Renforcer la défense juridique et judiciaire des élus”. Voilà qui témoigne d’un souci constant de l’intérêt général, qui en douterait ? D’ailleurs ne met-il pas en avant ses “expérience et compétence au service de tous” ?

La preuve, dans la rubrique “vrai / faux” de sa brochure de campagne, il nous apprend qu’il est faux que le Sénat soit une assemblée masculine, puisqu”’il compte actuellement 80 femmes sur 343 sénateurs, soit 23,5%”. A moins que les mathématiques n’aient été profondément réformées par la Commission des Lois dont M. Saugey est membre, cela nous fait 263 hommes, soit 76,5%, soit une immense majorité, bien loin de la réalité du terrain (52 % de femmes pour 48% d’hommes). Mais que l’on se rassure, ce “pourcentage est appelé à augmenter encore du fait de la parité” ! Ouf, on a eu peur. Et pour bien démontrer sa volonté de féminiser la politique, Bernard Saugey aligne le soutien de 4 personnalités locales autant qu’éminentes, dont 4 hommes, soit 100%. La route est encore longue…

Après 40 ans de mandats, il serait temps de reprendre contact avec les réalités de la vie quotidienne, sinon comme on le voit, quand les bornes sont dépassées, il n’y a plus de limites.

Mots-clefs : ,

Le commentaires sont fermés.