Les enfants de Tchernobyl Belarus : une association sans chômage

Publié le 23 février 2013

NucleaireSTOPCréée en 2001 pour soutenir l’institut Belrad dirigé par le professeur de médecine Nesterenko et le médecin Youri Bandajevsky décidés à sauver les enfants contaminés du Bélarus après la catastrophe de Tchernobyl, l’association “Les enfants de Tchernobyl Belarus” ETB présidée par Michel Fernex a entrepris de soutenir l’institut Belrad mis à l’index par Le Président Bélarus Loukatchenko qui, hors d’un petit périmètre autour de la centrale, nie la contamination des terres de son pays. Quand Youri Bandajevsky dévoila la présence de césium137 dans les aliments ingérés et les pathologies qui s’ensuivaient, l’institut fut privé de subvention et Youri emprisonné. L’association non seulement n’a jamais cessé d’aider financièrement l’institut avec l’appui de la fondation Danielle Mitterrand mais elle s’adressa à l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) qui ne voulut pas reconnaitre la nocivité des « faibles doses » ingérées après la catastrophe.

ETB a aussi alerté les gouvernements de France et d’Europe pour obtenir la libération de Youri Bandajevsky qui, après 5 ans de prison a été extradé. Nesterenko a poursuivi son travail de recherche et d’intervention dans les écoles et le « Vitapect », soin à base de pectine de pomme, a finalement été reconnu par l’Ukraine puis les USA ; En trois semaines de traitement les enfants évacuent de 50 à 70% de la dose de Césium ingérée. Actuellement Belrad supervise 9 centres de contrôle radiologique qui mesurent la contamination des aliments ; des partenaires allemands en financent 7 et une organisation japonaise finance les deux derniers.

Les enfants des écoles apprennent à utiliser les appareils de mesure et à archiver les données pour réduire les frais.

Vassili Nesterenko est mort le 25 août 2008 et son fils Alexei qui travaillait avec lui a été unanimement accueilli pour le remplacer. Après Fukushima il a pris contact avec les japonais et l’équipe de Belrad leur a fourni des informations, des médicaments et un manuel pour la population « Comment vous protéger vous-même et vos enfants de la radioactivité ». Alexei a été invité à Fukushima en octobre 2012. Il était venu à Genève en mai 2012 faire un compte rendu du travail de Belrad lors d’un forum international de scientifiques sur la contamination radioactive. Belrad fournit un travail intense et courageux mais ses ressources sont insuffisantes.

En mars 2010 Michel Fernex a cédé la présidence de ETB à Yves Lenoir, un ancien  « Ami de la Terre » qui connaît bien Tchernobyl et est auteur d’articles intitulés « une mafia à visage découvert : industrie atomique et radio protection ». Vladimir Tchertkoff, ex-journaliste à la télévision suisse romande, auteur de « Controverses nucléaires et d’un livre très documenté “Le crime de Tchernobyl”, a été élu vice-président de ETB.

Quant à Galina Bandajevskaia ,pédiatre et cardiologue qui a beaucoup autrefois secondé Youri dans ses recherches , elle était présente au forum de Genève pour parler de son travail, ce qui était très courageux car elle a dû être opérée en juin 2012 d’une récidive de carcinome thyroïdien. Elle et ses filles sont atteintes de pathologies post-Tchernobyl à cause de leur long séjour à Gomel ; elle travaille 12 heures par jour pour toucher l’équivalent de 250 € par mois, mais elle doit actuellement dépenser 200 € par mois  pour sa santé. Donc elle a besoin d’aide.

L’inscription à ETB est de 20 euros par mois. Yves précise  que si l’on donne plus cet argent ira à Belrad ou à Galina. Voici l’adresse où envoyer des soutiens :

Enfants de Tchernobyl Bélarus
Résidence les jardins d’émeraude
28 b rue de la république  app21
22770    Lancieux
e-mail   etb@enfants-tchernobyl-belarus.org

Mots-clefs :

Le commentaires sont fermés.