Education : quand M. Chamussy souffre d’amnésie sélective…

Publié le 15 mars 2014

Que ce soit par les socialistes ou par la droite UMP, les écologistes grenoblois sont assimilés à l’ultragauche, aux gauchistes, bref à des gens pas fréquentables du tout ! Ce sont exactement les mêmes clichés éculés que ceux véhiculés par A. Carignon durant son mandat de maire : quand on ne sait pas débattre au fond, on caricature. Mais plus personne ne se laisse prendre à ce genre de caricatures. En réponse à l’attaque de la droite UMP, Jean-Marc  Cantèle ancien adjoint écologiste à l’éducation, à la vie scolaire et à la restauration municipale de 2001 à 2008, rappelle quelques vérités :

Jean-Marc Cantèle écrit au Dauphiné Libéré : « Moi qui n’ai rien demandé à personne et m’efforce de faire preuve de la plus grande discrétion en cette période électorale, me voilà ciblé par la droite à l’occasion d’une conférence de presse relatée sous votre plume dans l’édition de samedi 1er mars 2014 : “… et de l’ultra-gauche écologiste, puisqu’entre 2001 et 2008, ne l’oublions pas, l’adjoint à la Vie Scolaire s’appelait Jean-Marc Cantèle”. Outre que c’est un insigne honneur que de se voir cataloguer “ultra-gauche”  par Matthieu Chamussy qui ne m’ “oublie” pas en la circonstance, on finit par se lasser d’entendre des séries répétées de contre-vérités pour ne pas dire de mensonges. S’il ne m’ “oublie” pas, M. Chamussy est  sans doute devenu subitement amnésique,  en ce qui concerne les réalisations du mandat 2001-2008 et mieux encore à propos de ceux de A. Carignon qui figure en bonne place dans sa liste, tout comme R. Cazenave. Ceux-là devraient pourtant pouvoir lui dire pour quelles raisons l’excellent B. Betto alors chargé des “Affaires scolaires” (sic)  a laissé dépérir l’ensemble des bâtiments scolaires de cette ville. Deux mandats pendant lesquels il ne s’est rien passé et qui ont obligé les successeurs à tenter malgré des finances exsangues de rattraper le temps perdu (quand on refait une toiture, c’est très important mais ça ne se voit pas et ne s’inaugure pas). L’école L. Aubrac un “échec”? C’est une plaisanterie. M. Chamussy qui vient de passer 13 ans au Conseil Municipal devrait effectuer quelques recherches dans les archives municipales, il y verrait notamment que hors L. Aubrac, dont on parle beaucoup, il y a eu également Le Verderet, (probablement une erreur ?), mais le Village Olympique est sûrement bien trop au sud pour lui.

Pour décerner un bonnet d’âne ou un zéro point,  encore faut-il être en position de donner des leçons bien que ce ne soit pas ma conception ni de l’enseignement, ni de l’école laïque républicaine. M. Chamussy n’a non seulement rien prouvé, mais n’a aucune expérience : un peu d’humilité ne serait pas superflue surtout quand il parle d’incompétence. Je comprends bien que l’on soit en campagne électorale, mais cela n’autorise pas à dire n’importe quoi, ce qui a généralement un effet repoussoir pour l’électeur.

Il y a quelque temps de cela, j’avais justement listé les réalisations du mandat 2001-2008 pendant lequel j’ai été adjoint à l’éducation, à la vie scolaire et à la restauration municipale, que je n’oublie jamais.  Cette liste donne une petite idée de ce que nous avons réalisé, “nous” s’entend avec l’ensemble des services de la ville concernés. »

Mots-clefs : , ,

Le commentaires sont fermés.