Un tournant historique : citoyen, à gauche et écologiste

Publié le 5 avril 2014

GrenobleUneVillePourTousLa surprise (pour certains et pour les sondeurs) du 1er tour qui a vu la liste du Rassemblement citoyen de la gauche et des écologistes devancer largement celle de J. Safar, s’est transformée en tsunami au 2ème tour. Avec une participation amplifiée, avec 40 % des votes et 6200 voix d’avance sur la liste « aimer » de J. Safar, c’est un succès très important pour notre liste de rassemblement citoyen, de la gauche et des écologistes. Pourtant Eric Piolle qui la conduisait était peu connu du plus grand nombre quelques semaines auparavant. Ce rassemblement se préparait depuis longtemps et a su saisir les attentes d’une grande partie des Grenoblois, car il était composé d’une majorité de citoyens impliqués dans la vie de la cité et qui ont participé aux nombreuses contestations de la politique de la majorité sortante (urbanisme spéculatif, Mounier, chauffage urbain, rocade Nord…), en proposant d’autres priorités pour le logement social, pour l’entretien et le renouvellement de l’habitat et des équipements dont ceux liés à l’éducation, pour des tarifs justes des services publics, pour des transports publics, pour des économies d’énergie…

La vieille “gauche” (PS, PC, GO, MRC, PRG…) a été balayée par la nouvelle gauche citoyenne et écologiste. Les idéologues, les dogmatiques, les doctrinaires… ne sont pas du coté attendu. La liste officielle de la majorité sortante et la liste de l’UMP n’ont rien compris à ce qui se passait dans la ville. Ces professionnels de la politique sont coupés des réalités. Voila une nouvelle majorité qui a un grand avantage d’être composée à la fois de militantes et militants expérimentés et de citoyennes et de citoyens s’engageant pour la 1ère fois dans des institutions locales, mais les uns comme les autres étant ancrés dans la vraie vie.

Il faut remercier les sondages totalement erronés qui ont trompé la liste officielle qui ne s’est réveillée que trop tard pour espérer inverser la tendance… en mobilisant les patrons. Mais vu le résultat, il est clair que même avec des sondages plus corrects le résultat final n’aurait pas changé, le mouvement de fond était beaucoup trop puissant pour être arrêté. A partir du moment où il existait une nouvelle offre à gauche, les électeurs ont clairement fait leur choix.

La liste Safar a refusé la main tendue par la liste du rassemblement arrivée en tête du 1er tour, J. Safar croyant qu’il pourrait gagner au 2ème tour. Il n’y a pas eu de négociations véritables, J. Safar a seulement cherché des prétextes pour tenter en vain de dire que c’était les autres qui l’obligeait à se maintenir au second tour. Là encore les réflexes politiciens l’ont emporté sur une analyse correcte de la situation. La nouvelle majorité citoyenne, de gauche et écologiste, que ses adversaires croyait fragile et divisée va démontrer très rapidement que le travail de préparation de cette campagne a permis de faire converger sur un projet municipal commun aux différentes sensibilités rassemblées.

Autre remarque importante, le saut de participation au 2ème tour qui est tout à fait significatif. Ce sont 59 % des électeurs inscrits qui ont voté, ce qui n’est pas assez, mais c’est 6 points de plus qu’au 1er tour, et ces nouveaux votants ont choisi massivement la liste du rassemblement, comme si des électeurs qui voulaient le changement n’y avaient pas cru au 1er tour. Cette adhésion massive est rassurante pour l’avenir. La nouvelle majorité doit maintenant démontrer dans les actes que le changement est possible, associant la grande majorité des habitants.

Mots-clefs : ,

Le commentaires sont fermés.