L’avenir de certaines bibliothèques

Publié le 10 juin 2016

Bibliotheque-HauquelinLes fermetures annoncées de « petites » bibliothèques font évidemment couler beaucoup d’encre, oubliant qu’elles s’accompagnent d’un renforcement du service rendu par les bibliothèques les plus proches. Afin de comprendre ce qui se joue à ce sujet, nous avons interrogé Anny Beetschen, bibliothécaire à la retraite et syndicaliste qui nous explique que les fermetures de Prémol et de Hauquelin ne posent pas de problème en termes de service réellement rendu aux habitants. C’est confirmé par d’autres bibliothécaires.
« Depuis une dizaine d’années, la tendance nationale des décideurs, politiques, et professionnels est d’aller vers des médiathèques pour 2 ou 3 quartiers, afin d’offrir un maximum de supports (lecture, vidéo etc …), alors qu’avant nous n’avions que des “points lecture de proximité” avec peu de moyens pour satisfaire les lecteurs (c’est en ce sens que la bibliothèque enfants/adultes Bajatière) a fermé en 1997 pour faire place à la Médiathèque Abbaye les Bains, et le report  des publics s’est très bien fait (les statistiques par quartier le prouvaient).

En ce qui concerne les décisions de fermeture annoncées :

Cela fait 15 ans que la fermeture de la bibliothèque Hauquelin se pose : Je revois encore la Directrice des bibliothèques nous dire en réunion “on va fermer Hauquelin” et ensuite “fermeture reportée” … Le yoyo.
C’est une de ces petites bibliothèques qui avaient subsisté parce que la décision de réorganiser la bibliothèque du Centre-Ville n’était jamais prise (agrandissement + Création d’une section Jeunesse) et aussi parce qu’un temps on pensait y faire un partenariat avec le Nouveau Musée.

Suite à l’incendie de la bibliothèque Prémol, il y a eu reconstruction en l’état actuel, parce que l’assurance imposait une reconstruction au même endroit et pour le même budget. Cette bibliothèque n’est devenue alors qu’une “annexe” de la Bibliothèque Arlequin. (Pour mémoire, je rappelle que « la section adultes » avait été fermée en 1991). Pour le très peu nombre d’heures d’ouverture, c’était une membre de l’équipe Arlequin qui se déplaçait pour aller ouvrir et faire quelques animations à Prémol.

Que les habitants se sentent “dépouillés”, je le conçois (j’ai connu cela à Bajatière). Mais il faudra comme on l’avait fait pour Abbaye Les Bains, faire “une politique d’accompagnement” des usagers (et des classes) vers l’Arlequin, pour prendre de nouvelles habitudes et s’approprier le nouveau lieu.
Quand on parle de fermeture, il faut également regarder les statistiques et les comparer avec d’autres.
Je pense qu’il est exagéré de parler d’une trentaine de postes ainsi gagnés. Car même en supposant que Alliance soit fermé (ce qui n’est pas aussi indolore que les deux autres), il n’y a pas tant de postes en jeu … Et comme depuis plusieurs années on ne remplace pas les départs à la retraite, le personnel trouvera sa place.
Alliance jouait le rôle de médiathèque dans un quartier déjà dépouillé de certains services publics (fermeture récente de la Halte-garderie). Mais ce qui est positif c’est que la bibliothèque Kateb Yacine se verra dotée d’une section Jeunesse, qui repose sur les pratiques d’un lectorat allant de plus en plus en famille dans les médiathèques tous supports pour tous les publics. »

Mots-clefs : ,

Le commentaires sont fermés.