Disparition de François SUCHOD

Publié le 9 septembre 2013
FrancoisSuchod

François Suchod durant son mandat de conseiller municipal

François Suchod est décédé le 7 septembre 2013 à 65 ans après une longue lutte contre l’évolution inexorable de son handicap.

Militant infatigable et de longue date, de la solidarité et de l’écologie à Grenoble, malgré son lourd handicap moteur. Il participe activement à ce que le tramway grenoblois soit accessible dès sa conception.

Dès 1987 il s’investit dans la politique locale en adhérant à Grenoble Ecologie Autogestion (qui deviendra l’ADES) et participe à la contestation de la politique affairiste de la mairie de l’époque.

En 1989 il se présente sur la liste écologiste « DESIR » aux élections municipales.

En 1995 il participe activement à la campagne électorale des municipales sur la liste écologiste. Il est élu au 2ème tour sur la liste d’union de la gauche et des écologistes. De même en 2001.

Il ne voulait pas que l’élu handicapé soit cantonné dans une délégation liée au handicap, c’est pourquoi il avait exigé que la délégation qui lui avait été confiée soit celle de l’accessibilité à la ville. Pour lui la ville devait être accessible à tous. « En promouvant une ville accessible à tous, je fabrique une certaine “qualité d’usage” (terme grenoblois repris maintenant par le ministère de l’Equipement), et l’on peut dire également une certaine citoyenneté. »

Le travail était immense que ce soit pour l’accessibilité des espaces ou des bâtiments publics ou des commerces. Durant les deux mandats qu’il a exercés (1995 à 2008) il a réellement fait changer la ville, mais tenace impatient et déterminé il aurait aimé que cela aille plus vite et plus loin. Grâce à François, l’ensemble des Grenoblois, enfants, jeunes et aînés valides ou non bénéficient aujourd’hui de conditions d’accessibilité exceptionnelles dans un pays où il reste encore beaucoup à faire.

Comme il le disait lui-même en 2006  : « Il fallait, pour faire bouger un tant soit peu les choses, sur le plan local, une conviction, un engagement, voire même un acharnement, que seul (ou presque) pouvait assumer quelqu’un qui vivait le handicap du dedans…. Le rôle de leader que Grenoble continue à jouer depuis dix dans les principaux champs du handicap en fait foi.

Pour l’avenir, on peut souhaiter qu’il en aille différemment. L’expertise du handicap devra bien devenir une expérience partagée par tous les responsables publics. Mais pour cela, il faudra aussi que les personnes en situation de handicap s’investissent davantage qu’aujourd’hui dans la vie citoyenne. »

En 2008, il a participé à la campagne électorale des municipales, présent sur la liste « Ecologie et Solidarité », il a marqué son refus de la dérive politique de la nouvelle majorité. Il a poursuivi sa lutte pour la démocratie, l’écologie et la solidarité jusqu’au bout.

Le bureau de l’ADES

Mots-clefs :

Un commentaire sur “Disparition de François SUCHOD”

  1. […] Conseiller municipal de 1995 à 2008, chargé de l’accessibilité de la ville pour tous, militant de l’ADES et de diverses associations, François Suchod est décédé le 7 septembre à 65 ans. Voir le communiqué de l’ADES retraçant son engagement politique au service de l’intérêt gén… […]