Archives pour le mot-clef ‘Communiqués’

Esplanade : un beau cadeau de Noël pour les Grenoblois !

Publié le 17 décembre 2013

vivre-a-grenoble-esplanadeCommuniqué du 17 décembre 2013

Le tribunal administratif de Grenoble a annulé ce jour la délibération du 25 juin 2012 du conseil municipal de Grenoble approuvant la révision simplifiée du plan local d’urbanisme pour le secteur Esplanade.

Comme prévu après les conclusions du rapporteur public, le tribunal donne raison aux militants de l’ADES (Maryvonne Boileau, Raymond Avrillier, Jean-Marie Barnier et Vincent Comparat) qui avaient introduit un recours, ainsi qu’à l’association Vivre à Grenoble.

Cette annulation bloque enfin le projet très contesté sur l’Esplanade.

Lire le reste de cet article »

Grenoble, une ville pour tous : Le rassemblement citoyen, de la gauche et des écologistes est en marche

Publié le 30 novembre 2013

appelAuRassemblement2014

logoReseauCitoyen2Réseau citoyen de Grenoble

logo ades

Association pour la Démocratie, l’Ecologie et la solidarité (ADES)

logoAlternatifs

Les Alternatifs

logoEelv
Europe Ecologie les Verts (EELV) de Grenoble

logoGaucheAntiCapitaliste

Gauche anticapitaliste

logoPG38

Parti de Gauche

Vendredi 29 novembre, les mouvements citoyens et politiques ont rendu publique une déclaration qui appelle au renforcement du large rassemblement qui est en train de naître à Grenoble en vue de promouvoir une liste capable de gouverner la ville après mars 2014.

Déclaration des mouvements citoyens et politiques engagés pour faire gagner Grenoble

Ensemble, construisons une Ville pour tous : une Ville démocratique, exemplaire, écologique et solidaire !

Une ville pour tous, c’est une ville au service de tous et construite avec ses habitants. Une ville qui assure l’égalité des droits. Une ville qui refuse les politiques d’austérité. Une ville à taille humaine, écologique, solidaire et démocratique !

Lire le reste de cet article »

Un Plan de Protection de l’Atmosphère 2011-2015 de la région grenobloise insuffisant

Publié le 6 novembre 2013
Pollution sur la cuvette grenobloise (photos GK)

Pollution sur la cuvette grenobloise (photos GK)

Dossier de Presse : Conférence de presse EELV – ADES du mercredi 6 novembre 2013

Un PPA 2011-2015 de la région grenobloise insuffisant, sans effet notable sur le dépassement des valeurs limites d’exposition à la pollution de l’air et dont les actions ne pourront pas intervenir avant 2015

Nous avons fait l’analyse du dossier “Révision du Plan de Protection de l’Atmosphère de la région grenobloise” actuellement soumis à enquête publique.

Nous rappelons que la Commission Européenne assigne la France pour non respect des valeurs limites de pollution de l’air en invoquant la faiblesse des PPA, alors que l’impact de la pollution atmosphérique est réel, estimé à plus de 150 décès anticipés/an pour la pollution de fond pour la seule agglomération grenobloise.

Le Projet de PPA doit être compatible avec le schéma régional Climat Air Energie (SRCAE) Rhône Alpes, toujours en élaboration, dont le projet insatisfaisant a été présenté le 14 déc 2011 sans vote de l’assemblée régionale.

Il apparaît que les actions visant à réduire l’exposition des populations, prévues par le PPA de la région grenobloise en cours d’enquête publique, ne sont pas significatives face à un scénario “tendanciel” qui consiste à attendre l’application des réglementations nationale et européenne et l’évolution technique concernant les sources d’émission, dont les véhicules et camions.

Lire le reste de cet article »

NON au retour du corrompu à Grenoble !

Publié le 10 octobre 2013

appelAuRassemblement2014Communiqué du 9 octobre 2013 du Rassemblement “Grenoble, une ville pour tous !”

M. Carignon, le patron de la corruption à Grenoble et en Isère, veut revenir sur le lieu de ses délits, dans notre ville, où il a organisé les illégalités pour favoriser les grands groupes privés et ses proches.

La commission nationale d’investiture de l’UMP, dont il est membre, a tranché dans le sens voulu par M. Carignon. Mais comme une bonne partie de la droite grenobloise est opposée à ce retour, elle a proposé que la tête de liste soit M. Chamussy. Si ce dernier l’accepte il sera l’otage de l’ancien maire corrompu, qu’il le veuille ou non.

Lire le reste de cet article »

Réaction aux dérapages de l’UMP38

Publié le 2 octobre 2013

Communiqué du 2 octobre 2013

Toutes les occasions sont bonnes aux dirigeants de l’UMP38 quand il s’agit de déverser leur bile et leurs tombereaux de haine recuite. Le communiqué de presse de ce jour, qui prend prétexte du reportage à charge sur la Villeneuve, diffusé dans l’émission “Envoyé Spécial” par France 2, ne trompe personne. Les auteurs de ces manipulations sont les mêmes qui ayant eu maille à partir avec la justice appellent la population à engager des actions judiciaires. Un comble, et une farce si la méthode n’était  aussi abjecte. Les Grenoblois et particulièrement les habitants de la Villeneuve qui ont encore en mémoire le passage affligeant de la droite aux affaires municipales ne se laisseront pas abuser. Ils peuvent compter sur le soutien de l’ADES  en toutes circonstances et  notamment chaque fois, comme c’est le cas ici, que leur dignité est bafouée.

Jean-Marc Cantele
Président de l’ADES

Hommage à notre ami François Suchod : Grenoble, un modèle d’accessibilité pour tous

Publié le 15 septembre 2013
François Suchod à la fin de son mandat en mars 2008 (photo GK)

François Suchod à la fin de son mandat en mars 2008 (photo GK)

Conseiller municipal de 1995 à 2008, chargé de l’accessibilité de la ville pour tous, militant de l’ADES et de diverses associations, François Suchod est décédé le 7 septembre à 65 ans. Voir le communiqué de l’ADES retraçant son engagement politique au service de l’intérêt général.

Dans l’exercice de sa délégation à l’accessibilité de la ville il a marqué fortement l’action publique pour rendre la ville accessible à tous, et c’est grâce à lui que Grenoble est un modèle, même si beaucoup reste à faire notamment dans l’accessibilité des commerces.

Voici deux exemples de mesures qui restent toujours comme guide de l’action de la Ville.

Lire le reste de cet article »

Disparition de François SUCHOD

Publié le 9 septembre 2013
FrancoisSuchod

François Suchod durant son mandat de conseiller municipal

François Suchod est décédé le 7 septembre 2013 à 65 ans après une longue lutte contre l’évolution inexorable de son handicap.

Militant infatigable et de longue date, de la solidarité et de l’écologie à Grenoble, malgré son lourd handicap moteur. Il participe activement à ce que le tramway grenoblois soit accessible dès sa conception.

Dès 1987 il s’investit dans la politique locale en adhérant à Grenoble Ecologie Autogestion (qui deviendra l’ADES) et participe à la contestation de la politique affairiste de la mairie de l’époque.

En 1989 il se présente sur la liste écologiste « DESIR » aux élections municipales.

En 1995 il participe activement à la campagne électorale des municipales sur la liste écologiste. Il est élu au 2ème tour sur la liste d’union de la gauche et des écologistes. De même en 2001.

Il ne voulait pas que l’élu handicapé soit cantonné dans une délégation liée au handicap, c’est pourquoi il avait exigé que la délégation qui lui avait été confiée soit celle de l’accessibilité à la ville. Pour lui la ville devait être accessible à tous. « En promouvant une ville accessible à tous, je fabrique une certaine “qualité d’usage” (terme grenoblois repris maintenant par le ministère de l’Equipement), et l’on peut dire également une certaine citoyenneté. »

Lire le reste de cet article »

Pour une politique de sécurité efficace à Grenoble

Publié le 29 juin 2013

CameraBouleconférence de presse du 24 juin 2013

Suite aux déclarations pré-électorales du premier adjoint sur l’armement de la police municipale et le développement de la vidéosurveillance, décisions qui n’ont jamais été débattues au conseil municipal, des organisations politiques dont certaines ont des élus dans la majorité municipale ont tenues une conférence de presse le 24 juin 2013 pour dénoncer ces méthodes non démocratiques et ces propositions inefficaces. Il s’agit des organisations suivantes : MRC Isère – Parti Communiste – Parti de Gauche – ADES – EELV Grenoble –Les Alternatifs. Voici leur communiqué :

Pour une politique de sécurité efficace à Grenoble

La question d’un armement de la police municipale la nuit et d’un nouveau développement de la vidéosurveillance a été posée à Grenoble. Au regard de la recrudescence des faits de violence, la sécurité urbaine est une question majeure. Même s’il s’agit principalement d’une compétence de l’Etat, la mairie a donc raison de vouloir agir. Il faut apporter non seulement des réponses urgentes mais également des solutions de long terme.

A ce titre, nous sommes nombreux à nous interroger sur l’efficacité des mesures récemment proposées, ainsi que sur la rapidité de leur annonce. Les Grenoblois et le conseil municipal doivent pouvoir se saisir de ce débat essentiel qui n’a pas eu lieu.

Lire le reste de cet article »

Action publique : vous avez dit transparence ?

Publié le 29 juin 2013

Une loi très intéressante, qui devrait être étudiée dans toutes les écoles, fixe le droit d’accès aux documents administratifs. C’est la loi du 17 juillet 1978 qui oblige les administrations à fournir un document administratif (communicable) à tout citoyen qui le demande. La plupart des documents administratifs sont communicables. Lorsqu’une décision est prise qui termine une opération, tous les documents préparatoires et finaux sont communicables. La loi impose la plus grande transparence dans l’action publique, c’est la moindre des choses dans une démocratie et c’est ce qu’impose la constitution à travers la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 (articles 14 et15).

Conférence de presse du 25 juin 2013, Grenoble

Malheureusement les administrations sont très réticentes à respecter la loi et il n’est pas rare que des citoyens soient obligés de recourir à un avis de la CADA (Commission d’accès aux documents administratifs) puis d’aller défendre le droit devant les tribunaux administratifs. C’est ainsi que R. Avrillier a obtenu les documents liés aux fameux sondages de l’Elysée et que tout récemment il a pu savoir si A. Carignon avait bien payé ses dettes au Conseil Général de l’Isère et où en était les versements de Ch. Nucci dans la vieille affaire du Carrefour du développement.

Lire le reste de cet article »

Confirmation : c’est donc bien le corrompu qui dirige l’UMP38 !

Publié le 10 juin 2013

Communiqué du 10 juin 2013

Comment une banale erreur d’aiguillage d’un courriel dévoile le véritable dirigeant de l’UMP38 et de son site internet ? Un courriel d’un adhérent de l’ADES est renvoyé à J C. Peyrin président de l’UMP38 et c’est A.Carignon qui l’utilise pour monter une opération politicienne de toutes pièces comme il en a l’habitude. Voici l’histoire de l’arroseur arrosé.

Lire le reste de cet article »

Grenoble : pour un vrai service public de l’énergie

Publié le 9 juin 2013

ades-eelv-alter-fdg

Communiqué de presse – ADES, Les Alternatifs, EELV, Front de Gauche

Les instances dirigeantes de GEG (Président, Conseil d’Administration, direction générale) viennent d’annoncer un « Plan de Performance », un nouveau vocable pour parler de restructuration et de suppressions de 61 emplois dans les 3 prochaines années.

« La Performance » doit se traduire par 4 millions d’€ par an et, contrairement à la vocation d’un service public, ne se soucie ni des abonnés grenoblois au gaz et à l’électricité, ni des employés.

Dans une période où de nombreuses familles sont confrontées à la précarité et notamment à la précarité énergétique, les dirigeants de GEG avec la ville de Grenoble, ont décidé de tourner le dos au service public en privilégiant le marché, la rentabilité et les dividendes au profit des actionnaires privés dont le principal est GDF-SUEZ.

Lire le reste de cet article »

Vers la fin des eaux troubles d’Aquapole ?

Publié le 25 mai 2013

La Métro va décider le 5 juillet de l’avenir de la gestion d’Aquapole, la station d’épuration de l’agglomération. Actuellement gérée par le privé depuis 1985, il serait temps que la régie communautaire qui a la compétence assainissement reprenne cette gestion en direct, qui permettrait d’améliorer la qualité du service au meilleur tarif. Or il semble y avoir des hésitations chez certains élus de la Métro toujours sensibles aux charmes de la gestion privée. Les mouvements ADES, EELV et les Alternatifs ont tenu le 22 mai une conférence de presse demandant la gestion en régie et rappelant le passé trouble de cette station d’épuration décidée par un certain A. Carignon.

« Pour la reprise en direct par la régie communautaire d’assainissement de la gestion d’Aquapole, et la fin des « eaux troubles »

Lire le reste de cet article »

Tournant démagogique dans la politique de sécurité à Grenoble : attention aux vendeurs d’illusions !

Publié le 20 mai 2013

CameraBoule

Communiqué du 17 mai 2013 – Les mouvements ADES – EELV Grenoble – Alternatifs et les élus du groupe Ecologie & Solidarité

Le premier adjoint de Grenoble vient d’annoncer dans la presse un armement de la police municipale la nuit et un développement important de la vidéosurveillance. A quelques mois des prochaines échéances municipales, peu fière de son bilan, la majorité cèderait-elle à la panique sur un sujet qui requiert sang-froid et sens des responsabilités ?

Oui, dans plusieurs quartiers de la ville les habitants sont épuisés de subir des incivilités, des pressions liées aux divers trafics et des agressions physiques. Répondre de manière efficace à cette dégradation exige des réponses d’ensemble et non des mesures idéologiques, ponctuelles et démagogiques.

Nous pensons que c’est une erreur profonde que d’armer la police municipale la nuit. Cela annonce un engrenage sans fin.

Lire le reste de cet article »

Qui est l’ADES : un objet politique non identifié (OPNI) ?

Publié le 22 avril 2013

L’Association pour la Démocratie, l’Ecologie et la Solidarité – ADES pourrait être pour certains un objet politique non identifié (OPNI).

C’est un mouvement politique local, issu du terreau associatif et syndical grenoblois, écologiste, de gauche (la vraie), en lien avec des élus et animant le débat sur les dossiers importants concernant les politiques publiques

Depuis 1983, date où, pour la première fois des militants écologistes et de gauche ont été élus à Grenoble, l’ADES (alors GEA, puis E2A) assure une liaison étroite entre élus et citoyens motivés pour changer et améliorer l’efficacité des politiques publiques au service des habitants en respectant la devise de la république « Liberté, Egalité, Fraternité ». S’il n’y a pas une liaison étroite avec un collectif de militants engagés, le système institutionnel a tôt fait de transformer les élu-e-s, soit en notables professionnels, soit en godillots. Les partis traditionnels ne sont plus des lieux de réflexion ou d’élaboration de propositions politiques mais des corporations d’élus sortants qui cherchent à pérenniser et cumuler leurs mandats, leurs indemnités et leurs avantages personnels qu’ils travestissent en intérêt général. Trop souvent ce sont les élus qui prennent le pouvoir dans les appareils politiques pour se construire localement des fiefs personnels. Les campagnes électorales deviennent le seul moment de leur engagement citoyen.

Lire le reste de cet article »

ZSP ou prévention ? Agir sur le long terme !

Publié le 2 avril 2013

Communiqué du 2 avril 2013

A peine l’Etat a-t-il annoncé la mise en place des ZSP qu’éclate au grand jour (Le Dauphiné Libéré du 2 avril 2013) la situation préoccupante de quartiers justement concernés par ce nouveau dispositif. Personne n’est dupe, et il est de notoriété publique que là où le nombre de chômeurs est le plus élevé et où la misère prospère, certains secteurs de la ville sont devenus au fil des ans et en toute impunité des zones de non droit. Ceci est confirmé par la Présidente d’ACTIS. Mis en coupe réglée par des dealers à l’organisation très sophistiquée, ces quartiers et leurs habitants vivent nuit et jour sous un régime de terreur inacceptable en démocratie.

Lire le reste de cet article »

Rocade nord illégale, tarifs du chauffage urbain illégaux…

Publié le 25 janvier 2013

nitunnelniviaducConférence de presse du 18 janvier 2013

Deux décisions de la justice administrative rendues récemment vont dans le sens de nos combats pour la défense des services publiques, la démocratie locale, l’écologie et la solidarité :

  • Rocade nord : les délibérations par lesquelles le Conseil général de l’Isère décidait de prendre la maitrise d’ouvrage sont annulées ; il est démontré maintenant que de toutes façons la rocade n’aurait pas pu se faire car toutes les délibérations ultérieures auraient été annulées puisque prises sur des bases illégales. Le Président du CGI a donc été sauvé par l’avis défavorable de la commission d’enquête ! Mais plus grave, toutes les décisions prises depuis fin 2007 pour les études et préemptions, et qui ont engagé des dépenses d’argent public des contribuables du conseil général sont entachées d’illégalités. Il s’agit de dizaines de millions d’euros. Ces sommes manquent cruellement pour l’action sociale et les activités culturelles au CGI.
  • Tarifs du chauffage urbain de 2008 illégaux, tout comme ceux de 1983 à 2008 ! C’est une victoire pour les usagers de ce service public essentiel qui protestent depuis 2008 contre ces tarifs qu’ils estiment trop élevés. La décision du tribunal administratif de Grenoble va les aider fortement dans leurs demandes de se faire rembourser le trop perçu par la CCIAG dans leurs factures de juillet 2008 à novembre 2011.

Lire le reste de cet article »

Eau : le maire de Grenoble a surfacturé 5,2 millions d’euros illégalement

Publié le 21 décembre 2012
dessin "autopsie d'un Waterl'eau"

Dessin Cled’12, tous droits réservés

Comme la justice administrative est très lente, il faut toujours revenir loin en arrière pour comprendre les illégalités commises.

En 1996, M. Destot, le nouveau Maire de Grenoble, oublie ses promesses électorales (c’est un habitué du genre), en laissant la Lyonnaise des Eaux dans l’eau de Grenoble en inventant une société d’économie mixte, la SEG, coquille vide puisqu’il s’agit d’une société 100% Lyonnaise qui continue de gérer effectivement le service de l’eau et de l’assainissement. Les écologistes protestent et demandent à la justice d’annuler cette décision contraire à l’accord électoral de la nouvelle majorité. En 1999, asphyxié par les recours des écologistes, M. Destot, est contraint de créer une régie municipale. Mais pour sanctionner ce retour en régie il fait voter par sa majorité -sans les écologistes !- la création d’une redevance d’occupation du domaine public imposée aux services de l’eau et de l’assainissement, redevance que ne payaient pas ces services lorsqu’ils étaient entre les mains du privé !

Raymond Avrillier a fait un recours contre cette redevance, le tribunal administratif a rejeté ce recours mais, comme très souvent, la Cour Administrative d’appel de Lyon vient de lui donner raison le 13 décembre 2012. Voila un combat de 13 ans qui se termine.

Voici le texte diffusé lors d’une conférence de presse de l’ADES qui s’est tenue le 18 décembre.

Lire le reste de cet article »

M. Destot, ne volez pas aux Grenoblois-es le débat sur le service public de l’énergie à Grenoble !

Publié le 20 octobre 2012

Communiqué de presse d’Europe-Ecologie-les Verts Grenoble, ADES, Les Alternatifs

Enorme surprise : la majorité municipale PS-PC-Modem-Divers droite de Grenoble a décidé le renouvellement du contrat de concession de distribution et de fourniture d’électricité et de gaz sur le territoire de Grenoble à la SEM-GEG pour une durée 30 ans sans aucun débat public ni mise en concurrence, la transaction se faisant de gré à gré ! Cette délibération très lourde de conséquences pour tous les Grenoblois-es sera proposée au vote lors du conseil municipal du 22 octobre.

Combien de Grenoblois-es ont entendu parler du renouvellement du contrat de Gaz et Electricité de Grenoble (GEG) ? Très peu. Trop peu !

Pourtant dans les articles 1 et 10 de la charte de la démocratie locale « La Ville de Grenoble s’engage à créer les conditions de confiance réciproque, d’échange et de respect mutuel entre les habitants et la Municipalité, en informant régulièrement les Grenoblois, en rendant lisibles et compréhensibles les projets et en motivant ses décisions. (…) la Ville de Grenoble s’engage à mettre en place une consultation des Grenoblois ». Toutes ces belles affirmations sont balayées d’un revers de main !

Lire le reste de cet article »

Les références à G. Fioraso disparaissent du site de la Ville !

Publié le 27 mai 2012

Communiqué du 27 mai 2012

Depuis la parution de notre hebdomadaire électronique « le Rouge et le Vert » du 25 mai 2012, le site de la ville de Grenoble a été complètement nettoyé de toutes références à la nomination de G. Fioraso comme ministre et au lien avec son blog, outil de sa campagne des législatives.

Cette correction soudaine est l’aveu que ce soutien explicite à la candidate aux élections législatives était totalement irrégulier et qu’il pouvait remettre en question son éventuelle élection à l’Assemblée Nationale.

C’est aussi la preuve que la majorité municipale qui se considère comme propriétaire de la Ville, utilise les moyens publics pour faire la propagande de ses idées et promouvoir ses dirigeants.

Les Grenoblois apprécieront cette utilisation de leurs impôts locaux à des fins partisanes.

Dans une ville qui a connu la corruption financière, et qui subit aujourd’hui la perversion des comportements, il est grand temps de changer de majorité pour que changent enfin les pratiques politiques.

Jean-Marc CANTELE, Président
Vincent COMPARAT Porte parole

M. SARKOZY a dirigé l’Etat en état d’ivresse sondagière, de délire d’opinion

Publié le 2 mai 2012
Raymond Avrillier

Raymond Avrillier (photo tous droits réservés)

Conférence de presse « Révélations sur les sondages commandés par l’Elysée dont un certain nombre viennent d’être obtenus par Raymond Avrillier après injonction par la justice administrative à la présidence de la République de les communiquer » Lundi 30 avril 2012

Mettre fin à l’immunité d’un président de la République, son conseiller d’extrême-droite [1], et son conseiller corrompu, qui ne respectent pas la loi.

M. SARKOZY a dirigé l’Etat en état d’ivresse sondagière, de délire d’opinion.

Une conduite de l’Etat à la petite semaine qui a coûté 6 351 238,40 euros pour 264 sondages de juin 2007 à juillet 2009 (dont seulement 134 ont été communiqués à Raymond Avrillier).

Raymond Avrillier vient de recevoir une partie des contrats des cabinets conseils de M. SARKOZY et des sondages que l’Elysée est obligé de lui communiquer par jugement du 17 février 2012 du tribunal administratif de Paris (Tribunal administratif de Paris, 17 février 2012, Avrillier c/ Présidence de la République, n°0920763), à la suite des demandes engagées dans la nuit du 4 août 2009.

Le contenu des courriers de l’Elysée qui accompagnent ces envois montre que M. SARKOZY et ses conseillers ne respectent pas la loi et cherchent à jouer la montre. Nous ne sommes pas étonnés puisque M. SARKOZY a réinséré comme son proche conseiller M. CARIGNON, le corrompu, dont nous connaissons les pratiques à Grenoble.

Des documents jusqu’alors communiqués, il s’avère que M. SARKOZY a fait payer par la présidence de la République (notre argent public) 6 351 238,40 euros de juin 2007 à juillet 2009 pour les prestations de conseils et sondages de l’Elysée (dont 264 sondages de juin 2007 à juillet 2009).

Lire le reste de cet article »