Archives pour le mot-clef ‘Villeneuve’

Une « maison du projet » pour le renouveau du quartier de la Villeneuve

Publié le 22 novembre 2019

Le 15 novembre, la Maison du projet a été inaugurée au sein de la Maison des habitants, « le Patio » ; c’est un lieu d’exposition et de présentation du programme de renouvellement de la Villeneuve.  Il y aura des outils pédagogiques (maquette, totems, écrans, boites à idées…) permettant de présenter le programme de renouvellement urbain de la Villeneuve. Elle informera les habitants du quartier sur l’actualité des travaux, les offres d’emploi, etc. Il s’y tiendra une permanence tous les jeudis de 16h30 à 18h30.

Il s’agit d’un grand programme de rénovation de l’habitat et des espaces publics. Ce projet devrait permettre la réhabilitation de plus de 2400 logements sociaux et la « résidentialisation » de près de 1270 logements sociaux. Il prévoit également la réhabilitation de 360 logements privés. Le programme de renouvellement urbain de la Villeneuve prévoit un investissement de 191 millions d’euros pour la rénovation thermique des logements mais aussi une meilleure gestion de l’eau et l’aménagement d’îlots de fraicheurs.

Lire le reste de cet article »

Des nouvelles de l’Anru

Publié le 6 septembre 2019

Les dernières nouvelles de l’Agence nationale de renouvellement urbain (Anru), démontrent que la ville de Grenoble et la Métropole ont résisté efficacement à la forte demande de démolition de logements sociaux dans le nouveau projet de réhabilitation des quartiers. Les démolitions ne représenteront au maximum que 11% du programme de rénovation des logements sociaux au lieu de 50 % au niveau national.

 L’Anru a fait le point sur les projets. Son comité d’engagement national a validé en juillet les nouveaux projets de 20 quartiers, mobilisant près de 820 millions d’euros de concours financiers de l’organisme. Sur un objectif de 450 projets à valider en 2019, 290 l’ont déjà été et 7,3 milliards d’euros alloués. Lorsque tous les projets auront été validés, la totalité représenterait environ 10 milliards d’euros de subventions.

Les projets déjà arrêtés représentent un total d’environ 25,6 milliards d’euros d’investissements pour 7,3 milliards d’aide de l’Anru. Ces projets prévoient 59 000 démolitions de logements sociaux, 46 000 reconstructions de logements sociaux, 81 000 réhabilitations de logements sociaux et plus de 560 équipements, dont 165 écoles.

Lire le reste de cet article »

Précisions concernant les consultations et référendum locaux… (suite)

Publié le 30 août 2019

Notre article de la semaine dernière a suscité la réaction d’un membre du collectif contre les démolitions à la Villeneuve. Il y a eu effectivement un raccourci qui pouvait porter à confusion, lorsque nous écrivions que le collectif opposé aux démolitions avait envoyé une lettre au maire le 31 juillet. Cette lettre publiée le 7 août par le collectif est signée de la Table de quartier et non du collectif. Mais il faut noter que la Table de quartier a accepté sans vote cette lettre issue du travail d’une commission de la Table de quartier. Cette commission a été animée par des membres du collectif qui avait proposé dès janvier 2019 à la mairie d’organiser un référendum local d’initiative citoyenne (RIC). La mairie avait déjà répondu qu’elle ne pouvait pas accéder à cette demande d’organisation d’un tel référendum, car la loi et la jurisprudence lui refusent cette possibilité. Maintenant c’est encore plus clair puisqu’une telle action est strictement interdite dans les 6 mois précédant une élection municipale (voir l’article ci-dessus sur la communication de la ville en période électorale).

Lire le reste de cet article »

Précisions concernant les consultations et référendum locaux….

Publié le 23 août 2019

Un collectif de la Villeneuve, opposé à la démolition de logements, a demandé le 31 juillet au maire de Grenoble d’organiser un référendum du 14 au 20 octobre 2019, auprès des seuls habitants de l’Arlequin sur la question suivante : « Pour ou contre les démolitions des logements sociaux à l’Arlequin ». Il demande la coopération des services municipaux pour organiser ce référendum et souhaite une participation active des élus notamment pour tenir les bureaux de vote. La campagne d’information contradictoire durerait un mois, elle devrait alors débuter mi-septembre 2019.

Le problème c’est que la mairie n’a pas le droit d’organiser une consultation ou un référendum local durant les 6 mois qui précède le mois des élections générales notamment municipales (voir article LO 1112-6 du code général des collectivités territoriales). Donc à partir du 1er septembre 2019, la mairie n’a plus le droit d’organiser un référendum ou une consultation. L’affaire est donc réglée.

Lire le reste de cet article »

Carna’light de la Villeneuve de Grenoble

Publié le 8 mars 2019

Vendredi 15 mars 2019 de 18 h 45 à 20 h a lieu à la Villeneuve de Grenoble le tout nouveau Carnaval lumineux. Il sera partagé en 2020 avec la Villeneuve d’Echirolles et ouvert aux autres quartiers populaires en 2021.

Le rendez-vous est fixé place Rouge à 18 h 45, puis déambulation à travers le quartier avant de revenir place Rouge pour faire brûler Bonhomme Carnaval.

Lire le reste de cet article »

Consultation et référendum locaux, rappelons les règles pour ne pas dire n’importe quoi

Publié le 25 janvier 2019

Un collectif contre les démolitions de logements demande au maire de Grenoble d’organiser un référendum-consultation sur les démolitions prévues par l’ANRU (mais uniquement sur la Villeneuve de Grenoble ?) et il affirme, sans en faire la démonstration, que ceci est possible.

Pour l’instant, dans notre droit, le référendum d’initiative citoyenne (RIC) n’existe pas, par contre la consultation et le référendum communal sont prévus depuis longtemps mais sont très encadrés et très peu utilisés car très lourds et chers à organiser.

C’est pourquoi la majorité municipale avait mis en place la votation citoyenne, mais malheureusement le préfet l’a fait bloquer par le tribunal administratif. Donc pas de votation possible sous cette forme

La demande du collectif contre les démolitions ne peut pas aboutir puisqu’une commune ne peut consulter et faire voter les citoyens (inscrits sur les listes électorales) que sur une question de compétence communale, or c’est maintenant la métropole qui a la compétence logement et urbanisme. Donc ce serait à la Métro d’organiser un tel référendum, mais la loi ne l’autorise pas puisque que ce n’est pas une collectivité territoriale ; la justice s’est déjà prononcée à ce sujet il y a quelques années. De plus il est interdit d’organiser un référendum local ou une consultation durant les campagnes électorales notamment des européennes et des municipales.

Vu la lourdeur de la préparation de tels votes, il ne peut plus y en avoir d’ici les prochaines élections municipales en mars 2020.

Lire le reste de cet article »

Des nouvelles sur le renouvellement urbain : avancées du projet ANRU

Publié le 21 décembre 2018

Le Conseil municipal du 17 décembre a débattu des orientations du projet de renouvellement urbain des Villeneuves (Grenoble et Echirolles) porté par la métropole (et déjà amplement débattu dans la ville) et a approuvé la signature de la charte nationale « Ecoquartier ». La phase de signature avec l’ANRU aura lieu avant la fin du 1er trimestre 2019 et permettra de fixer le montant de l’enveloppe financière pour l’ensemble des travaux qui vont se dérouler durant les années à venir. Il est essentiel de bien réussir la première phase afin d’aborder la clause de revoyure en 2022 qui dépendra beaucoup de la qualité des actions menées auparavant, notamment pour bien démontrer que ce ne sont pas les démolitions qui priment mais bien tout l’accompagnement social et la qualité de vie qui permettront de changer positivement ces quartiers.

La délibération présente les orientations du projet mais ne valide pas de montant définitif. Cela sera fait à l’occasion de la convention qui devrait être soumise au conseil municipal du 4 février 2019.

Voici de larges extraits de l’intervention de Maryvonne Boileau conseillère municipale déléguée à la politique de la ville :

Lire le reste de cet article »

L’avenir de la Villeneuve, au-delà de la démolition du 20 Galerie de l’Arlequin

Publié le 9 novembre 2018

Lors du conseil municipal du 5 novembre, le maire a répondu à une nouvelle question orale du groupe EAG, toujours sur l’unique question de la démolition imposée par l’ANRU. Il a rappelé la position claire et ferme de la ville sur ce dossier : « la démolition doit se limiter à celle du 20 Galerie de l’Arlequin ». Le nouveau règlement de l’ANRU impose une obligation absolue de démolition pour obtenir des subventions pour la rénovation urbaine. Rappelons que cette obligation n’existait pas à l’époque de la démolition du 50 Galerie de l’Arlequin.

Le maire renouvelle la position de la mairie sur l’avenir de ce quartier qui ne se résume pas à la question de la démolition d’un immeuble, mais à la rénovation globale de ce quartier notamment la question sociale qui doit être mise au centre de l’action publique.

Voici un large extrait de la réponse du maire à EAG :

« Vous le savez, l’ANRU donne une priorité assumée aux démolitions-reconstructions, à l’échelle nationale et ce depuis plus de quinze ans, priorité encore renforcée depuis 2014 avec la modification de son règlement qui lie encore plus l’obtention de crédits et le niveau des démolitions.

Vous le savez aussi, nous nous sommes mobilisés pour que les qualités urbaines de la Villeneuve soient reconnues et valorisées, du parc aux équipements publics intégrés. Et nous croyons fermement dans l’avenir de la Villeneuve, comme écoquartier populaire.

Lire le reste de cet article »

Réhabilitations des logements à la Villeneuve

Publié le 9 février 2018

Au conseil municipal du 5 février, une délibération a été votée qui organise un plan de sauvegarde de certaines copropriétés privées (du 60 au 120 et du 130 au 170 galerie de l’Arlequin) et arrête le principe de la participation de la ville aux réhabilitations de logements sociaux.

Ces copropriétés sont actuellement mixtes entre propriétaires privés et bailleurs sociaux (ACTIS ou SDH). Pour simplifier les procédures et obtenir l’accord de l’ANAH (l’Agence nationale pour l’Habitat) pour une subvention exceptionnelle à la réhabilitation des copropriétés privées, il fallait scissionner les copropriétés, d’un côté les bailleurs sociaux et de l’autre les propriétaires privés par la création de 5 nouvelles copropriétés de copropriétaires privés et d’autre part ACTIS qui aurait la pleine propriété de ses biens au 60, 70, 90, 110 et 120 Arlequin et la SDH ceux du 140.

Pour le plan de sauvegarde des copropriétés privées, la Métropole et la Ville de Grenoble seront appelées à compléter le financement apporté par l’ANAH sur les futurs syndicats pour une enveloppe estimée à ce stade à 1,6 M€ pour la Métropole et 0,8 M€ pour la Ville à partir de 2020 avec un objectif annoncé de limiter la participation des copropriétaires à 10 000 € par exemple pour un T4.

Lire le reste de cet article »

Les dégâts sur l’urbanisme de l’austérité imposée

Publié le 8 décembre 2017

L’austérité financière imposée aux communes et aux intercommunalités les prive de capacité d’intervention notamment pour les opérations d’aménagement urbain. La ville de Grenoble a été beaucoup plus atteinte que les autres grandes villes par la situation financière très dégradée laissée en 2014 par l’ancienne équipe municipale ce qui l’a fortement handicapée face aux diminutions des dotations de l’Etat entre 2014 et 2017. La nouvelle politique gouvernementale d’encadrement strict des dépenses et de la dette n’allègera pas la situation. Maintenant il se greffe l’attaque violente sur les bailleurs sociaux qui se voient imposer une diminution d’au moins 60 € par mois des loyers des habitants touchant les APL. Les recettes des bailleurs sociaux (en particulier les OPH) dépendent quasi exclusivement des loyers ou des ventes de leur patrimoine. Cette politique va avoir des conséquences très dures à Grenoble et dans les quartiers inscrits dans la politique de la ville de la Métro.

L’ADES n’a jamais été favorable à la destruction de logements notamment sociaux, car comme le disait Jean-François Parent on ne règlera pas des problèmes sociaux par la démolition du bâti. Il vaut toujours mieux réhabiliter plutôt que détruire, quand c’est possible. Rappelons que l’ADES s’était opposée fortement à la destruction du 50 galerie de l’Arlequin qui n’était pas justifiée.

Deux dossiers vont être fortement impactés par ces politiques d’austérité imposées : le renouvellement urbain de la Villeneuve et celui de l’Abbaye.

Lire le reste de cet article »

Disparition de Pierrette PAYSSOT, ancienne adjointe au maire (1995-2001)

Publié le 3 mars 2017

Militante de l’ADES depuis sa création, Pierrette Payssot est décédée le 26 février dans sa 91ème année. Nous présentons à sa famille et ses proches nos plus sincères condoléances. Habitante de la Villeneuve, galerie de l’Arlequin, elle a milité à l’Union de Quartier et a toujours défendu son quartier dans toutes ses diversités. Elle a été la pharmacienne de la Villeneuve jusqu’à sa retraite et s’est beaucoup investie sur les questions sociales et de santé, notamment en direction des personnes âgées.

Elle a participé à de nombreuses campagnes municipales, notamment en 1989 en 13ème place sur la liste « DESIR, démocratie, écologie, solidarité, initiative, responsabilité » menée par Geneviève Jonot, (seule élue écologiste entre 1983 et 1989) et en 1995 en 8ème position sur la liste « Démocratie, Ecologie, Solidarité » menée par Raymond Avrillier et qui aura 11 élus. Pierrette Payssot devient adjointe au maire chargée de la politique sociale et aux relations avec les associations. Etant la doyenne du Conseil municipal, elle présidera la première réunion du conseil municipal où M. Destot sera élu maire en remplacement du maire corrompu. Lors de cette réunion, après que R. Cazenave représentant de l’opposition, ait déclaré qu’il représenterait les électeurs qui avaient voté pour sa liste, Pierrette lui a répondu que la majorité s’adresserait à tous les Grenoblois ! Elle participe à la campagne de 2001 sur la liste des écologistes et de la gauche citoyenne menée par Pierre Kermen et Jean Philippe Motte.

Lire le reste de cet article »

A la Villeneuve, pas de démolition au 130 Arlequin

Publié le 10 avril 2015

DoderoDans le programme de l’ANRU1 en plus de la démolition (débile !) du 50 galerie de l’Arlequin, il était prévu, par la municipalité précédente, la démolition de 5 appartements au 130 galerie de l’Arlequin. Cette démolition était décidée pour pouvoir prolonger la rue Dodero jusqu’ici réservée aux piétons, cycles et trams pour la rendre accessible à la voiture et la mettre en double sens. Nous avions déjà indiqué que c’était un non sens et que s’il fallait créer cette voie pour le passage des camions-bennes, un seul sens suffirait.

Le bon sens l’a emporté et la mairie a décidé de ne pas détruire les 5 logements, comme le souhaitait la copropriété et nombre d’habitants qui s’étaient mobilisés contre cette décision.

Lire le reste de cet article »

Agenda : expo sur l’histoire de l’immigration

Publié le 27 mars 2015

salle150Du 31 mars au 25 avril, la Régie de Quartier Villeneuve-Village Olympique et l’association AlterEgaux organisent une exposition sur l’histoire de l’immigration en France à la Maison des Habitants au Patio 97 Galerie de l’Arlequin. Cette exposition a été conçue par l’historien Gérard Noiriel. Elle sera inaugurée mardi 31 mars à 18h30 au Patio et suivie d’un échange avec l’auteur à 20h30 à la salle 150.

Déplacement d’un lieu de culte à la Villeneuve

Publié le 13 mars 2015

50 ArlequinDepuis des années, un Local Commun Résidentiel (LCR) dans une mezzanine au 50 Galerie de l’Arlequin était mis à la disposition d’une association cultuelle pour un local de prière (culte musulman). Cette portion de mezzanine ainsi que la passerelle qui la relie au parking silo 3 doivent être détruites à la fin 2015, pour permettre la rénovation thermique du bâtiment, sa segmentation en unités résidentielles de plus petites tailles et rendre plus de logements accessibles aux personnes à mobilité réduites. La municipalité précédente n’était pas parvenue à trouver une solution pour reloger cette association. La nouvelle équipe a dû en urgence, et après concertation, inventer une solution qui a été présentée au conseil municipal du 23 février.

Une délibération propose de construire rapidement un local, sous la forme de bâtiments modulaires implantés à l’extrémité Est du parking jouxtant le foyer Pierre Gaspard à l’angle des rues M. Dodero et A. de Musset, sur un tènement appartenant à la ville.

Lire le reste de cet article »

Paul Keller, une grande figure grenobloise

Publié le 23 janvier 2015

PaulKellerPaul Keller est décédé le 21 janvier 2015 à 88 ans, il était guide de haute montagne et pasteur de l’église réformée. Grand alpiniste, auteur de premières dans le massif des Ecrins, il a participé à plusieurs expéditions en Himalaya notamment la première du Jannu en 1962. Il a été président du syndicat national des guides de montagne. Pasteur, il a été professeur de théologie à la faculté de Montpellier.

Paul Keller a été à Grenoble, un militant infatigable : très investi dans son quartier la Villeneuve, président d’« Interpeller la presse », d’un « Un toit pour tous ». Il a milité à GO citoyenneté. Il a écrit un livre en 2005 : « La montagne oubliée ».

Tribune libre

Publié le 16 janvier 2015

Marche blanche à la mémoire de Kevin et Sofiane (Photo Dauphiné Libéré, tous droits réservés)

Marche blanche à la mémoire de Kevin et Sofiane (Photo Dauphiné Libéré, tous droits réservés)

DE LA MARCHE BLANCHE A ÉCHIROLLES DE SEPTEMBRE 2012 A LA MARCHE CITOYENNE « JE SUIS  CHARLIE » DU 11 JANVIER 2015  A GRENOBLE

La filiation entre ces deux marches m’a paru évidente hier 11 janvier, et doit être soulignée quant au sens profond qui s’en dégage.

Après l’abominable assassinat de deux jeunes français, Kévine et Sofiane (noir et beur), dans le parc en bas de chez moi, par des jeunes français (blacks et beurs) de la Villeneuve de Grenoble, 15 000 à 20 000 personnes s’étaient rassemblées au centre d’Échirolles, pour une marche blanche silencieuse, demandée par les familles. Évènement étonnant par son ampleur. Des gens de toutes sortes, de toutes les couleurs, venus sans banderole mais avec des fleurs, sans mots d’ordre politique mais avec des petites pancartes avec les prénoms des morts et « plus jamais ça », s’étaient pressés dans la large avenue d’Échirolles, dans un silence impressionnant pour rendre un dernier hommage aux victimes…

Lire le reste de cet article »

NPNRU : le nouveau programme national de renouvellement urbain

Publié le 19 décembre 2014

PNRUL’ANRU (Agence Nationale de Rénovation Urbaine) vient de décider du nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) sur la période 2014-2024, d’un montant de 5 milliards d’euros. L’ANRU a sélectionné parmi les quartiers prioritaires de la politique de la ville, 200 quartiers d’intérêt national (présentant les dysfonctionnements urbains les plus importants) et 200 quartiers d’intérêt régional dont 55 sont signalés. Ce sont les agglomérations qui vont gérer ces programmes.

Pour la Métro, il y a deux quartiers d’intérêt national : La Villeneuve d’Échirolles et à Grenoble, l’Arlequin et les Géants. Un seul quartier signalé d’intérêt régional, Mistral.

Les quartiers d’intérêt national bénéficieront de 83 % des financements et les quartiers d’intérêt régional de 17 %

Lire le reste de cet article »

Arrêtons les démolitions inutiles de logements sociaux

Publié le 10 octobre 2014

Tous droits réservés (photo GK)

Tous droits réservés (photo GK)

La loi impose maintenant d’atteindre 25 % de logements sociaux en 2025. C’est un challenge très difficile. Cela suppose de construire surtout des logements sociaux et aussi de transformer des logements existants en logements sociaux sinon les 25 % ne seront pas atteints à Grenoble et dans l’agglomération. Evidemment il faut éviter de détruire des logements sociaux comme cela a été trop fait ces dernières années, notamment par la destruction du 50 Galerie de l’Arlequin qui ne servait à rien car c’étaient des logements de qualité. Ceci est d’autant plus idiot qu’en général ces logements sont amortis ou presque et donc ils aident les bailleurs sociaux à équilibrer leur budget. La poursuite de la destruction entrainerait inéluctablement une augmentation des loyers. Il faut résister au diktat de l’ANRU (à la Borloo) qui ne finançait que s’il y avait destruction. Donc il ne faut pas poursuivre dans cette voie sauf cas exceptionnels. Par exemple, il ne semble pas utile de détruire quelques logements au 130 Galerie de l’Arlequin uniquement pour créer une nouvelle rue en double sens que personne ne demande et qui serait source de nuisances.

Justice, du bon et du moins bon

Publié le 27 juin 2014

Photo DR

Photo DR

Alpexpo : C’est confirmé, l’ancien directeur d’Alpexpo est condamné en appel pour harcèlement moral envers cinq employés. Guy Chanal, l’homme indispensable pour M. Destot et A. Deschamps qui a mis Alpexpo dans le rouge, écope d’une amende avec sursis, de même qu’Alpexpo présidé à l’époque par A. Pilaud. G. Chanal n’est pas content et se dit victime d’un système (sic !), mais il ne précise pas lequel. Pourtant il a fait partie du système Carignon, puis du système Destot, il a l’embarras du choix pour choisir lequel.

Reportage télévisé sur la Villeneuve. Les habitants de la Villeneuve avaient été choqués par le reportage d’envoyé spécial et l’association des habitants de la Crique sud avaient intenté un procès à France télévision pour que soient condamnés de tels agissements de la part de la télévision. Malheureusement le tribunal correctionnel de Grenoble a rejeté le recours de l’association au motif qu’elle n’avait pas intérêt direct à agir, n’étant pas mise en cause personnellement dans le reportage.

 

Le 17 juin : Comprendre et agir sur la violence

Publié le 14 juin 2014

La marche blanche d’Echirolles

La marche blanche d’Echirolles

« Plus jamais ça ! »

C’est ce qu’ont exprimé le 2 octobre 2012 les familles et amis de Kévin et Sofiane à l’occasion de ce drame atroce dont nous gardons la mémoire… Et c’est aussi à partir de ce slogan que la marche Blanche s’est organisée et qu’un collectif est né afin de continuer à agir contre la violence.

Les familles et les amis de Sofiane et Kévin, avec le Collectif « Marche Blanche Echirolles », vous invitent à une rencontre le mardi 17 juin à 19 h à l’auditorium du musée de Grenoble, 5, place Lavalette.

Lire le reste de cet article »