Archives pour le mot-clef ‘hommage’

Marc Garnier 1960-2024

Publié le 24 mai 2024
Marc Garnier en 2010 devant Mounier

Marc Garnier s’en est allé soudainement, son cœur a cessé de battre !

Du cœur, il en avait beaucoup et pour beaucoup, ses enfants, ses petits enfants, Christine sa conjointe, toute sa famille et tellement d’autres.

C’était un homme généreux, qui mettait du cœur à tout ce qu’il entreprenait. Il avait un grand souci de protéger l’environnement, pour entretenir et laisser une terre humainement habitable aux générations futures.

Nous l’avons connu avec Pappirralp, société qui défendait l’utilisation rationnelle du papier en évitant le gaspillage des forêts. Elle commercialisait du beau papier, que ce soit des cahiers des blocs notes… ou des petites cartes qui offraient du plaisir à ceux qui les envoyaient et du bonheur à ceux qui recevaient les messages.

Lire le reste de cet article »

« De battre, son cœur s’est arrêté ! »

Publié le 1 décembre 2023

Michèle Rivasi, députée européenne EELV, s’en est allée brutalement le matin du 29 novembre 2023. Elle était à Bruxelles.

Elle n’a cessé d’être une combattante infatigable pour différentes causes de préservation de la santé des populations. Elle a surtout agi avec force et détermination en s’opposant au nucléaire et aux lobbys pharmaceutiques.  Elle a su conforter son argumentaire en créant avec des preuves concrètes des dégâts, le laboratoire de la CRIIRAD, ce qui lui a permis de faire reconnaître les atteintes à l’environnement, notamment à ceux qui considéraient que le nuage de Tchernobyl avait contourné les frontières françaises pour s’envoler vers d’autres cieux. C’était en 1986, lorsqu’un scientifique le Professeur Pellerin proclamait dans les médias, que cette explosion nucléaire en Ukraine ne présentait aucun danger pour la santé des populations. Et à l’époque le ministre délégué à l’Environnement, à savoir Alain Carignon répétait cette théorie stupide.  Il s’est rétracté plus tard.

Lire le reste de cet article »

Encore un assassinat d’un professeur

Publié le 20 octobre 2023

Le billet de Philippe Meirieu le 16 octobre 2023 dans le Café pédagogique, comme réaction à cet assassinat suffit :

« Aucune parole ne pouvait être à la hauteur de l’événement et il aurait mieux valu, sans doute, s’en tenir au silence. Un silence collectif et solidaire. Un silence assourdissant pour enjoindre nos concitoyens de mettre un terme aux lieux communs et aux invectives sur les réseaux sociaux, aux commentaires bavards et filandreux des chaînes d’information en continu, aux pseudo-analyses et aux interprétations prématurées des journalistes pressés, aux récupérations honteuses de tous ceux et toutes celles qui, la veille, affichaient, jusque dans les salons de l’Assemblée nationale, leur mépris pour les professeurs et qui, tout à coup, se mirent à multiplier les déclarations d’amour à leur égard. Il aurait fallu de la dignité.

Il aurait aussi fallu penser à celles et ceux qui, aujourd’hui et demain, vont se retrouver devant des élèves, la tristesse au cœur et la colère au ventre, et qui vont devoir – parce que c’est là ce qui donne sens à leur métier – « faire l’École » pour pouvoir « faire la classe » : créer, envers et contre tout, cet espace-temps particulier où l’on s’efforce de s’approcher ensemble, le plus sereinement possible, de la précision, de la justesse et de la vérité. Il aurait fallu leur dire que l’on savait bien que c’était là l’essentiel, la chose la plus précieuse et la plus indispensable pour notre démocratie et notre avenir commun. Il aurait fallu reconnaître que l’on a toujours tort de réduire le travail des professeurs à un ensemble de services dont les parents seraient les clients. Et qu’au-delà de l’indispensable reconnaissance financière, les professeurs ont infiniment besoin d’une reconnaissance sociale et symbolique.

Lire le reste de cet article »

Hommage à notre ami François Suchod

Publié le 8 septembre 2023

Le 8 septembre à 18h est rendu à l’Hôtel de Ville, un hommage à François Suchod, ancien conseiller municipal, 10 ans après sa disparition.

Militant infatigable et de longue date, de la solidarité et de l’écologie à Grenoble, il participe activement à ce que le tramway grenoblois soit accessible dès sa conception

Dans l’exercice de sa délégation à l’accessibilité de la ville entre 1995 et 2008, en tant qu’élu ADES, il a marqué fortement l’action publique pour rendre la ville accessible à tous, et c’est grâce à lui que Grenoble est un exemple reconnu, même s’il reste toujours beaucoup à faire.

Il ne voulait pas que l’élu handicapé soit cantonné dans une délégation liée au handicap, c’est pourquoi il avait exigé que la délégation qui lui avait été confiée en 1995, soit celle de l’accessibilité à la ville. Pour lui la ville devait être accessible à tous. « En promouvant une ville accessible à tous, je fabrique une certaine « qualité d’usage » et l’on peut dire également une certaine citoyenneté. »

Lire le reste de cet article »

Diverses actualités

Publié le 1 septembre 2023

Décès de François Gèze, éditeur à la Découverte, directeur de la collection Enquêtes qu’il avait créée. Nous sommes touchés par ce départ car l’existence et l’œuvre de F. Gèze sont liées à nos vies de militant.es grenoblois.es et ce, depuis bien longtemps. Il a milité contre la Coupe du Monde de foot en Argentine, en lien avec le COBA – Comité de Boycott de la Coupe du monde en Argentine – en participant aux nombreuses actions menées en Isère, et contre la torture en tous lieux… Notamment en Algérie dans les années 90, où il était parfois bien le seul intellectuel de couverture nationale à tenter d’agir contre les exactions menées par le pouvoir algérien, en lien cependant avec les militants locaux du Centre d’Information Inter-Peuples. Il a publié à la Découverte le livre de Philippe Descamps et Raymond Avrillier, Le Système Carignon, permettant même par la suite son accès libre en ligne… Lire cet article de Médiapart: Adieu, François Gèze !


L’accès aux délibérations de la Métro et de la ville de Grenoble est enfin débloqué. Depuis de longs mois, nous demandions au président de la Métro et au maire de Grenoble de rendre accessible en PDF les anciennes délibérations de ces collectivités. Depuis qu’a été changé le logiciel pour accéder aux délibérations de ces deux collectivités il était impossible de télécharger ces documents administratifs sauf à les lire page par page. Il suffit maintenant d’utiliser l’icône « partage » à droite de l’écran pour télécharger le document en PDF pour ce qui concerne les délibérations d’avant décembre 2022, sachant que les suivantes sont directement accessibles en cliquant sur la délibération.


Les différents documents publics accessibles sur le site de la ville de Grenoble dans le répertoire des informations publiques. Ce sont des documents publics en format écrit de type PDF qui présentent un intérêt potentiel pour le public dans tous les champs d’intervention communale. On y trouve tous les budgets et comptes administratifs depuis 2012, les subventions accordées aux associations depuis 2008, les comptes rendus du conseil municipal depuis 2006, Les indemnités des élu-es depuis 2015, les résultats des élections à Grenoble depuis 2001, les rapports annuels sur le développement durable depuis 2014, les bilans sociaux de la ville depuis 2016, l’analyse des besoins sociaux depuis 2012, les rapports de situation entre les femmes et les hommes depuis 2015 et d’autres rapports sur la santé, les devis funéraires.

Lire le reste de cet article »

Jean Jonot, un militant écologiste infatigable (1934-2023)

Publié le 14 juillet 2023

A 89 ans, Jean nous abandonne au bout d’une vie d’une richesse exceptionnelle; à toute sa famille et ses proches nos profondes condoléances.

Jean était un grenoblois de longue date, enseignant et guide de haute montagne, mais pour nous il était l’incarnation du militant de gauche et écologiste liant actions et réflexions, sans jamais dévier de ses valeurs profondes.

Il a été citoyen dans toutes les dimensions de sa vie, un amoureux des droits et des libertés, toujours conscient du décalage entre les combats d’idées et le temps d’évolution de la société.

Jean était un amoureux de la vie, une conscience aiguë de la vulnérabilité et de la finitude du vivant, un épicurien et un adepte du débat d’idées.

En 1982 il participe à la fondation de Grenoble Ecologie Autogestion (GEA) qui deviendra plus tard l’ADES et participera soit en tant que candidat, soit en soutien très actif à toutes les campagnes municipales des écologistes à Grenoble depuis 1977.

Lire le reste de cet article »

Agenda

Publié le 6 janvier 2023

Samedi 7 janvier à 14h30 rue Félix Poulat, rassemblement en solidarité avec la révolte en Iran et en hommage aux militant.e.s kurdes assassiné.e.s à Paris

Bernard Gilman 1931-2022

Publié le 16 décembre 2022

Une grande figure de la vie culturelle et politique grenobloise s’en est allée à 91 ans. 

Bernard Gilman, d’abord engagé au sein du PSU et des GAM, fut adjoint au maire Hubert Dubedout, chargé des affaires culturelles durant deux mandats, de 1965 à 1977.

Il a plus tard milité localement à GO Citoyenneté mais en mars 2008, lors de l’élection municipale, il n’a pas suivi Michel Destot qui s’était séparé des écologistes. En 2014 il a soutenu la liste « Une ville pour tous » menée par Eric Piolle.

Son action comme élu municipal aura marqué la ville de Grenoble notamment en tant qu’adjoint au maire chargé des affaires culturelles, rappelée ainsi par « Le Maitron » : 

Lire le reste de cet article »

Décès de Jean-Marc Uhry

Publié le 8 juillet 2022

Médecin des centres de santé, conseiller municipal de Poisat de 1995 à 2002 puis maire de Poisat de 2001 à 2014, vice-président de la Métropole de Grenoble jusqu’en 2013, président de l’Agence Locale de l’Energie, et d’Air-Rhône-Alpes jusqu’en 2013, Jean-Marc Uhry est décédé le 3 juillet 2022 à 79 ans.
Médecin des centres de santé de la Villeneuve à Grenoble, vraiment attaché aux conditions sociales des habitants, il a assuré ses fonctions dans l’intérêt général et pour notre bien commun.
Maire de Poisat, élu sur une liste de gauche et écologiste, et vice-président de la Métro jusqu’en juillet 2013, il a remis avec fracas la démission de sa délégation de vice-président à l’environnement en constatant que les politiques de lutte contre les pollutions dont la pollution de l’atmosphère, qu’il demandait n’étaient pas mises en œuvre.

Lire le reste de cet article »

Marie-Amélie Patras (1935-2022)

Publié le 10 juin 2022
Marie Amélie Patras

De battre son cœur s’est arrêté ! Notre amie et fidèle militante de l’ADES, Marie-Amélie Patras est décédée à 87 ans le 5 juin 2022.

Pour nous c’était « Mamélie ». Elle faisait partie des « Hussard-es de la République » comme institutrice de l’Éducation nationale. Elle a été militante syndicale et membre d’une association de soutien aux personnes handicapées.

Elle a milité au PSU à Grenoble mais n’a pas suivi Michel Rocard lors de son départ au PS en 1974 et c’est tout naturellement qu’elle a milité à l’ADES contre la politique du maire corrompu.

Retraitée de l’Éducation nationale elle est présente sur la liste « Démocratie, Écologie Solidarité » menée par Raymond Avrillier, et est élue le 18 juin 1995 dans la majorité, suite à la fusion des listes PS, ADES et GO après le premier tour de l’élection municipale.

Lire le reste de cet article »

Décès de Christian Chédru

Publié le 4 février 2022

C’est avec tristesse que nous avons appris la disparition brutale de Christian Chédru, président de la Banque Alimentaire de l’Isère et ancien responsable de la cuisine centrale de la ville de Grenoble. Il a contribué activement à l’ouverture de la cuisine 3 étoiles solidaires au collège de Seyssins, grâce à l’utilisation des produits non utilisés de nombreux commerces.

Le 31 décembre 2020 il avait été promu chevalier de l’ordre de la Légion d’Honneur pour son engagement exceptionnel au service des plus fragiles, en tant que président régional d’une association de lutte contre l’exclusion.

Toutes nos condoléances à sa famille et à toute l’Equipe de la Banque Alimentaire.

Hommage à Michel Garcin

Publié le 19 novembre 2021
©France Bleu

Le 15 novembre un public nombreux a assisté à un hommage émouvant rendu à Michel Garcin lors de la cérémonie aux Pompes Funèbres Intercommunales. De nombreuses prises de paroles par la famille, les soignants, les amis, ont rappelé cette vie très remplie malgré la maladie précoce d’Alzheimer.

Parmi les nombreux hommages, nous retiendrons ce qui nous a reliés directement à Michel Garcin : l’affaire de la corruption à Grenoble lors de la vente du service de l’eau de Grenoble à la Lyonnaise des Eaux, période qui a été rappelée par Philippe Descamps, journaliste et ami de Michel.

Voici un extrait de l’hommage public rendu par Philipe Descamps :

Lire le reste de cet article »

Décès d’un vrai journaliste, Michel GARCIN

Publié le 12 novembre 2021
©France Bleu

Nous avons fait la connaissance de Michel Garcin lorsqu’il était rédacteur en chef de Radio France Isère de 1990 à avril 1997, période trouble des « affaires » à Grenoble et dans l’Isère, où les journalistes qui « mouillaient la chemise » se comptaient sur les doigts d’une main, il était du nombre. Après une formation d’ingénieur multimédia à l’INPG, il sollicite un congé sans solde. Pour toute réponse la radio de service public le licencie.

Il militait pour une information complète, même si elle doit déranger, et il a eu la très bonne idée de rendre public avec Philippe Descamps le jugement intégral de 1ère instance du procès de Carignon pour corruption du 16 novembre 1995, sous forme d’un petit livre « Affaire Carignon le jugement » qui se lisait comme un roman.

Lire le reste de cet article »

Disparition d’Henri Trémeaux, ancien maire de Saint Martin le Vinoux

Publié le 28 août 2021

Henri Trémeaux est décédé, le 17 août 2021 à l’âge de 94 ans. Il a été maire de Saint Martin le Vinoux de 1965 à 1986. Il a participé à la fondation du PSU en Isère. Il a ensuite adhéré au PS, mais contrairement à beaucoup d’autres militants du PS, il a conservé ses idées de gauche et les a mis en actes. Certains d’entre nous ont été amenés à travailler avec lui sur les dossiers Carignon.

Il a notamment participé à la création du premier centre de planning familial français à Grenoble où il lutta en faveur de l’IVG ; il milita dans de nombreuses associations antiracistes et pour la défense des droits de l’Homme et pour la défense de l’école publique. Il a été un des promoteurs les plus convaincus, pour l’époque, du tram et des modes doux de déplacement.

En tant que maire, il a permis le développement de Saint Martin le Vinoux qui a vu sa population augmenter rapidement.

Léo Richaud 1930-2020

Publié le 11 décembre 2020

Encore un militant de la Villeneuve de Grenoble qui disparait. Il avait eu 90 ans en juillet 2020, Léo était une figure incontournable des écologistes grenoblois. Il a participé à toutes les campagnes politiques de ces 40 dernières années, il a été président des Verts-Grenoble et candidat aux élections cantonales à Grenoble, présenté par les Verts et E2A (l’ancêtre de l’ADES) sur l’ancien canton 3 de Grenoble (canton de Michel Destot) en mars 1992, où il avait fait plus de 10 % des exprimés.

Il n’était pas que militant écologiste, il avait commencé sa vie professionnelle dans la chaussure à Romans, c’était un ouvrier, militant syndical CGT et avait fait partie des premières « charrettes de licenciés de la chaussure de luxe ».

Lire le reste de cet article »

André Béranger 1947-2020, militant de la Villeneuve

Publié le 20 novembre 2020

Le 15 novembre 2020, André Béranger a selon ses mots « tiré sa révérence », ne supportant plus une maladie neuro-dégénérative qui l’empêchait de vivre dignement. La veille, un rassemblement de soutien s’est déroulé sous ses fenêtres pour un dernier hommage.

Inlassable défenseur de la Villeneuve depuis sa création comme instituteur engagé dans un projet pédagogique novateur, puis directeur de l’école des Charmes, enfin chef de file des anti-démolitions de logements de la Villeneuve avec l’organisation du référendum d’initiative citoyenne (RIC), André a été l’un des plus déterminés contradicteurs du projet ANRU. Toute sa vie il se sera engagé au service des autres démontrant ses valeurs incontestables de solidarité et de démocratie.

Il a transmis un texte dimanche 15 novembre expliquant son choix que beaucoup ont alors découvert :

Lire le reste de cet article »

Décès de Jean-François Parent

Publié le 8 décembre 2017

Jean-François Parent est décédé à 87 ans. Il était ingénieur et urbaniste. Il arrive à Grenoble en 1969 et travaille à l’institut d’urbanisme puis sera responsable des études opérationnelles des Villeneuves (Grenoble et Échirolles). En 1989, il a été désigné par le Préfet administrateur à l’OPALE qui traversait une grave crise, au bord du dépôt de bilan, suite à une gestion totalement débridée entre 1983/1989. A l’époque, 11 % d’impayés de loyers, un taux de logements inoccupés très élevé, peu de constructions neuves, pas de rénovations, juste une gestion au jour le jour, avec un fonctionnement où beaucoup se servait, des procédures de marchés et d’attributions de logements douteuses.

C’était un militant politique de la gauche qu’il n’a jamais quitté. Il a été adhérent du Parti Communiste (1947-1956), puis du Parti Socialiste (1980-1991), du Mouvement des Citoyens, dont il a été président de la fédération de l’Isère et puis du Parti de Gauche.

Lire le reste de cet article »

Décès de Rose-Marie Cuevas

Publié le 8 décembre 2017

© B. Suchod

Rose-Marie Cuevas, était une militante associative pour la défense des droits des personnes en situation de handicap et a dirigé pendant 30 ans la délégation iséroise de l’Association des Paralysés de France (APF). Elle a été remerciée par la Ville de Grenoble samedi 2 décembre à l’issue du mois de l‘accessibilité, pour cet engagement citoyen en recevant la Médaille de la Ville, mais déjà très affaiblie elle n’a pas pu participer elle-même à cette cérémonie.

Elle a participé sans relâche aux côtés de François Suchod conseiller municipal (1995-2008) qui a permis que l’accessibilité de la ville pour tous fasse des progrès considérables.

C’est l’occasion de se rappeler ce que l’action de François accompagné par de nombreux soutiens, tel celui de Rose-Marie, a apporté à notre ville, en relisant la brochure « François SUCHOD UNE VIE POUR TOUS », disponible sur le site internet de l’ADES.

Cérémonie funéraire le samedi 9 décembre à 17 h au PFI

Disparition de Jean-Paul Roux

Publié le 14 avril 2017

Entre 1995 et 2008, Jean-Paul Roux a été un adjoint au maire de Grenoble représentant le courant « chevènementiste » militant au « Mouvement des Citoyens » qui se transformera plus tard en « Mouvement Républicain et Citoyen ». Sous ces étiquettes politiques, il sera candidat à différentes élections à Grenoble. Pour les élections municipales, son mouvement fera toujours alliance avec le PS dès le 1er tour.

Entre 1995 et 2001 il a été adjoint en charge du personnel et de l’administration territoriale et entre 2001 et 2008 il est devenu adjoint en charge de la politique sociale et à ce titre, vice-président du CCAS.

Lire le reste de cet article »

Disparition de Pierrette PAYSSOT, ancienne adjointe au maire (1995-2001)

Publié le 3 mars 2017

Militante de l’ADES depuis sa création, Pierrette Payssot est décédée le 26 février dans sa 91ème année. Nous présentons à sa famille et ses proches nos plus sincères condoléances. Habitante de la Villeneuve, galerie de l’Arlequin, elle a milité à l’Union de Quartier et a toujours défendu son quartier dans toutes ses diversités. Elle a été la pharmacienne de la Villeneuve jusqu’à sa retraite et s’est beaucoup investie sur les questions sociales et de santé, notamment en direction des personnes âgées.

Elle a participé à de nombreuses campagnes municipales, notamment en 1989 en 13ème place sur la liste « DESIR, démocratie, écologie, solidarité, initiative, responsabilité » menée par Geneviève Jonot, (seule élue écologiste entre 1983 et 1989) et en 1995 en 8ème position sur la liste « Démocratie, Ecologie, Solidarité » menée par Raymond Avrillier et qui aura 11 élus. Pierrette Payssot devient adjointe au maire chargée de la politique sociale et aux relations avec les associations. Etant la doyenne du Conseil municipal, elle présidera la première réunion du conseil municipal où M. Destot sera élu maire en remplacement du maire corrompu. Lors de cette réunion, après que R. Cazenave représentant de l’opposition, ait déclaré qu’il représenterait les électeurs qui avaient voté pour sa liste, Pierrette lui a répondu que la majorité s’adresserait à tous les Grenoblois ! Elle participe à la campagne de 2001 sur la liste des écologistes et de la gauche citoyenne menée par Pierre Kermen et Jean Philippe Motte.

Lire le reste de cet article »