Archives pour le mot-clef ‘grenoble’

Grenoble, capitale verte européenne pour 2022

Publié le 9 octobre 2020

Grenoble vient d’être retenue comme capitale verte européenne pour 2022, ceci intervient sans grande surprise car elle était finaliste loin devant Dijon, Talinn et Turin. En France il y avait eu Nantes en 2013.

C’est la reconnaissance du travail de fond mené depuis des années par l’équipe municipale aidée par la Métro et de nombreux acteurs publics et privés. Il est rare qu’une ville emporte cette reconnaissance lors de sa première participation.

Les experts avaient placé Grenoble en première ou deuxième position sur 11 des 12 indicateurs constituant la grille de sélection commune aux postulants. Ainsi notamment, l’atténuation du changement climatique, les mobilités, l’occupation durable des sols, le bruit et la performance énergétique sont les indicateurs par lesquels Grenoble se démarque de ses concurrentes en occupant la première place.

Lire le reste de cet article »

Budget participatif : on vote du 3 octobre au 7 novembre

Publié le 2 octobre 2020

Du 3 octobre au 7 novembre les habitants de Grenoble de plus de 16 ans pourront voter pour choisir quels seront les projets qui seront choisis parmi les 29 projets qui ont été présélectionnés le 5 septembre.

Pour retrouver les 29 projets voir ici.

 Le vote peut se faire :

  • en ligne sur le site internet de la ville
  • dans une des urnes mobiles qui circuleront en ville durant toute la période du vote
  • dans les Maisons des Habitants durant la semaine du 2 au 7 novembre

Attention à la réforme de la politique agricole commune (PAC) au parlement européen

Publié le 2 octobre 2020

Le parlement européen va se prononcer le 21 octobre 2020 sur le projet de réforme de la politique agricole commune (PAC). Ce projet a été élaboré en 2017 avant le renouvellement du parlement. Or la Commission européenne vient de faire une proposition d’un Nouveau Pacte Vert « feuille de route ayant pour objectif de rendre l’économie européenne durable en transformant les défis climatiques et environnementaux en opportunités dans tous les domaines d’action et en garantissant une transition juste et inclusive pour tous. »

Il s’avère que le projet de réforme de la PAC est contradictoire avec ce Nouveau Pacte Vert.

C’est pourquoi le Conseil municipal du 28 septembre a adopté un vœu en direction des élu-es européens, en voici des extraits :

Lire le reste de cet article »

Ensemble dans la durée

Publié le 25 juillet 2020

Le 23 juillet 2020, les têtes des liste écologistes et citoyennes aux élections municipales depuis 1989, ont échangé ensemble.
Geneviève Jonot, la première élue écologiste durant le premier mandat du maire corrompu (1983-1989), Raymond Avrillier tête de liste en 1989,  Pierre Kermen en 2001, Maryvonne Boileau en 2008 et Eric Piolle depuis 2014.
Raymond Avrillier montrera un graphique qui illustre l’évolution constante du vote écologiste de gauche et citoyen qui va se traduire en 2014 par l’élection d’Eric Piolle à la tête du Rassemblement citoyen de la gauche et des écologistes. Ce vote est maintenant solidement ancré à Grenoble puisque le 28 juin 2020, Eric Piolle est réélu avec presque 54 % des voix malgré une quadrangulaire.

Lire le reste de cet article »

Le nouvel exécutif à Grenoble

Publié le 25 juillet 2020

Le Conseil municipal du 25 juillet a mis en place le nouvel exécutif de la Ville. Il est composé de 22 adjoints au maire et de 18 conseillers délégués. Il y a d’importants changement de délégation. A part les 6 premier-es adjoint-es (qui avaient été élus le 3 juillet pour remplir les taches protocolaires) l’ordre du tableau n’a pas été élaboré en fonction de l’importance des délégations, mais par ordre alphabétique mais en respectant la parité, une femme, un homme…

Lire le reste de cet article »

Le compte administratif 2019 de Grenoble : une photographie positive des finances de la ville

Publié le 25 juillet 2020

Le Conseil municipal du 25 juillet se prononce sur le compte administratif de l’année 2019 qui expose la réalité de la situation financière de la Ville au 31 décembre 2019.

Les grands équilibres financiers s’améliorent, l’évolution positive de l’épargne, la baisse du stock de dette et la maîtrise des dépenses de fonctionnement démontrent que la gestion de l’équipe municipale a réussie à stabiliser une situation financière qui était catastrophique lors de son arrivée en avril 2014.

Elle corrige très clairement l’appréciation négative que la Chambre Régionale des Comptes avait rendue en juillet 2018 sur la gestion financière de la ville durant les années 2011 à 2016, sans faire la distinction entre les différents mandats municipaux et sans apprécier réellement l’impact du plan de sauvegarde et de restructuration des services publics qui s’est terminé durant l’année 2019.

Lire le reste de cet article »

Pourquoi donc un élu grenoblois ne pourrait-il pas être président de la métropole ?

Publié le 25 juillet 2020

Il n’y a aucune raison pour qu’un-e grenoblois-e ne puisse pas être élu-e président-e de la Métro. Théoriquement dans un monde normal le choix de la personne doit s’opérer en fonction de sa compétence à gérer une grande administration et en fonction des choix politiques qu’il ou qu’elle porte.

Que ce soit notre Constitution ou le droit européen rien n’autorise une discrimination d’une personne en fonction de son appartenance à telle ou telle commune. Et pourtant c’est ce qui a été fait le 17 juillet 2020 qui restera un jour sombre où on a vu cette discrimination s’opérer.

Dans les semaines qui ont précédé l’élection, quelques tentatives nauséabondes ont essayé d’indiquer que Yann Mongaburu n’était pas la bonne personne pour cette fonction. Mais cela s’est vite arrêté car les fonctions remplies ces dernières années par Yann Mongaburu ont montré sa capacité à initier de très bonnes politiques pour le territoire, en sauvant l’existence du SMTC lorsque le préfet a essayé de le dissoudre puis en militant sans relâche pour la création du SMMAG, malgré de nombreuses réticences, qui ne sont pas toutes levées.

Lire le reste de cet article »

Funeste vendredi à la Métropole, trois discriminations : la Ville de Grenoble, l’Écologie, la Parité femmes/hommes

Publié le 25 juillet 2020

Cette séance publique, regardée sur nos écrans, permettait d’observer quelques réalités indignes d’un pays démocratique, d’une métropole démocratique.

La séance qui devait commencer à 14 h, a commencé un peu plus tard ; il faut du temps pour que 119 personnes s’installent dans un grand espace inhabituel, avec beaucoup de nouveaux élus mais moins de nouvelles élues.

L’ancien président de la Métropole dit un mot d’ouverture et laisse la place au doyen de séance, l’écologiste Georges Oudjaoudi. Tout un symbole durant ces quelques heures à venir. Il était perceptible que la séance ne serait pas de tout repos, mais à ce moment-là, nous spectateurs-trices à distance, étions confiants que la raison l’emporterait sur les passions. La composition du conseil de la métropole issue des nouvelles élections reflétait clairement comme le précédent une majorité de Gauche et Ecologiste, conformément au vote des habitants du territoire.

Lire le reste de cet article »

Grenoble, un nouveau mandat, une nouvelle équipe municipale, le même maire

Publié le 10 juillet 2020

Le 3 juillet, les 46 élu-es de la nouvelle majorité ont réélu sans surprise Eric Piolle comme maire de Grenoble.

Dans son programme Eric Piolle a indiqué qu’il n’y aurait pas de cumul de responsabilités exécutives entre la Ville et la Métropole.

Comme l’exécutif métropolitain, Président et Vice-présidents, ne sera désigné que le 17 juillet, il faut attendre le Conseil municipal de fin juillet pour avoir la désignation finale des 22 adjoints grenoblois afin d’assurer ce non cumul.

En attendant 6 adjoints dits protocolaires, représentatifs de la diversité politique de la majorité, auront la tâche d’assurer l’ensemble des activités indispensables à la vie municipale d’ici la fin juillet, c’est-à-dire la représentation du maire, la signature des actes administratifs, la célébration des mariages… Les autres adjoints ont été désignés par ordre alphabétique et les autres conseillers de la majorité ont été désignés par arrêté du maire comme conseillers délégués. Leurs délégations consistent à assurer une présence dans chaque territoire de la ville autour des 42 écoles maternelles. Voir la liste ici.

Lire le reste de cet article »

Agenda

Publié le 26 juin 2020
Salle du Conseil de la Métro

Vendredi 3 juillet 2020, réunion du Conseil municipal après les élections avec l’élection du maire et des adjoints. L’heure, le lieu et l’ordre du jour détaillé seront indiqués sur le site internet de la ville.

Mise à jour du 1er juillet : le conseil se tiendra au Musée de Grenoble place Lavalette, mais les 80 places disponibles pour le public ont été réservées très vite. Vous pourrez suivre cette séance en vidéo à distance en suivant ce lien.

Dimanche, votons Grenoble en commun avec Eric Piolle

Publié le 26 juin 2020

L’organisation du vote le 28 juin de 8 h à 20 h, à Grenoble dans les 86 bureaux de vote se fera en toute sécurité sanitaire avec notamment le port du masque obligatoire, l’apport d’un stylo personnel est recommandé pour signer la liste d’émargement et une distanciation physique bien organisée.

Il y a plusieurs manières de choisir un bulletin de vote, soit trouver le projet politique le plus proche de ses idées, de ses valeurs et les propositions qui seront les plus utiles pour la vie de la cité, soit d’éliminer les candidats indésirables.

A Grenoble, au premier tour du 15 mars, les électeurs qui se sont déplacés ont exprimé un choix très clair en faveur de la liste Grenoble en commun menée par Eric Piolle. Les 3 autres candidats qui se maintiennent au 2ème tour ayant tous fait moins de 20 % des exprimés.

Lire le reste de cet article »

Un rapport sur « la métropole apaisée » par le Cerema

Publié le 26 juin 2020

Le Cerema (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement) apporte aux acteurs territoriaux un appui en termes d’ingénierie et d’expertise dans l’optique de favoriser une transition vers une économie sobre en ressources et décarbonée, respectueuse de l’environnement et équitable.

La métropole grenobloise, a été la première des grandes agglomérations à décider du passage au 30 km/h pour la plus grande partie de ses voiries dès 2016. Elle a demandé au Cerema d’évaluer cette décision en comparant la situation trois ans avant et trois ans après la décision (coût de cette évaluation 50 000 €).

Ce dernier a rendu le 19 juin un résumé de son évaluation :

Lire le reste de cet article »

Un second tour des élections municipales essentiel pour l’avenir de la Métropole et de la Ville

Publié le 19 juin 2020

Le 28 juin, se terminera enfin la très longue campagne des élections municipales. On connaitra enfin les élu-es qui siègeront dans l’assemblée délibérante de la ville et aussi de la métropole puisque le bulletin de vote comprend deux listes distinctes pour ces deux assemblées (sauf pour les très petites communes).

Ce vote est très important puisque les assemblées délibérantes auront la tâche de définir les politiques publiques qui seront suivies jusqu’en mars 2026 et en particulier le fonctionnement et la tarification des nombreux services publics locaux essentiels et même vitaux pour la vie quotidienne des 450 000 habitants de l’agglomération.

A Grenoble il ne faut pas croire que tout est fait, la participation doit être importante pour donner à la majorité la force nécessaire pour aborder la situation de crise écologique, économique et surtout sociale qui se dessine ; les propositions de Grenoble en commun avec Eric Piolle sont les seules raisonnables et efficaces dans cette période de grandes incertitudes : garantir toutes les sécurités, protéger les biens communs, développer l’éducation populaire, amplifier les transitions et préparer le territoire pour demain.

Lire le reste de cet article »

Le « participomètre »…

Publié le 19 juin 2020

Le « participomètre » est un projet de recherche sur la participation citoyenne qui est né fin 2018. Il associe Science Po Grenoble, Science Po Saint Germain en Laye, l’Institut de Recherche Territoire Démocratique et le collectif citoyen militants.

Il vise à permettre aux citoyens de s’informer sur les programmes des listes qui se présentent aux élections municipales. Chaque programme est évalué selon cinq critères : l’inclusion, la capacité à formuler une prise de position collective, les chances de déboucher sur une décision, les domaines sur lesquels les habitants peuvent participer et la possibilité pour les habitants de prendre des initiatives. Et il y a une vérification de la conformité au droit des propositions.

Pour Grenoble, c’est la liste Grenoble en commun qui se distingue radicalement des trois autres présentes au 2ème tour, elle atteint un score de 42 % alors que le liste du corrompu est à 16,5% (la démagogie ne paye pas), Noblecourt à seulement 13,7% et Chalas à 10,4%.

Lire le reste de cet article »

Linky : un jugement contre Enedis

Publié le 19 juin 2020

Une personne reconnue électro-hypersensible (EHS) a gagné en appel son référé contre Enedis concernant son refus d’avoir un compteur Linky qui utilise les courants porteurs en ligne pour transmettre les informations collectées.

Le juge des référés de la Cour d’appel de Grenoble précise :

« Compte tenu notamment de l’intolérance de Mme D. aux champs électromagnétiques, le principe de précaution impose de ne pas l’exposer à un risque d’aggravation de son état par l’introduction de nouvelles sources, médicalement contre indiquée.
La méconnaissance de ce principe cause un trouble manifestement illicite qu’il convient de faire cesser par les mesures décidées par le premier juge. »

Lire le reste de cet article »

Agenda

Publié le 5 juin 2020

A Grenoble, distribution des masques réutilisables grand public les 6, 7 et 8 juin, sur les 14 sites de distribution prévus. Attention, uniquement sur rendez-vous. Une distribution à domicile sera faite pour les personnes qui se seront signalées en mairie et qui pourront justifier d’une impossibilité de se déplacer (personnes âgées notamment). Il s’agit de masques achetés par la ville et non ceux que la Région devait transmettre.

Politique politicienne

Publié le 5 juin 2020

Voilà des mois que la liste « Grenoble en commun » explique qu’elle ne fera pas alliance au 2ème tour avec la liste menée par M. Noblecourt pour des raisons politiques claires : il ne s’agit ni d’une liste de gauche, ni écologiste d’après ses déclarations, sa composition et son positionnement politique. Mais depuis sa défaite cuisante du premier tour se retrouvant en 4ème position, elle découvre que la fusion des listes n’est pas possible et s’en offusque et voudrait en rendre responsable Grenoble en commun. Décidemment les pratiques du vieux monde restent ancrées dans l’ADN politique de certains, les arrangements politiciens de dernière minute pour sauver des postes sont toujours pratiqués.

Il y a au moins un candidat sur la liste GNA qui dit ce qu’il pense réellement, c’est l’ancien adjoint à l’immobilier de M. Destot, ancien collaborateur de Carignon, M. de Longevialle qui rappelle qu’il n’est pas d’accord pour la fusion avec la liste Grenoble en commun au 2ème tour puisqu’il n’est pas de gauche. Et comme dirait Monsieur de la Palice s’il est sur la liste Noblecourt, c’est parce qu’elle n’est pas de gauche. CQFD

Lire le reste de cet article »

Le deuxième tour de l’élection municipale à Grenoble

Publié le 29 mai 2020

Si les conditions sanitaires le permettent le second tour des élections municipales se tiendra le dimanche 28 juin, sinon les deux tours seront organisés au plus tard fin janvier 2021. Pour l’instant la situation sanitaire semble favorable à la tenue des élections fin juin.

Un décret publié le 28 mai convoque les électeurs pour le dimanche 28 juin, les listes devant être déposées au plus tard le 2 juin à 18 h en préfecture.

Seules les listes ayant obtenu au moins 10 % des suffrages exprimés lors du premier tour le 15 mars 2020 peuvent se maintenir ou fusionner avec des listes ayant eu au moins 5% des exprimés. A Grenoble, lors du premier tour du 15 mars, seules 4 listes ont dépassé les 10 %, les trois autres listes ont fait moins de 5% des exprimés.

La liste « Grenoble en commun » avec Eric Piolle a depuis de longs mois déclaré qu’il n’était pas question de fusionner au 2ème tour avec la liste de droite menée par l’ancien maire corrompu, ni avec la liste soutenant la politique du gouvernement menée par Mme Chalas, ni avec celle menée par M. Noblecourt, vu sa composition gauche-droite et comprenant des macronistes convaincus.

Lire le reste de cet article »

Les rendez-vous du budget participatif 2020 de Grenoble

Publié le 29 mai 2020

A cause de la crise sanitaire, la ville a dû transformer complètement la préparation des décisions concernant le budget participatif de l’année 2020. Alors que le Forum habituel de présentation de tous les projets aurait dû se dérouler en présentiel le 16 mai à l’Hôtel de Ville, ce sera une solution alternative virtuelle qui permettra un temps d’échange et de rencontres entre porteurs de projet et citoyens.

Lire le reste de cet article »

Second tour des élections municipales : le 28 juin

Publié le 22 mai 2020

Le gouvernement décide d’organiser le deuxième tour des élections municipales le dimanche 28 juin à condition que le 5 juin le Conseil scientifique ne donne pas un avis négatif si la situation épidémiologique se détériore. Sinon ce serait plutôt en janvier 2021 avec une élection à recommencer totalement. Le 28 juin permettra les élections sénatoriales en septembre et évitera un encombrement d’élections en 2021 avec les départementales et les régionales.

Selon la première loi d’urgence sanitaire du 23 mars, le gouvernement doit transmettre avant le 23 mai un rapport au Parlement sur le deuxième tour et un décret pris le 27 mai 2020 au plus tard fixera la date du second tour ; les déclarations de candidature à ce second tour seront déposées au plus tard le mardi qui suit la publication du décret de convocation des électeurs.

Si le scrutin se tient le 28 juin, à Grenoble il ne pourra y avoir que 4 listes à se présenter (celles qui ont dépassé les 10 % des exprimés au 1er tour, à moins que certaines se retirent ou fusionnent ce qui ne semble pas être le cas.

Lire le reste de cet article »