Archives pour le mot-clef ‘SMMAG’

Le président du SMMAG polémique inutilement

Publié le 8 avril 2022

Le président du SMMAG, M. Laval règle ses comptes avec la majorité grenobloise dans un long article du quotidien régional du 2 avril. Il déclare que « les élus grenoblois ne sont pas le nombril du SMMAG. » C’est effectivement la seule vérité exprimée dans cet article, puisque c’est lui le nombril de ce syndicat qui a viré à droite lors des dernières élections municipales.

Politiquement à droite, macroniste de moins en moins caché, il a essayé, en vain, à la dernière élection départementale de bloquer l’élection des écologistes sur le canton de Grenoble-Saint Egrève.

Lire le reste de cet article »

Budget 2022 du SMMAG : peut mieux faire…

Publié le 8 avril 2022

Le 24 mars, le conseil syndical du SMMAG a adopté le budget prévisionnel pour 2022. Le SMMAG n’est pas en bonne santé financière. Il ne peut présenter un budget équilibré que grâce à la mobilisation des résultats de 2021, avant même que le Compte administratif 2021 soit voté. C’est dire la fragilité des finances.

En lisant le rapport qui présente le budget on reste sur sa faim. On aurait aimé voir quelle politique est suivie ; ce qui est surprenant c’est qu’à aucun moment le SMMAG se préoccupe de savoir si le PDU 2030 est bien suivi. Pourtant il s’agit de la boussole que doit suivre le syndicat. A titre d’exemple le fameux Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) qui devait voir le jour en remplacement de la ligne C1 depuis la Presqu’île jusqu’au Grésivaudan est abandonné en catimini.

Lire le reste de cet article »

Contrôle des comptes du SMTC-SMMAG par la CRC

Publié le 21 janvier 2022

La chambre régionale des comptes (CRC) Auvergne-Rhône-Alpes a procédé au contrôle des comptes et de la gestion du syndicat mixte des transports en commun (SMTC) de l’agglomération grenobloise, pour les exercices 2014 et suivants.  Le rapport définitif a été rendu le 17 décembre 2021.

La CRC critique la situation du SMTC qui existait depuis sa création : son absence d’autonomie réelle par rapport à la Métro, puisque son administration était exercée en direct par les services de la Métro, en contradiction avec la nécessaire indépendance du syndicat.

Ce rapport explique clairement les évolutions entre la SMTC et le SMMAG et indique que la situation financière du syndicat est fragile. « Son endettement élevé induit des charges de remboursement de la dette reposant sur des subventions non pérennes reçues de la Métropole et du département. Le syndicat doit donc prendre la mesure de ce risque pour faire face à ses importants futurs investissements ». Ceci implique que la Métro ait une obligation d’aider le SMMAG à développer les mobilités sur le territoire de l’agglomération durant les prochaines années et notamment de venir en aide à la SPL M’Tag qui a pris la suite de la SEMITAG pour l’exploitation du réseau de transports en communs.

Lire le reste de cet article »

Politique politicienne

Publié le 15 octobre 2021
fou

La nouvelle idée macroniste : des petits réacteurs nucléaires à disperser sur le territoire. Macron veut nous resservir Thermos avec ses petits réacteurs nucléaires. On a connu cela à Grenoble sous la municipalité Dubedout. Le lobby nucléaire voulait que Grenoble adapte un réacteur de petite puissance sur le chauffage urbain. Les écologistes se sont mobilisés contre ce projet qui a été arrêté aussi pour des raisons économiques et de mauvaise adaptation au chauffage urbain. Il n’y a aucun avenir en France pour ce type de petits réacteurs, donc c’est uniquement pour l’exportation.  C’est encore un message pour la campagne présidentielle pour attirer les voix des pro-nucléaires.


Les loi ssur la parité Femmes/hommes, sur le non cumul des mandats, subissent des attaques à bas bruits, au profit du retour en force des hommes politiques de premier plan ou en coulisses… Le 7 octobre, s’est tenue une cérémonie au Conseil départemental de l’Isère pour « honorer » l’action de 3 conseillers généraux, 3 hommes évidemment qui avaient tous 18 années de mandats et plus, sans oublier les cumuls pour certains… Certains comportements des années 1970 doivent-ils encore faire partie « d’engagements à honorer en 2021 » ? Limiter les mandats dans le temps, mettre fin définitivement au cumul des mandats, ne devraient-ils pas devenir plutôt la règle d’une démocratie réellement vivante et ses représentant.e.s réellement issu.e.s de la diversité de notre pays ? Il se murmure même que le Président de la République française souhaiterait revenir au cumul des mandats : sénateur-maire, député-maire, président des instances régionales et départementales-maires, etc…


Dans le même temps à l’Elysée, Emmanuel Macron qui prépare sa campagne 2022, s’entourent seulement d’hommes dans sa garde rapprochée pour le conseiller, l’aider dans ses multiples tâches. Pourtant en 2017, il confiait au magazine Vanity Fair : «Vous savez, dans ma vie, je n’ai eu que des histoires de femmes, ma grand-mère, ma femme qui est ma meilleure amie. Au fond, j’ai toujours été plus à l’aise avec la part d’intelligence des femmes.» En dehors de la préservation de « sa meilleure amie », E Macron évolue à reculons sur la question de l’Egalité Femmes/hommes !


Attention le SMMAG oublie le code de la route ! Une affiche montre une trottinette électrique qui fonce sur un trottoir et au lieu de rappeler que c’est interdit, le SMMAG se contente d’indiquer : « Sur le trottoir je ne suis pas tout seul ! Quelle que soit la situation, je fais attention…» Donc, pour le SMMAG, les trottinettes électriques sont autorisées à aller sur le trottoir à condition d’y aller mollo…Depuis le décret du 23 octobre 2019, la trottinette électrique est considérée, dans le code de la route, comme étant un Engin de Déplacement Personnel Motorisé (EDPM) et donc interdite de circulation sur les trottoirs. Il serait utile de le rappeler à M. Laval président du SMMAG qui oublie qu’en tant que maire, il doit verbaliser (135 €) cet usage dans sa commune.

Le SMMAG concerte trop peu sur le câble Sassenage-Saint Martin le Vinoux

Publié le 15 octobre 2021

Avant de lancer l’enquête publique au début 2022 qui permettra, si elle est positive, de démarrer les travaux de réalisation de ce nouveau mode de transport urbain, le SMMAG organise une concertation sur quelques détails de ce projet : la configuration intérieure des cabines et l’aménagement des espaces publics et de l’intermodalité autour des stations et sur l’évolution du PLUi dans ce secteur. Donc pas du tout sur le principe même de ce transport, de son implantation et de son coût.

Ceci ne semble pas respecter l’esprit de la loi (article L103-2 du code de l’urbanisme) qui impose que la concertation préalable à l’enquête publique doit se poursuivre pendant toute la durée de l’élaboration du projet. Or la concertation a été lancée en 2015 puis arrêtée.

Lire le reste de cet article »

Le projet de « Métrocâble » prochainement en débat

Publié le 9 juillet 2021

Le Métrocâble est un projet de transport par câble reliant Fontaine, Sassenage, Grenoble et Saint-Martin-le-Vinoux. Il s’agit d’un secteur contraint par un nombre important de franchissements. Il permettra de relier les lignes de tramway A, B et E du réseau de transports collectifs par la création de pôles d’échanges multimodaux aux arrêts La Poya, Place de la résistance et Hôtel de Ville Saint-Martin-le-Vinoux.

Suite aux évolutions législatives une nouvelle concertation préalable du public sera organisée courant de l’automne 2021 et se déroulera sur une durée de 2 mois. Voir les modalités de cette concertation ici.

Suite à la tenue de cette concertation, le SMMAG établira un bilan de la concertation, qui sera arrêté en comité syndical du SMMAG, conformément à l’article L103-6 du code de l’urbanisme.

Puis une enquête publique sera organisée concernant notamment l’utilité publique du projet.

Lire le reste de cet article »

Bilbao, Grenoble, Lilienthal et Mönchengladbach remportent les prix européens de la mobilité durable

Publié le 23 avril 2021

Le 19 avril, ces quatre villes ont été récompensées pour leurs réalisations en faveur d’une mobilité plus propre, plus écologique et plus durable. Ces prix récompensent des initiatives remarquables menées en 2020. Le thème annuel de la Semaine européenne de la mobilité et du prix du meilleur plan de mobilité durable (PMUD) était « Une mobilité zéro émissions pour tous ».

La commission européenne attribue au SMMAG le prix du meilleur plan de mobilité durable de l’aire grenobloise. Il s’agit du PDU 2030 qui avait été arrêté par le SMTC le 7 novembre 2019, sous la présidence de Yann Mongaburu.

« Le PDU est un document de planification qui traite de l’organisation des déplacements à court et moyen terme. À ce titre, il ne concerne pas uniquement les transports en commun mais bien l’ensemble des modes de déplacements tels que le vélo, la marche à pied, la voiture, la moto ou encore le train.

Lire le reste de cet article »

Politique politicienne

Publié le 26 février 2021
fou

Le 26 février, le département de l’Isère prend une délibération concernant le changement de statut du SMMAG et décide de nommer des représentants du département au SMMAG (tous de la majorité de droite). Il s’agit de faire sauter l’article des statuts qui impose au département de verser chaque année 11 M€ en subvention de fonctionnement au SMMAG. Le département ne veut plus verser que 4,5 M€ au SMMAG, ce qui ne lui coûte rien puisque c’est ce que lui verse la Région. Le tour de passe-passe est organisé par le président du SMMAG qui voulait que le département revienne participer effectivement au syndicat (pour renforcer la majorité anti-écolo) et qui accepte cette condition financière. Pour éviter ce désengagement du département, il suffit que les élu-es métropolitains disent non pour que le changement de statut ne puisse pas se faire et que le département soit obligé de verser les 11 M€ chaque année. On va voir si la Métro marche dans la combine ou défend les intérêts des usagers ? Que dit le président ?

Orientations budgétaires du SMMAG, inquiétantes !

Publié le 5 février 2021

Le jeudi 4 février, le conseil syndical du SMMAG a débattu du rapport d’orientation budgétaire pour l’année 2021, qui est une obligation, moins de deux mois avant le vote du budget annuel. Les propositions faites par le nouveau président S. Laval sont inquiétantes par manque de rigueur.

La transformation du SMTC en SMMAG, s’est accompagnée d’une part, de l’élargissement géographique de son territoire à la Communauté de Communes du Grésivaudan et à la Communauté d’Agglomération du Pays Voironnais et, d’autre part, du transfert de nouvelles compétences liées aux mobilités.

Le SMMAG fonctionne avec trois budgets qui doivent être individuellement équilibrés :

  • Le budget principal relatif aux compétences obligatoires auquel l’ensemble des collectivités adhère,
  • Le budget annexe relatif à la compétence Mobilités Partagées auquel l’ensemble des collectivités adhère,
  • Le budget annexe relatif à la compétence Mobilités Urbaines auquel adhèrent Grenoble Alpes Métropole et Le Grésivaudan.
Lire le reste de cet article »

Transports en commun, attention à ne pas baisser l’offre

Publié le 29 janvier 2021

Pour faire face aux difficultés financières du SMMAG et de la SEMITAG qui exploite le réseau de transport en commun, le nouveau président du SMMAG décide, pour faire des économies, de baisser l’offre de transport en commun.

Mais pourquoi y a-t-il ces difficultés financières importantes ? La crise sanitaire a lourdement impacté les budgets des deux organismes, le SMMAG a perdu du versement mobilité versé par les entreprises qui est de loin sa première ressource et la SEMITAG a vu ses recettes de billetterie fortement diminuées. Pour l’instant le gouvernement ne veut pas rembourser les pertes du syndicat ou du délégataire contrairement à ce qu’il fait en région parisienne. Le résultat de l’année 2020 pour la SEMITAG pourrait atteindre 13 millions de déficit, alors que son capital social n’est que de 1,5 M€. La société voit donc sa pérennité mise en cause.

Lire le reste de cet article »

Pas de bus au diesel pour les lignes du SMMAG

Publié le 18 décembre 2020

Heureusement que les élu-es du groupe UMA (une métropole d’avance) à la métropole et membres du conseil syndical du SMMAG sont vigilants sur les décisions du syndicat, car le diable est dans les détails. Dans un projet de contrat d’exploitation de certaines lignes de bus il y avait obligation d’achat des bus, mais sans précision sur le type de motorisation. Mme Margot Belair et MM. Florent Cholat,  Alan Confesson, Pierre Bejjaji et Yann Mongaburu ont proposé un amendement pour exclure le diesel pour la motorisation de ces nouveaux bus. On attend toujours de la part du nouveau président du SMMAG, la définition de son projet de mandat pour les mobilités. Il n’est pas possible de naviguer à vue dans un domaine de cette importance. Que cet exemple concret serve de leçon pour la suite.

Lire le reste de cet article »

Le nouveau président du SMMAG en (mauvaise) action

Publié le 13 novembre 2020

Où l’on découvre un nouveau président du SMMAG, M. Laval, qui décide seul comme Jupiter. Le premier acte du nouveau président du SMMAG (ex SMTC) a été de supprimer une voie cyclable en plein centre-ville de Grenoble, le long des quais de l’Isère, sans réelle concertation ni avec la ville, ni avec l’ensemble des Unions de quartier intéressées.

Et il est aussi incapable de définir les priorités politiques qu’il entend porter durant ce mandat. Les élu-es du groupe « Une Métropole d’Avance » (UMA), membres du Conseil syndical du SMMAG contestent son incapacité au dialogue et le refus de définir ses priorités politiques. Le 10 novembre, ils déclaraient : « Nous avons demandé à plusieurs reprises une rencontre avec M. LAVAL pour discuter enfin d’un contrat de mandature et de gouvernance. A ce jour nous n’avons encore reçu aucune proposition de rendez-vous.

Lire le reste de cet article »

Le démontage des Tempo-Vélos… en marche

Publié le 6 novembre 2020

En plein re-confinement, le vice-président chargé de la voirie à la métropole, Sylvain Laval fait démonter la Tempo vélo sur le quai rive gauche de l’Isère, sans avoir eu l’accord de la Ville de Grenoble et sans aucune discussion politique collective préalable. Alors que la Métropole avec le SMMAG et les communes du territoire, avait décidé à la fin du dernier mandat de favoriser les déplacements à vélo durant la crise sanitaire pour désengorger notamment les transports en commun, le premier acte significatif de M. Laval est de remettre en cause cette politique alors qu’aucune évaluation n’a été faite de l’utilisation de cette Tempo-Vélo. Il n’a pas fallu attendre longtemps pour que le nouveau vice-président renonce à cette politique favorable à la qualité de l’air et à la santé au profit d’un retour « au tout pour la voiture ». De plus, compte tenu du re-confinement, la circulation automobile a diminué et il n’y avait donc aucune urgence à supprimer cette Tempo-Vélo.

Lire le reste de cet article »

Le nouvel exécutif du SMMAG, du mou, du très mou !

Publié le 9 octobre 2020

Le conseil syndical du SMMAG (Syndicat Mixte des Mobilités de l’Aire Grenobloise) qui a remplacé le SMTC depuis le 1er janvier 2020, a désigné son nouvel exécutif le 8 octobre 2020. Dans ce conseil la métropole est largement majoritaire avec 16 représentants alors que le Voironnais, le Grésivaudan et le Département ont chacun 4 représentants. Le Département par la voix de son président a déclaré qu’il ne participerait pas à cette réunion mais des élu-es du département sont tout de même venus.

Le Président sortant Yann Mongaburu, fondateur du SMMAG, a déclaré la veille qu’il ne se représenterait pas à la présidence du syndicat. Ceci est la conséquence directe de ce qui s’est passé le 17 juillet 2020 qui a vu Christophe Ferrari se faire élire président de la Métro avec les voix des oppositions de droite et d’extrême droite contre la majorité de gauche écologiste et citoyenne. Depuis cette date Yann Mongaburu a été considéré comme l’ennemi n°1 d’un certain nombre d’élu-es métropolitains, d’ailleurs Ch. Ferrari n’a même pas prononcé son nom dans son intervention lors de l’élection du nouveau président du SMMAG !

Lire le reste de cet article »