Archives pour le mot-clef ‘santé’

Covid 19 : La situation sanitaire dérive très vite en Isère

Publié le 25 septembre 2020

Les chiffres de l’évolution des hospitalisations et des mises en réanimation en Isère sont inquiétants car ils dérivent maintenant vite. Les gestes barrières doivent être plus scrupuleusement appliqués sinon de nouvelles mesures coercitives risquent d’être prises pour éviter que notre système de soin soit encore mis sous tension puis en péril avec le risque de devoir décaler des interventions pour des malades hors covid. C’est ce qui est en train de se faire, Grenoble étant considérée comme zone d’alerte renforcée.

On ne peut que regretter que les pouvoirs publics n’aient pas apporté plus d’aide aux services sanitaires et aux collectivités qui doivent prendre en charge les conséquences de la crise sociale qui s’aggrave parallèlement à la crise sanitaire.

Covid-19 : premières analyses de la surmortalité par l’INSEE

Publié le 25 septembre 2020
Mortailité respectivres de la canicue de 2003 et du Covid19
Mortalités respectives de la canicule de 2003 et du Covid19

Dans le numéro 1816 d’« Insee Première » de septembre 2020 on trouve la première analyse comparant ce qui s’est passé lors de la canicule de 2003 et l’épisode, qui n’est pas terminé, du Covid-19 lors du printemps 2020. L’étude montre qu’il y a eu plus de décès pendant l’épisode de Covid-19 qu’au cours de la canicule de 2003. Une différence notable est pointée : la canicule a été plus brutale, puisque la totalité des 15 300 décès surnuméraires a été constatée sur moins d’un mois, entre le 1er et le 24 août 2003. Les morts liées au Covid se sont, elles, étalées sur une période deux fois et demie plus longue (60 jours contre 24). Rapportée aux décès quotidiens, la canicule a été plus intense que l’épidémie : 638 décès supplémentaires par jour, en moyenne, pour la canicule, contre 455 pour le Covid-19.

Lire le reste de cet article »

L’intérêt du logo Nutri-Score sur les emballages est démontré par des scientifiques

Publié le 25 septembre 2020
logo nutriscore

Le logo Nutri-Score a été développé pour aider les consommateurs à choisir des produits de meilleure qualité nutritionnelle. C’est un logo à 5 couleurs apposé en face avant des emballages. Il fournit une indication sur la qualité nutritionnelle des produits : de A-vert foncé-qualité nutritionnelle élevée à E-orange foncé-qualité nutritionnelle moindre

Lire le reste de cet article »

Bilan 2019 de la qualité de l’air extérieur en France, peut mieux faire

Publié le 18 septembre 2020

Le gouvernement doit établir chaque année un bilan de la qualité de l’air extérieur en France, son évolution possible et ses effets sur la santé et l’environnement.

Le Bilan 2019 qui vient d’être publié, confirme que des progrès ont été accomplis pour réduire les émissions de polluants atmosphériques suite aux actions impulsées à l’échelle nationale et au niveau local. Mais la France reste confrontée à des dépassements des seuils réglementaires de qualité de l’air pour la protection de la santé humaine à long terme pour certains polluants et elle mise en cause par la justice nationale et européenne.

Un effort particulier doit être poursuivi dans l’agglomération grenobloise comme dans d’autres agglomérations qui sont toujours trop polluées.

Lire le reste de cet article »

C’est un peu la panique à propos de la 5G, coté gouvernement

Publié le 18 septembre 2020

Pour essayer de sauver au moins les apparences, le gouvernement (Mmes Borne, Pannier-Runacher, MM. Véran et Lemaire) ont demandé le 2 juillet à différentes instances qui conseillent le gouvernement ( IGAS, CGEDD,CGE et IGF) qui ne sont pas des autorités administratives indépendantes, de rendre pour le 7 septembre un rapport concernant les enjeux techniques et sanitaires du déploiement de la 5G en France et dans le monde et faire des recommandations « afin de garantir le déploiement de la 5G conforme aux meilleures pratiques internationales en France à partir de la fin 2020 ».

Cette demande urgente cherche à trouver des soutiens pour que le 29 septembre 2020 soit justifié l’ouverture des enchères à l’attribution des fréquences aux 4 opérateurs français.

Et il faut faire oublier la demande de moratoire par la convention citoyenne pour le climat et de nombreuses associations et des élu-es.

Lire le reste de cet article »

Les finances des grandes villes étaient plutôt en bonne santé avant la crise sanitaire

Publié le 18 septembre 2020

France urbaine et La Banque Postale ont édité le 10 septembre 2020 la nouvelle édition de « Territoire urbains- Portrait financier ». Dans la continuité des quatre éditions précédentes, cette étude dresse un état des finances consolidées des territoires urbains et de leurs communes-membres en 2019.

L’analyse a porté sur les budgets principaux et annexes des 33 communautés d’agglomération métropolitaines de plus de 150 000 habitants, des 14 communautés urbaines, des 21 métropoles, ainsi que des 12 collectivités qui composent la Métropole du Grand Paris, et de leurs 2 869 communes-membres.

Mais il faut tout de même faire attention aux conclusions de cette étude car il s’agit des budgets prévisionnels et non des comptes administratifs qui ont été votés en retard cette année à cause de la crise sanitaire. Il peut donc y avoir des écarts non négligeables notamment sur les investissements. En général les estimations concernant le fonctionnement sont proches de ce qui sera réalisé, mais pour l’investissement cela peut être très différent, surtout dans l’année qui précède les élections où les équipes en place annoncent de nombreux investissements qui seront pour certains décalés dans le temps.

Lire le reste de cet article »

Le Conseil d’Etat précise la limite des arrêtés concernant le port des masques

Publié le 11 septembre 2020

Le 6 septembre 2020, le juge des référés du Conseil d’Etat, dans deux ordonnances, estime que les préfets du Bas-Rhin et du Rhône pouvaient imposer le port du masque dans des zones larges, afin que cette obligation soit cohérente et facile à appliquer pour les citoyens. Mais ces périmètres étendus doivent être délimités et justifiés par l’existence de plusieurs zones à fort risque de contamination. Le port du masque peut être imposé sur l’ensemble d’une commune densément peuplée, mais doit être limité au centre-ville dans les communes moins denses. Les préfets du Rhône et du Bas-Rhin ont été obligés de modifier leurs arrêtés avant le mardi 8 septembre.

Le 28 août, la préfète du Bas-Rhin a rendu obligatoire le port du masque sur la voie publique et dans l’ensemble des lieux ouverts au public dans les treize communes du département comptant plus de 10 000 habitants. Le 31 août, le préfet du Rhône a pris un arrêté similaire pour les villes de Lyon et Villeurbanne.

Ces deux arrêtés ont été contestés, respectivement, devant les juges des référés des tribunaux administratifs de Strasbourg et de Lyon. Dans les deux cas, les juges avaient ordonné aux préfets de modifier leurs arrêtés pour limiter l’obligation de porter le masque aux lieux et horaires caractérisés par une forte densité de population.

Lire le reste de cet article »

Plan de relance, les plus précaires encore oubliés

Publié le 11 septembre 2020

La Fondation Abbé-Pierre et le collectif Alerte réagissent au plan de relance qui oublie les publics les plus précaires. La cohésion sociale était pourtant présentée comme l’une des trois priorités du plan de relance, mais entre la communication et l’action réelle il y a toujours un grand gouffre avec le macronisme.

La Fondation estime que depuis le début de la crise, les plus pauvres ont, à chaque fois, été aidés tardivement et a minima, qu’il s’agisse de la prime exceptionnelle de 150 euros, de l’aide aux étudiants précaires ou de la prime d’Action logement. Elle rappelle les mesures anti-sociales, qui pourraient impacter négativement les plus modestes, comme la réforme de l’assurance-chômage ou la contemporanéisation des APL (aides personnelles au logement).

Le collectif Alerte, qui rassemble les grandes associations de lutte contre l’exclusion, estime que les plus précaires sont une fois de plus ignorés. Le collectif juge que « le gouvernement, à travers le plan de relance économique qu’il vient de présenter, n’a une nouvelle fois pas pris la mesure de la réalité vécue par 9 millions de nos concitoyens, dont 3 millions d’enfants ». Il rappelle donc de nouveau l’urgence de développer des politiques ambitieuses afin d’éradiquer structurellement la pauvreté dans notre pays.

Lire le reste de cet article »

Covid-19 : les frais engagés en 2020 par les collectivités pourront être étalés sur 5 ans

Publié le 6 septembre 2020

Les collectivités peuvent à présent étaler sur une période pouvant aller jusqu’à cinq ans les dépenses engagées en 2020 pour faire face au Covid-19. Mais ceci ne représente pas le remboursement par l’Etat des dépenses supplémentaires engagées par les collectivités, cela leur permet de lisser sur 5 ans la diminution de leur épargne, c’est un bon système pour cacher la misère.

La ministre de la Cohésion des territoires et le ministre en charge des comptes publics ont signé le 24 août une circulaire qui autorise comptablement, d’étaler sur 5 ans les dépenses de fonctionnement engagées durant l’année 2020.

Les collectivités territoriales, de leurs groupements et de leurs établissements publics pourront procéder à un étalement des charges qu’ils auront engagées entre le début de l’état d’urgence sanitaire (le 24 mars 2020) et la fin de l’année 2020, afin de faire face à la crise sanitaire.

Lire le reste de cet article »

Impacts de la crise du Covid-19 sur les finances locales

Publié le 28 août 2020

Le député J-R. Cazeneuve (LREM) a remis le 29 juillet au Premier ministre un rapport intitulé « Impact de la crise du covid-19 sur les finances locales et recommandations », en réponse à la lettre de mission du 4 mai 2020 signée par E. Philippe.

Le député estime à 7,25 milliards d’euros la perte sèche que les collectivités territoriales devraient essuyer en 2020, en raison de la crise sanitaire. Ce coût résulte à la fois des pertes nettes de recettes fiscales et tarifaires (5,1 milliards d’euros) et des dépenses engagées par les collectivités pour faire face à la crise (2,2 milliards d’euros nets). La facture atteint 2,8 milliards d’euros pour le secteur communal (communes et EPCI, syndicats), autant pour les départements, tandis que les régions pourraient enregistrer un trou de 1,5 milliard d’euros dans leurs budgets.

Lire le reste de cet article »

Vente de la Clinique mutualiste à Doctegestio, de vives réactions

Publié le 17 juillet 2020

Le Conseil d’administration du GHM (groupe hospitalier mutualiste) a décidé le 6 juillet de choisir l’offre de Doctegestio pour prendre le contrôle du GHM. C’est une décision purement financière qui tourne le dos aux intérêts des usagers, des salariés et des collectivités publiques qui avaient clairement fait le choix de favoriser la vente à AGDUC en partenariat avec le CHU.

Après les réactions négatives des collectivités locales, l’Union de Quartier Berriat-St-Bruno-Europole, le Collectif des usagers des Cliniques Mutualistes et Les Amis des Cliniques Mutualistes de Grenoble ont fait un communiqué le 9 juillet qui dénonce vivement cette vente.

Lire le reste de cet article »

Diverses actualités

Publié le 17 juillet 2020

Les décrets relatifs aux attributions de chaque ministre sont publiés au journal officiel ici.


Les barbouses en action : Mediapart révèle que la présidence de LVMH a directement demandé à pouvoir « infiltrer » le journal indépendant Fakir dirigé par François Ruffin (député LFI) afin de l’espionner en temps réel. L’opération a été pilotée par Bernard Squarcini, ancien chef des services secrets intérieurs sous la présidence de Sarkozy.


Rapport annuel de l’autorité de sureté nucléaire. « Dans un contexte où le niveau de sûreté des installations nucléaires est resté globalement satisfaisant, l’année 2019 a été marquée par une plus grande prise de conscience, par les exploitants nucléaires, des défis auxquels ils sont confrontés collectivement. Le besoin de renforcement de la qualité des réalisations et de la rigueur professionnelle au regard de la sûreté est désormais largement partagé, ce qui est essentiel pour progresser. L’accroissement des contrôles ne peut pas être considéré comme une réponse appropriée. Il appartient donc aux exploitants, en tant que premiers responsables de la sûreté, de relever ces défis. »

Lire le reste de cet article »

Vente de la clinique mutualiste au plus offrant…

Publié le 10 juillet 2020

Le 6 juillet le conseil d’administration du Groupement hospitalier mutualiste (GHM) a choisi de ne discuter de la vente qu’avec Doctegestio comme repreneur de l’ensemble de ses activités. Il a refusé la proposition locale de Agduc lié au CHU de Grenoble qui était soutenu par les usagers, des salariés, la Ville de Grenoble, la Métropole et le Département de l’Isère. Doctegestio promet que GHM restera un établissement de santé privé à but non lucratif (ESPIC), mais ce n’est que déclaratif et le passé de cette entreprise ne plaide pas en sa faveur.

Voici le communiqué du maire de Grenoble du 6 juillet, qui critique cette décision :

Lire le reste de cet article »

Diverses actualités

Publié le 10 juillet 2020

Le Haut Conseil pour le climat rend public, le 8 juillet, son rapport annuel intitulé « Redresser le cap, relancer la transition : Urgence climatique : l’accélération des mesures toujours en attente ». Il s’inquiète des retards pris par la France concernant les émissions des gaz à effet de serre. Lire aussi ici.


La Cour des comptes rend un rapport très sévère sur la filière EPR française :« A partir de 2001, le groupe Areva, nouvellement constitué, a développé une stratégie de vente d’EPR « clé en main », s’opposant à EDF qui se voulait chef de file du « nouveau nucléaire » en France et à l’étranger.
Les rivalités entre ces deux groupes publics, non arbitrées à l’époque, se sont traduites par le lancement précipité des chantiers des deux premiers EPR, en Finlande et à Flamanville. Cette préparation insuffisante a conduit à sous-estimer les difficultés et les coûts de construction, qui ont dérivé, et à surestimer la capacité de la filière nucléaire française à y faire face, au prix de risques financiers pour les entreprises du secteur. .. les gains financiers et techniques attendus du projet EPR 2 doivent être confirmés. La construction de nouveaux EPR en France ne saurait en tout état de cause être envisagée sans réponses préalables claires sur les modes de financement et la place de la production électronucléaire dans le mix électrique de demain.»


Coronavirus : une enquête va être ouverte contre Edouard Philippe, Olivier Véran et Agnès Buzyn sur leur gestion de la crise sanitaire. La Cour de justice de la République se saisit de neuf plaintes déposées contre l’ex-premier ministre et deux anciens ministres de la santé. La commission des requêtes a jugé que neuf plaintes déposées étaient recevables.

Lire le reste de cet article »

Diverses actualités

Publié le 3 juillet 2020

Incendie à Superphénix de Creys-Malville Un incendie s’est déclaré vers 11h ce mardi 30 juin, sur le site de la centrale EDF Superphénix, en cours de déconstruction, sur la commune de Creys-Mépieu à la frontière de l’Isère et de l’Ain. Il est maîtrisé. Deux salariés ont été incommodés par des fumées. Une enquête est ouverte


L’Association des Maires de France estime à près de 8 milliards d’euros le coût de la crise sanitaire jusqu’en 2022 pour le bloc communal (communes et intercommunalités).

Lire le reste de cet article »

Diverses actualités

Publié le 26 juin 2020

StopCovid : un bide. De nombreuses voix s’étaient élevées contre l’application numérique StopCovid, notamment en raison de son inefficacité et son atteinte à ma liberté individuelle. Le résultat est un véritable bide. Elle se révèle inefficace et est abandonnée par ceux qui s’y étaient inscrits. 1,9 million de téléchargements, 1,8 million d’activations et 460.000 désinstallations en trois semaines. Le ministère de la Santé fait état de seulement 68 tests positifs déclarés via l’application et de 14 notifications effectives de contacts à risques.


Le Conseil scientifique COVID-19, dans une note du 21 juin, attire l’attention sur : « les dernières données dont nous disposons quant à la constitution d’une immunité collective –  5% de la population française – très insuffisante pour empêcher la survenue d’une deuxième vague épidémique ; la circulation encore très importante du virus à l’échelle planétaire, et notamment dans l’hémisphère sud qui aborde sa période hivernale; et l’expérience des pandémies grippales qui se sont déroulées en deux ou trois vagues avant d’adopter un rythme saisonnier, suggèrent qu’une intensification de la circulation du SARSCoV-2 dans l’hémisphère nord à une échéance plus ou moins lointaine (quelques mois, et notamment à l’approche de l’hiver) est extrêmement probable. »

Lire le reste de cet article »

Covid 19 : un nouveau protocole sanitaire dans les écoles

Publié le 19 juin 2020
© Ville de Grenoble

Ce nouveau protocole ne comporte plus que 8 pages au lieu des 56 pages du protocole précédent et sera appliqué dès le 22 juin pour accueillir tous les élèves des écoles et les collèges. Les règles sont assouplies mais restent tout de même très compliquées à mettre en place et le gouvernement transmet la patate chaude aux directeurs d’écoles et aux maires. Il est aussi recommandé de faire la classe en plein air…

« La règle de surface de 4m² par élève ne s’applique plus dans les locaux comme dans les espaces extérieurs. A l’école maternelle, entre les élèves d’une même classe ou d’un même groupe, aucune règle de distanciation ne s’impose, que ce soit dans les espaces clos (salle de classe, couloirs, réfectoire, etc.) ou dans les espaces extérieurs. En revanche, la distanciation physique doit être maintenue entre les élèves de groupes différents. 

Lire le reste de cet article »

L’Etat refuse de communiquer ses commandes de masques !

Publié le 19 juin 2020

Le 9 avril 2020, des journalistes de Médiapart demandent à Santé publique France (SPF) la communication de tous les contrats passés par SPF depuis le 1er mars 2020 avec ses fournisseurs officiels, à savoir les entreprises Segetex-EIF, Aden Services, Fosun et BYD.

Santé publique France a répondu par courriel, lundi 5 juin, en rejetant leur demande : « Les contrats d’achats de masques sont confidentiels car ils relèvent du secret des affaires, nous ne sommes pas en mesure de transmettre de tels documents ».

Ces éléments permettraient de savoir quand SPF a passé commande et pour quelles quantités ? Même ces informations ne figurent pas dans les éléments publiés pour l’instant par la mission d’information de l’Assemblée nationale sur la gestion de la crise sanitaire.

Lire le reste de cet article »

Linky : un jugement contre Enedis

Publié le 19 juin 2020

Une personne reconnue électro-hypersensible (EHS) a gagné en appel son référé contre Enedis concernant son refus d’avoir un compteur Linky qui utilise les courants porteurs en ligne pour transmettre les informations collectées.

Le juge des référés de la Cour d’appel de Grenoble précise :

« Compte tenu notamment de l’intolérance de Mme D. aux champs électromagnétiques, le principe de précaution impose de ne pas l’exposer à un risque d’aggravation de son état par l’introduction de nouvelles sources, médicalement contre indiquée.
La méconnaissance de ce principe cause un trouble manifestement illicite qu’il convient de faire cesser par les mesures décidées par le premier juge. »

Lire le reste de cet article »

Elections municipales : avis du Conseil scientifique du 8 juin 2020

Publié le 12 juin 2020

L’amélioration de la situation en France se poursuit et tout se prépare pour que le 2ème tour des élections municipales se passe le 28 juin dans de bonnes conditions et que les communes et les intercommunalités puissent trouver un fonctionnement politique plus normal. Le gouvernement prépare une fin de l’état d’urgence sanitaire autour du 10 juillet, mais il est probable que certaines restrictions aux libertés soient maintenues comme cela se passe à chaque fin d’état d’urgence et les libertés publiques et individuelles restent toujours plus ou moins impactées. Le gouvernement a annoncé une organisation possible du second tour des élections municipales le 28 juin 2020 et a demandé au Conseil scientifique une analyse de la situation épidémiologique avant le scrutin.

Le gouvernement a saisi le Conseil scientifique pour qu’il se prononce à deux reprises, les 8 juin et 14 juin, sur l’état de l’épidémie et sur les risques sanitaires attachés à la tenue du second tour, à cette date.

Lire le reste de cet article »