Archives pour le mot-clef ‘inégalités’

Les conditions inégales de travail en France

Publié le 7 octobre 2022

L’Observatoire des inégalités vient d’éditer son huitième numéro des Notes de l’Observatoire qui présente les principales données sur les inégalités de conditions de travail en France.

Porter de lourdes charges, travailler à la chaîne, dans un environnement dangereux, le dimanche ou la nuit : les conditions inégales du travail sont rarement en débat. Mais sur dix ans, elles ne diminuent pas.

Les différents thèmes traités dans la Note :

  • La pénibilité physique du travail augmente
  • Travailler dans un environnement hostile
  • Les hommes davantage concernés que les femmes
  • Le travail sous contrôle
  • Le travail à contretemps de la société
Lire le reste de cet article »

Diverses actualités

Publié le 9 septembre 2022

Il est possible de taxer les super-profits explique Esther Duflo, prix Nobel de l’économie. Elle pointe du doigt la responsabilité immense des pays riches et le comportement de ceux qui sont les plus riches et appelle à plus de justice fiscale, en France notamment. « Il faut saisir toutes les opportunités pour améliorer la justesse de notre système fiscal, même si c’est juste une partie de la solution ». C’est un moyen d’ouvrir le débat « sur le fait que les profits des entreprises ne sont pas imposés de manière juste aujourd’hui », en France, mais aussi à l’étranger, et notamment aux États-Unis.


L’envolée des très hauts salaires. À eux seuls, les 10 % les mieux payés dans l’ensemble des salaires perçoivent 31,3 % de la masse des salaires versée dans le secteur privé en 2018 selon l’Insee. Après une diminution continue au fil des années 1970, la part des hauts salaires a connu son niveau le plus bas, à 30 %, au milieu des années 1980. Cette période a marqué un tournant. L’indicateur est ensuite remonté à 31 % en 1987 et oscille autour de ce niveau depuis 30 ans. Mais au sommet, le 1 % poursuit sa progression et atteint un niveau record.


Un habitant sur sept vit dans un territoire exposé à plus de 20 journées anormalement chaudes par été dans les décennies à venir. Une étude de l’INSEE et de Météo France.Les simulations climatiques les plus récentes confirment qu’au cours des étés des trois prochaines décennies, le nombre de journées et de nuits anormalement chaudes augmentera notablement. Les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté et Occitanie seront les plus exposées.

Lire le reste de cet article »

Une rentrée sociale très difficile pour beaucoup

Publié le 2 septembre 2022

Alors que pour les actionnaires des grandes entreprises le montant des dividendes dépasse leur propre record chaque trimestre, pour la majorité des ménages les difficultés se multiplient et l’inflation est en train de manger leurs revenus c’est-à-dire leur pouvoir de vivre. Les actions gouvernementales sont obsolètes dès leur annonce et les fins de mois sont devenues cauchemardesques pour beaucoup.

Il devient urgent de prendre l’argent là où il est, par une augmentation des impôts pour les plus riches ainsi que sur les revenus du capital (en particulier sur les superprofits) et ainsi de retrouver des marges de manœuvres pour développer des politiques publiques efficaces à court et long terme.

La rentrée scolaire montre que notre service public de l’éducation est dans un triste état, les cinq années « Blanquer » se soldent par la fuite des enseignants et la désertion des concours, ce déficit d’enseignants compensé par des embauches en urgence de contractuels non formés. Ceux-ci vont avoir beaucoup de mal à remplir efficacement leur fonction et ce sont les élèves qui hélas en paieront le prix. Les communes vont devoir fournir des repas aux cantines de plus en plus chers et devront faire des efforts pour ne pas transférer ces augmentations aux familles.

Lire le reste de cet article »

Montants des héritages et seuils de richesse des ménages

Publié le 2 septembre 2022

L’Observatoire des inégalités présente trois études, la première porte sur les montants des héritages reçus par les ménages en 2018, la seconde précise le seuil de richesse par type de famille  et la troisième propose un seuil de richesse en patrimoine. :

  • Un peu plus de la moitié des ménages héritent au moins une fois au cours de leur vie. 87 % des héritages reçus sont inférieurs à 100 000 € et les deux tiers sont inférieurs à 30 000 €. Ces données éclairent le débat sur les frais de succession qui ne touchent que les héritages dépassant les 100 000 €.
  • L’observatoire propose les seuils de richesse 2019 en fonction de la composition du ménage : pour une personne seule le seuil est de 3673 € par mois après impôts, pour un couple sans enfants 5 510 euros après impôts et pour un couple avec deux enfants de moins de 14 ans ce serait 7713 € après impôts.
  • À partir de quel niveau est-on riche en patrimoine ? L’observatoire propose que ce soit lorsqu’on dispose de 490 000 euros soit plus du triple du patrimoine médian.
Lire le reste de cet article »

Les riches, nettement plus riches qu’il y a vingt ans

Publié le 10 juin 2022

L’Observatoire des inégalités vient d’éditer un « Rapport sur les riches en France ». Autant il existe un seuil qui définit la pauvreté monétaire (inférieur à 60% du revenu médian soit 1100 € pour une personne seule), soit environ 15 % de la population, mais il n’existe pas de seuil pour définir la richesse. L’Observatoire des inégalités a pris comme seuil le double du niveau de vie médian soit environ 3700 € par mois pur une personne seule, 5500 € par mois pour un couple et 7700 € pour une famille avec deux enfants, ce qui représente 4,5 millions de personnes, soit 7,1% de la population. Le rapport analyse aussi la richesse en patrimoine, 4,5 millions de ménages (16% des ménages) possèdent plus du triple du patrimoine médian, soit une fortune d’au moins 490 000 euros et 4 % des ménages sont millionnaires.

Lire le reste de cet article »

Comment définir et mesurer les discriminations ?

Publié le 3 juin 2022

Le 24 mai, l’Observatoire des inégalités publie une note qui se propose de définir et mesurer les discriminations, car pour lutter contre les discriminations, il faut d’abord savoir bien les définir et les mesurer avec les bons outils.

« Qu’il s’agisse de la couleur de peau, du sexe, de l’orientation sexuelle ou du handicap par exemple, les discriminations minent le quotidien de ceux qui les subissent. La loi liste aujourd’hui pas moins de 25 motifs illégaux d’écarts de traitement qui constituent des discriminations. La plus fréquente renvoie au racisme (un tiers des Français est d’origine étrangère). Elle se traduit par des discriminations à l’embauche, durant la carrière professionnelle ou encore dans l’accès au logement.

Lire le reste de cet article »

Rétablir l’équité territoriale en matière d’accès aux soins : agir avant qu’il ne soit trop tard

Publié le 15 avril 2022

Un rapport de la commission de l’aménagement du territoire du Sénat, rendu le 29 mars 2022, s’attend à une aggravation des inégalités d’accès aux soins ces prochaines années.

Le rapport rappelle qu’il faut garantir à chacun, quel que soit son lieu de résidence, l’accès aux soins nécessités par son état de santé. C’est la ligne directrice que s’est fixée la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable dans cette nouvelle contribution à la résorption des « déserts médicaux », après deux précédents rapports d’information, en 2013 et en 2020.

Lire le reste de cet article »

Diverses actualités

Publié le 18 mars 2022

Commission d’enquête sur l’influence croissante des cabinets de conseil privés sur les politiques publiques. Les travaux de la commission d’enquête sénatoriale révèlent un phénomène tentaculaire. Les cabinets de conseil interviennent au cœur des politiques publiques, ce qui soulève deux principales questions : notre vision de l’État et de sa souveraineté face à des cabinets privés, d’une part, et la bonne utilisation des deniers publics, d’autre part.


Engagement et participation démocratique des jeunes. Le Conseil économique, social et environnemental (Cese) défend le droit de vote dès 16 ans. Le taux d’abstention de 87% des 18-24 ans au premier tour des dernières départementales et régionales fait réagir le Cese qui propose une formation au vote dès le plus jeune âge qui passerait notamment par la mise en œuvre d’une semaine de la citoyenneté et de partenariats étroits entre établissements scolaires et collectivités territoriales.


Quels sont les métiers d’avenir à l’horizon 2030 ? Un rapport réalisé par France Stratégie et la Dares (Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques), vise à anticiper les évolutions et besoins par secteur et les déséquilibres potentiels entre offre et demande d’emploi, afin de guider les politiques publiques. Au regard des bouleversements économiques et sociaux induits par la crise sanitaire, le rapport éclaire leur impact à moyen terme sur la dynamique d’emploi des secteurs d’activité et des métiers. Il tient également compte des enjeux liés à la lutte contre le réchauffement climatique.


Cinq priorités pour réduire les inégalités. Le point de vue de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités. Pour réduire les inégalités, commençons par faire respecter l’égalité des droits. Luttons pour plus de justice à l’école ou dans l’entreprise. Modernisons les services publics. Redistribuons mieux, en réformant la protection sociale et les impôts.

Lire le reste de cet article »

Femmes et hommes, l’égalité en question, édition 2022

Publié le 11 mars 2022

Cet ouvrage de l’INSEE fait le point sur l’égalité entre les femmes et les hommes aujourd’hui en France. Cette édition succède à celle de 2017.

L’ouvrage débute par un article intitulé « Femmes et Hommes : une lente décrue des inégalités »

« À l’école, les filles ont de meilleurs résultats scolaires que les garçons. Pour celles qui rejoignent l’enseignement supérieur, l’orientation s’effectue plutôt vers des carrières dans le domaine médico-social ou médical et les sciences humaines. Ainsi, l’emploi des femmes se concentre dans certains secteurs d’activité et certains métiers, notamment de services et du soin. Plus diplômées que les hommes, les femmes ne représentent toutefois que 43 % des emplois de cadres et professions intellectuelles supérieures en 2020. Cette part a cependant doublé depuis 1980.

Lire le reste de cet article »

La part des femmes parmi les élus locaux

Publié le 11 mars 2022

Le service statistique ministériel de la DGCL (direction générale des collectivités territoriales) publie une étude sur la part des femmes parmi les élus locaux (Bulletin BIS n° 162 de mars 2022).

Selon cette étude :

  • d’une élection à l’autre, la part des femmes parmi les élus locaux progresse et atteint 41,5 % début 2022. Elle atteint quasiment la parité dans les conseils départementaux et régionaux du fait du mode de scrutin.
  • mais, cette part est plus faible parmi les présidents d’exécutifs : 11,8 % des présidents de conseils communautaires, 20 % des présidents de conseils départementaux, 20,1 % des maires et 31,6 % des présidents de régions.
Lire le reste de cet article »

Bilan 2017-2022 : les mesures fiscales et sociales ont surtout bénéficié aux très riches

Publié le 25 février 2022

Deux documents de l’Observatoire des inégalités sont axés sur les impacts de la politique Macron sur les plus riches et sur les plus défavorisés.

Dans un entretien édité dans La Voix du Nord, Louis Maurin directeur de l’Observatoire montre que les inégalités créent des tensions majeures dans notre société.

Une analyse de l’Observatoire montre que les réformes de la fiscalité et de la protection sociale du quinquennat qui s’achève ont modifié le paysage des inégalités de revenus. Principalement en faveur des plus riches et au détriment de ceux qui ne travaillent pas.

Lire le reste de cet article »

Une politique du logement désastreuse et très inégalitaire

Publié le 4 février 2022

Qui se souvient qu’en juillet 2017, le nouveau Président avait déclaré : « d’ici la fin de l’année, je ne veux plus personne dans les rues, dans les bois ». Or il apparait que la politique du logement de cette nouvelle majorité a été pire que les précédentes avec comme point d’orgue l’attaque frontale contre les bailleurs sociaux. L’obligation de diminuer leurs dépenses en leur coupant violemment les recettes par la mise en place de la réduction du loyer de solidarité (RLS) et en économisant de manière systématique sur les APL attaque frontalement les plus pauvres.

La Fondation Abbé-Pierre produit chaque année depuis 27ans un rapport sur le mal-logement. Le rapport de la 27ème année est un véritable réquisitoire contre le quinquennat durant lequel, chaque année, le budget de l’Etat a fait 4 milliards d’euros d’économies sur les APL

Lire le reste de cet article »

La population scolaire à Grenoble dans les quartiers IRIS

Publié le 29 janvier 2022

Les chiffres du dernier recensement (2018) concernant la population scolarisée dans les différents quartiers IRIS de Grenoble montrent d’importantes disparités.

A Grenoble, sur les 50 000 scolarisés, il y a 10 % des effectifs de 2 à 5 ans ; 15% de 6 à 10 ans ; 12% de 11 à 14 ans ; 8 % de 15 à 17 ans et plus de la moitié (54%) pour les plus de 17 ans. Ces ratios n’ont pas beaucoup évolué depuis 5 ans.

Lire le reste de cet article »

Les 10 % les plus aisés des ménages captent près du quart de l’ensemble des revenus

Publié le 29 janvier 2022

L’Observatoire des inégalités, utilisant les chiffres de l’INSEE montre l’ampleur des inégalités des revenus dans notre pays. Les 10 % les plus riches touchent presque 7 fois plus que les 10% les plus pauvres et ceci après impôts et versement des prestations sociales. Le système redistributif peut être largement revu pour corriger beaucoup mieux ces inégalités excessives.

« Si l’on découpe la population en dix tranches égales de 10 %, le dixième le plus riche touche près du quart (23,9 %) de la masse des revenus de l’ensemble des ménages, après impôts et prestations sociales, selon les données 2019 de l’Insee. Dit autrement, cette tranche de la population reçoit près de 2,4 fois plus que ce qu’elle devrait obtenir si la répartition des revenus était équitable (23,9 % divisés par 10 %). Les classes moyennes – dont les revenus sont situés entre les 30 % inférieurs et les 20 % supérieurs –, qui représentent donc la moitié de la population, reçoivent la moitié du revenu global, après impôts. À l’autre extrémité de l’échelle des revenus, les 10 % les plus pauvres perçoivent 3,5 % de l’ensemble des revenus, soit trois fois moins que leur part dans la population. Le « gâteau des revenus » est loin d’être découpé de façon équitable. Sauf pour les trois tranches situées entre les 50 % et les 80 % qui reçoivent en revenus une part proche de leur poids dans la population.

Lire le reste de cet article »

La fortune des milliardaires a davantage augmenté depuis le début de la pandémie qu’en une décennie

Publié le 21 janvier 2022

Le 17 janvier, OXFAM rend public un rapport sur l’évolution de la fortune des milliardaires dans le monde. Elle a plus augmenté en 19 mois de pandémie qu’au cours de la dernière décennie. C’est la plus forte augmentation depuis que ce type de données est recensé.

En France, de mars 2020 à octobre 2021, la fortune des milliardaires français a augmenté de 236 milliards d’euros soit une augmentation de 86 %. Les 5 premières fortunes de France ont doublé leur richesse depuis le début de la pandémie. Elles possèdent à elles seules, autant que les 40% les plus pauvres en France.

Cet enrichissement historique des milliardaires français a été rendu possible grâce à la réponse gouvernementale à la crise. Pour les milliardaires, la pandémie a été une aubaine. S’ils se sont enrichis, ce n’est pas grâce à la main invisible du marché, ni par les choix stratégiques brillants, mais principalement en raison de l’argent public versé sans condition par les gouvernements et les banques centrales dont ils ont pu profiter grâce à une montée en flèche des cours des actions. Brillant résultat du « quoiqu’il en coûte » !

Lire le reste de cet article »

Décroissance pour les plus riches, croissance pour plus de la moitié de l’humanité !

Publié le 12 novembre 2021

Les émissions de gaz à effets de serre sont un phénomène mondial, les réduire exige un changement radical dans les modes de consommation notamment parmi les 10 % des plus riches du monde, plus de la moitié de l’humanité n’est pas responsable du changement climatique, ses émissions sont inférieures aux seuils indiqués par le GIEC.

Le 5 novembre, Oxfam international publie une étude montrant que l’empreinte carbone des 1% les plus riches du monde est 30 fois supérieure à celle compatible avec la limite du réchauffement à 1,5 °C d’ici 2030. Pour les 10 % les plus riches c’est encore 9 fois supérieur. En revanche, l’empreinte carbone de la moitié la plus pauvre de l’humanité restera bien en-dessous de ce seuil.

La population mondiale en 2030 sera d’environ 7,9 milliards de personnes. Sur ce total, 80 millions de personnes feront partie des 1 % les plus riches, 800 millions des 10 % les plus riches, 3,4 milliards des 40 % restants et 4 milliards des 50 % les plus pauvres.

Lire le reste de cet article »

Le Haut conseil à l’égalité critique l’ordonnance réformant la haute fonction publique

Publié le 2 juillet 2021

Dans une note du 23 juin, le Haut conseil à l’égalité (HCE) critique l’ordonnance publiée le 2 juin 2021 relative à la réforme de la haute fonction publique.

L’égalité entre les femmes et les hommes ne figure nulle part en tant que telle dans le texte de l’ordonnance.

Dans cette note, le HCE attend des décrets qu’ils soient un antidote aux lacunes de l’ordonnance. La note se termine par un avertissement : « Le HCE sera bien entendu très attentif au contenu des textes en préparation et alerte, plus que jamais, sur la nécessité de conduire des études d’impact sur l’égalité pour que cette occasion historique ne soit pas un rendez-vous manqué dans la marche vers une égalité à valeur d’exemplarité dans la fonction publique de l’Etat. »

Lire le reste de cet article »

Diverses actualités

Publié le 4 juin 2021

Les disparités de revenu plus élevées dans les grandes villes. Une analyse de l’INSEE : en France métropolitaine, en Martinique et à La Réunion, la moitié de la population a un niveau de vie annuel supérieur à 21 650 euros en 2018. Les inégalités de niveau de vie augmentent avec la taille des aires d’attraction des villes. Elles sont plus fortes au sein des pôles, en particulier dans les communes-centres, et dans les départements d’outre-mer. La pauvreté y est également plus présente.


La pollution atmosphérique associée à un risque plus élevé de cancer du sein. Les polluants atmosphériques augmentent non seulement le risque de cancer du poumon, mais ils pourraient aussi être un facteur de risque du cancer du sein. Les chercheurs ont identifié un lien entre le dioxyde d’azote (NO2) et la survenue de cancer du sein dans des études réalisées chez des femmes en Amérique du Nord et en Europe.


Rapport interministériel sur l’adaptation des logements, des villes, des mobilités et des territoires à la transition démographique. Le rapport propose un nouveau pacte entre générations.


Rapport du HCFEA (Haut Conseil de la famille, de l’enfance et de l’âge) : « L’évolution des dépenses sociales et fiscales consacrées aux enfants à charge au titre de la politique familiale : bilan des réformes des vingt dernières années ». La politique familiale revient dans l’agenda politique suite au recul démographique actuel, l’INSEE indiquant que le solde naturel est le plus faible depuis 1945.

Lire le reste de cet article »

Non, la France « périphérique » n’a pas été abandonnée

Publié le 23 avril 2021

C’est le titre d’un article très documenté de V. Grimault sur le site d’Alternatives Economiques du 13 avril 2021

« Premier constat contre-intuitif : les inégalités se réduisent entre les territoires français. Difficile à croire, tant les discours sont nombreux sur les « fractures françaises » entre des métropoles supposées triomphantes et des territoires périurbains et ruraux en supposé déclin. Encore plus difficile à admettre depuis la mobilisation des gilets jaunes, qui a souvent été analysée, de façon simpliste, selon une grille géographique imprécise.

En réalité, non seulement les fractures ne se creusent pas, mais mieux, elles se résorbent. C’est ce que montrent par exemple les chercheurs Florian Bonnet, Hippolyte d’Albis et Aurélie Sotura dans une étude originale sur les inégalités de revenu entre départements français. Leur conclusion est sans appel : ces inégalités « ont atteint en 2015 leur plus faible niveau depuis cent ans »…

Lire le reste de cet article »

Evolution des revenus disponibles des ménages dans les quartiers IRIS de Grenoble

Publié le 19 mars 2021

A partir des données de 2012, l’INSEE a mis en œuvre le dispositif FiLoSoFi afin de disposer d’indicateurs de niveau de vie, d’inégalité et de pauvreté à tous les niveaux depuis les quartiers IRIS jusqu’au niveau national. FiLoSoFi remplace les dispositifs Revenus Fiscaux Localisés (RFL) et Revenus Disponibles Localisés (RDL).

On peut suivre l’évolution des revenus disponibles des ménages par unité de consommation de 2012 à 2018, dernière année connue.

On avait déjà noté dans un article précédent que les revenus des ménages grenoblois étaient, en moyenne, légèrement inférieurs aux revenus nationaux.

Il n’y a pas eu de rattrapage entre 2012 et 2018, au contraire, les évolutions ont été un peu plus lentes à Grenoble que nationalement. On peut le voir avec le tableau suivant en comparant les rapports des montants des revenus entre 2018 et 2012 pour le 1er décile, la médiane et le 9ème décile. Les montants sont en euros.

Lire le reste de cet article »