Archives pour le mot-clef ‘grenoble en commun’

Résistance et lucidité

Publié le 9 octobre 2020

Jean Giard, ancien député, ancien adjoint d’Hubert Dubedout et soutien actif, à 93 ans, de la liste « Grenoble en commun » menée par Eric Piolle aux dernières élections municipales où il figurait en 61ème position s’exprime sur le Covid-19 dans un article d’avril 2020 intitulé « Résistance et lucidité » qui est édité sur le site de l’association ALERTES, dont il a été président fondateur et qui milite pour la qualité de vie des personnes âgées.

En voici quelques extraits, pour lire l’article complet aller ici.

Lire le reste de cet article »

Grenoble, un nouveau mandat, une nouvelle équipe municipale, le même maire

Publié le 10 juillet 2020

Le 3 juillet, les 46 élu-es de la nouvelle majorité ont réélu sans surprise Eric Piolle comme maire de Grenoble.

Dans son programme Eric Piolle a indiqué qu’il n’y aurait pas de cumul de responsabilités exécutives entre la Ville et la Métropole.

Comme l’exécutif métropolitain, Président et Vice-présidents, ne sera désigné que le 17 juillet, il faut attendre le Conseil municipal de fin juillet pour avoir la désignation finale des 22 adjoints grenoblois afin d’assurer ce non cumul.

En attendant 6 adjoints dits protocolaires, représentatifs de la diversité politique de la majorité, auront la tâche d’assurer l’ensemble des activités indispensables à la vie municipale d’ici la fin juillet, c’est-à-dire la représentation du maire, la signature des actes administratifs, la célébration des mariages… Les autres adjoints ont été désignés par ordre alphabétique et les autres conseillers de la majorité ont été désignés par arrêté du maire comme conseillers délégués. Leurs délégations consistent à assurer une présence dans chaque territoire de la ville autour des 42 écoles maternelles. Voir la liste ici.

Lire le reste de cet article »

Le 2ème tour des élections municipales : de très bons résultats

Publié le 3 juillet 2020

Dans certaines grandes villes, il y a eu des victoires des rassemblements regroupant des écologistes des mouvements de gauche et souvent des collectifs citoyens, ressemblant à ce qui s’est passé à Grenoble en 2014. A Lyon et sa Métropole, Bordeaux, Strasbourg, Tours, Besançon, Poitiers, Colombes, Savigny sur Orge …et peut être à Marseille.

Cela va permettre d’organiser des coordinations de toutes ces villes avec d’autres tenues par des alliances de gauche et écologistes afin de promouvoir les transitions, peser sur les décisions régionales, nationales et européennes. Le grand enjeu sera de lier à la fois les solidarités, l’écologie et la démocratie. Ce triptyque est celui de l’ADES depuis 1983, qui le porte dans son titre même, et dans les couleurs de son bulletin « Le Rouge et Le Vert » (en clin d’œil à Stendhal), cette constance dans l’action paye. Ce qui arrive maintenant trouve ses racines dans les longs combats des associations, des mouvements citoyens et des partis écologistes et qui a diffusé dans de nombreuses parties de la gauche qui se rénove. Mais il reste beaucoup à faire et les résistances des pouvoirs installés et du « macronisme » restent fortement présentes. Il reste aussi à combattre dans nombre de villes moyennes et grandes, le RN toujours en embuscade, ainsi que des droites, dont celle « en marche », qui disent vouloir faire des propositions sur l’environnement mais à condition que cela ne trouble pas du tout leur modèle économique en place… Et çà c’est juste impossible.

Lire le reste de cet article »

Dimanche, votons Grenoble en commun avec Eric Piolle

Publié le 26 juin 2020

L’organisation du vote le 28 juin de 8 h à 20 h, à Grenoble dans les 86 bureaux de vote se fera en toute sécurité sanitaire avec notamment le port du masque obligatoire, l’apport d’un stylo personnel est recommandé pour signer la liste d’émargement et une distanciation physique bien organisée.

Il y a plusieurs manières de choisir un bulletin de vote, soit trouver le projet politique le plus proche de ses idées, de ses valeurs et les propositions qui seront les plus utiles pour la vie de la cité, soit d’éliminer les candidats indésirables.

A Grenoble, au premier tour du 15 mars, les électeurs qui se sont déplacés ont exprimé un choix très clair en faveur de la liste Grenoble en commun menée par Eric Piolle. Les 3 autres candidats qui se maintiennent au 2ème tour ayant tous fait moins de 20 % des exprimés.

Lire le reste de cet article »

Agenda

Publié le 19 juin 2020

Lundi 22 juin de 18 h 30 une visio-réunion où Eric Piolle restitue les propositions des citoyen-nes concernant les améliorations du projet de Grenoble en commun pour le prochain mandat municipal et métropolitain


Mercredi 24 juin 18 h 30 dernière visioconférence de l’Université populaire de Grenoble en commun sur « la nature en ville et l’animal : le droit allié des villes en transition » avec Nicolas Kada et Sandra Krief

Élection municipale à Grenoble le 28 juin 2020

Publié le 12 juin 2020

Grenoble en commun, la liste menée par Eric Piolle, qui a fait presque 47% des votants le 15 mars lors du premier tour, lance un appel à participer à l’enrichissement de ses propositions pour tenir compte de la nouvelle situation sanitaire et sociale. Rappelons que cette liste est soutenue par les organisations et mouvements politiques suivants : EELV, La France Insoumise, Place publique, ADES, Génération’s, PCF, Réseau citoyen de Grenoble, Parti de Gauche, Nouvelle Donne, Parti animaliste, Ensemble !, Génération écologie, Alliance écologiste indépendante et des militants socialistes.

Lire le reste de cet article »

Le deuxième tour de l’élection municipale à Grenoble

Publié le 29 mai 2020

Si les conditions sanitaires le permettent le second tour des élections municipales se tiendra le dimanche 28 juin, sinon les deux tours seront organisés au plus tard fin janvier 2021. Pour l’instant la situation sanitaire semble favorable à la tenue des élections fin juin.

Un décret publié le 28 mai convoque les électeurs pour le dimanche 28 juin, les listes devant être déposées au plus tard le 2 juin à 18 h en préfecture.

Seules les listes ayant obtenu au moins 10 % des suffrages exprimés lors du premier tour le 15 mars 2020 peuvent se maintenir ou fusionner avec des listes ayant eu au moins 5% des exprimés. A Grenoble, lors du premier tour du 15 mars, seules 4 listes ont dépassé les 10 %, les trois autres listes ont fait moins de 5% des exprimés.

La liste « Grenoble en commun » avec Eric Piolle a depuis de longs mois déclaré qu’il n’était pas question de fusionner au 2ème tour avec la liste de droite menée par l’ancien maire corrompu, ni avec la liste soutenant la politique du gouvernement menée par Mme Chalas, ni avec celle menée par M. Noblecourt, vu sa composition gauche-droite et comprenant des macronistes convaincus.

Lire le reste de cet article »

Premier tour des élections à Grenoble

Publié le 20 mars 2020

La liste « Grenoble en commun » avec Eric Piolle, qui avec presque 47 % des votes exprimés dépasse très largement le résultat de 2014 au premier comme au second tour. Évidemment on ne peut pas se satisfaire de la faible participation : 36 551 électrices et électeurs se sont tout de même déplacés pour exprimer leur vote, ce qui n’est pas négligeable.

Le choix stratégique fait par cette liste de promouvoir et défendre les biens communs entrait en résonance avec la résistance à la politique néolibérale du gouvernement cette politique qui vise à détruire les fondements de notre société, et dont les effets sont mis en valeur par situation dramatique liée à l’épidémie de coronavirus. Face à cette situation, ce sont les services publics qui sont le premier et dernier rempart lorsque tout disparait. Chérir les biens communs et garantir toutes les sécurités sont des axes stratégiques de la campagne de « Grenoble en commun » particulièrement et plus que jamais adaptés aux demandes des habitants.

Lire le reste de cet article »

Analyse des résultats du 1er tour à Grenoble

Publié le 20 mars 2020

Comme partout la participation s’est effondrée, elle est même inférieure à celle des élections européennes de 2019. A Grenoble seulement 42 % des électeurs se sont déplacés alors que pour les précédentes municipales au 1er tour il y avait eu 52% de votants au premier tour.

La question est de savoir si cette chute de participation a pu jouer sur les équilibres politiques et faussé le scrutin.

La comparaison par bureaux de vote entre les taux de participation aux européennes et au premier tour du 14 mars indique une forte corrélation entre ces deux paramètres. Il n’y a donc pas eu une abstention nettement plus marquée d’un électorat par rapport à un autre.

Lire le reste de cet article »

Dimanche 15 mars pour l’équipe « Grenoble en commun » avec Eric Piolle : une ville pour toutes et tous

Publié le 13 mars 2020

Les élections municipales sont le moment où l’on choisit une équipe pour administrer durant 6 ans, avec l’aide des agents salariés de la ville, du CCAS et des satellites, l’ensemble des services publics dont la ville a la compétence et aussi les 36 élus grenoblois qui gèreront la Métropole avec les 83 autres conseillers communautaires issus des 48 autres communes.

A Grenoble sept listes se présentent aux suffrages des 86 400 électrices et électeurs.

L’ADES a dès le début de la campagne électorale fait le choix de soutenir la liste « Grenoble en commun » avec Eric Piolle, qui propose un fort renouvellement avec des renforts politiques de toute la gauche, de l’ensemble des écologistes et de nombreux citoyennes et citoyens qui s’engagent pour rendre leur ville plus vivable pour toutes et tous. La liste comprend moins de la moitié d’anciens élus (24 sur 61).

Les raisons de ce soutien sont les suivantes :

Lire le reste de cet article »

Les agents territoriaux, acteurs essentiels pour mettre en œuvre les politiques publiques

Publié le 13 mars 2020

Durant les campagnes électorales ce sont les candidat-es qui se présentent aux suffrages des électeurs, par contre ce sont les personnels salariés de la collectivité et de ses satellites qui feront le travail durant les 6 ans de mandat, suivant les orientations données par les élu-es.

Il est important de se retourner sur le mandat qui s’achève pour mesurer les changements apportés par l’équipe municipale dans la gestion des ressources humaines et concernant le dialogue social dans la situation difficile dans laquelle s’est trouvée la ville subissant notamment la violente baisse des dotations de l’Etat.

Les agents sont en première ligne face à la précarisation d’une partie de la population et face aux tensions sociales et subissent les attaques gouvernementales et parlementaires contre leur statut, leurs carrières et leurs retraites.

Lire le reste de cet article »

Grenoble en commun : propositions pour les droits des femmes : objectif égalité

Publié le 6 mars 2020

Dans une ville encore trop marquée par les Trente Glorieuses, conçue par et pour les hommes, dans un monde où les mentalités évoluent, où la parole se libère, et où, paradoxalement, les inquiétudes et les craintes sont chaque jour plus nombreuses, la question de la place des femmes et de la lutte contre les inégalités est plus que jamais centrale.

Objectif : égalité !

Lire le reste de cet article »

« Grenoble en commun » fait la fête le mercredi 11 mars de 17 h à 23 h

Publié le 6 mars 2020

A 17 h parc Paul Mistral coup d’envoi d’un match de foot géant mixte arbitré par Tony Chapron, ancien arbitre international de football. Rendez-vous dès 16h au Parc Paul-Mistral (devant le Palais des Sports).

Y participeront les personnalités politiques suivantes : Eric Piolle, François Ruffin (député LFI), Aurore Lalucq (députée européenne Génération.s), Guillaume Balas (Générations.s), Claire Nouvian (écrivaine écologiste), Audrey Pulvar (journaliste), Matthieu Orphelin (député, proche de N. Hulot), Julien Bayou (secrétaire national d’EELV), Clémentine Autain (députée LFI, Ensemble !), Yvan Le Bolloc’h (artiste) et des champions et championnes locales et nationales de football

Lire le reste de cet article »

« Grenoble en commun » : le manifeste culturel

Publié le 6 mars 2020

La liste Grenoble en commun, avec Eric Piolle a présenté le manifeste : « Partager une politique de la rencontre » qui fixe les grandes orientations de la politique culturelle pour le prochain mandat. Dans les propositions figure la réaffirmation de la garantie de la liberté et de la diversité des expressions artistiques qui a été un point important du mandat qui s’est écoulé. Cette garantie de la liberté d’expression et de création tranche avec les expressions politiques de certaines oppositions qui virent à la municipalisation de la culture.

« Nous voulons donner du sens à nos vies, être soi, faire commun et exercer notre liberté d’expression et de création. Grandir encore et toujours, par l’intuition des mondes possibles, par la reconnaissance de l’autre dans sa capacité à agir, au croisement de multiples communautés, par la participation à la vie culturelle comme fondement de l’exercice de la citoyenneté.

Lire le reste de cet article »

Propositions de « Grenoble en commun » pour accompagner le secteur socio-culturel

Publié le 6 mars 2020

Grenoble en commun veut mettre l’éducation populaire au cœur de la cité : « Parce que Grenoble est une ville d’engagement, on y retrouve de très nombreuses associations d’éducation populaire qui jouent un rôle fondamental pour permettre à chacun-e de se découvrir et de briser les assignations sociales et culturelles. Nous affirmons avec force les mêmes valeurs républicaines d’émancipation : chacun, chacune doit être reconnu-e dans sa capacité à construire son propre chemin, loin de l’individualisme et du consumérisme. Les enjeux de financement sont majeurs : la plupart des collectivités (Etat, Région, Département) ont abandonné les associations socio-culturelles. Il y a urgence : il nous faut, ensemble, construire un cadre sécurisant pour permettre à tous-tes les Grenoblois-es de se saisir de l’éducation populaire dans leurs parcours d’émancipation. »

Des propositions concrètes :

Lire le reste de cet article »

Réunions publiques de Grenoble en commun

Publié le 28 février 2020

Jeudi 5 mars à 19h pour le secteur 1 à la Maison des habitants Chorier Berriat, 10 rue Henri le Châtelier


Vendredi 6 mars pour le secteur 2 à la Plateforme, ancien Musée de peinture, 9 place de Verdun,


Mercredi 11 mars : 17 h match de foot géant parc Paul Mistral.

Mercredi 11 mars : 19 h Grand meeting de 1er tour au Jardin de Ville avec de nombreuses personnalités et à 21 h concerts gratuits au Jardin de Ville avec Ivan le Bolloc’h et Sinsémilia

Grenoble en commun : le projet en détail

Publié le 28 février 2020

Durant la campagne, la liste a présenté de nombreux défis qu’elle entend porter dans le prochain mandat que ce soit à la Ville ou à la Métropole. Les candidat-es ont signé une charte éthique qui traite du non cumul de mandat, de l’assiduité des élu-es, de la transparence (déclaration de patrimoine et d’intérêts notamment), de la sobriété dans l’accomplissement du mandat, de la probité, de la reconnaissance des élu-es minoritaires et du contrôle de l’action publique.

L’originalité du projet de la liste Grenoble en commun avec Eric Piolle est qu’il a été construit lors des réunions publiques des Fabriques en ville, par les propositions sur internet et les groupes de travail thématiques qui se sont tenus ces derniers mois. Il y a environ 1000 personnes qui y ont directement participé. Un groupe de rédaction a repris ces propositions (environ 700) et les a classées dans diverses rubriques en en conservant l’expression originale.

Lire le reste de cet article »

Grenoble en commun : la liste 0% Macron compatible !

Publié le 21 février 2020

Les 59 candidat-es et les deux suppléants de l’équipe « Grenoble en Commun » avec Eric Piolle ont été présentés à la presse. C’est une liste très renouvelée, seuls 24 élus sortants se représentent. C’est une liste jeune et de très large rassemblement soutenue par toutes les sensibilités politiques progressistes : EELV, la France insoumise, les socialistes et humanistes grenoblois, le Parti Communiste Français, Génération’s, le Parti de Gauche, Ensemble !, Génération Ecologie, le Parti Animaliste et bien entendu des mouvements politiques locaux  ADES et Réseau Citoyen de Grenoble.

Deux anciens adjoints de Dubedout (maire de 1965 à 1983), Jacques Hennebert et Jean Giard terminent la liste pour indiquer cette continuité de la gauche grenobloise attachée à la justice sociale, aux luttes contre les discriminations et l’attachement à une gauche de transformation sociale refusant la sclérose des appareils politiques.

Lire le reste de cet article »

« Grenoble en commun » en campagne

Publié le 14 février 2020

Choisir la liste écologiste, citoyenne, de gauche et humaniste menée par Eric Piolle, c’est le bon choix en 2020 quand on voit quel avenir nous préparent la montée des inégalités et le changement climatique qui accélère. Les villes sont des acteurs majeurs pour résister et inventer un avenir vivable pour toutes et tous.

Chaque semaine un nouveau défi est présenté à la presse par la liste menée par Eric Piolle. Cette semaine c’était un défi portant sur l’éducation populaire, englobant les libertés, l’éducation, la culture, le sport… en vue de l’émancipation des citoyennes et des citoyens de tous âges et de toutes catégories sociales.

Lire le reste de cet article »

Grenoble en commun, en campagne. Ici c’est Grenoble !

Publié le 7 février 2020

La ville de Grenoble ne se porte pas si mal, contrairement aux descriptions calamiteuses des oppositions. Elle reçoit de nombreuses récompenses qui soulignent sa vitalité et ses bonnes politiques (Voir plus loin).

Chaque semaine, la liste « Grenoble en commun » avec Eric Piolle propose de relever un nouveau défi pour « Partager, travailler alimenter » :

« Que ce soit autour du développement de la houille blanche, du béton, ou encore des microtechnologies, Grenoble a développé une partie de son histoire et la structuration de son territoire autour de l’innovation économique et industrielle. A l’heure où les enjeux sociaux et environnementaux nous imposent des choix ambitieux, les collectivités ont un rôle moteur à jouer dans le soutien et l’émergence d’une économie qui fait le pari de ne pas opposer fin du monde et fin du mois.

Lire le reste de cet article »