Percée de “Grenoble Une ville pour tous” : à Grenoble, le 23 mars, tout est possible !

Publié le 9 mars 2014

GrenobleUneVillePourTousLa campagne des élections municipales à Grenoble est bien lancée. Tous les témoignages indiquent une percée nette de la liste « Grenoble une ville pour tous ». C’est confirmé par le sondage commandé par FR3 et rendu public le 7 mars dernier : il n’y a qu’une liste qui perce, c’est celle du Rassemblement “Grenoble une ville pour tous” mené par Eric Piolle. Le PS est en recul important, ainsi que la droite UMP.

Le sondage de FR3 donne 34 % pour le PS, 26 % pour le rassemblement citoyen de la gauche et des écologistes, 22% seulement pour la droite UMP, et 9% pour le Front National.

La première leçon, c’est qu’il n’y a pas de danger à droite, comme nous l’avions indiqué dans une précédente analyse. Donc la seule question se pose réellement c’est : quel maire choisir à gauche pour Grenoble ?

La liste de la majorité sortante recule de manière significative par rapport aux résultats des élections précédentes. En effet en 2008 au 1er tour M . Destot atteignait 43 %, sans GO mais avec le Modem. On peut donc estimer qu’il aurait fait à peu près le même score si il y avait eu les mêmes alliés qu’actuellement.

Le niveau indiqué pour la liste d’Eric Piolle est très haut par rapport à l’élection de 2008 – 15% au 1er tour pour la liste Boileau, soit 11 points de plus ce qui est considérable. C’est l’indication d’une vraie dynamique. Maintenant que les électeurs commencent à s’intéresser à l’élection il est probable que les scores ne vont pas en rester là : le 23 mars, au 1er tour, rien n’est joué !

Autre indication de ce sondage, ce sont les reports de voix au 2ème tour sur la liste UMP : il apparait clairement que la liste dite centriste (de Longevialle) et la liste menée par D. Bonzy sont bien des listes de droite, leurs électeurs se reportant sur la liste UMP au 2e tour.

Mots-clefs :

Le commentaires sont fermés.