Pollution atmosphérique : quel retard dans l’action !

Publié le 15 mars 2014
Pollution sur la cuvette grenobloise (photos GK)

Pollution sur la cuvette grenobloise (photos GK)

Quelle énergie ne faut-il pas dépenser pour faire bouger les administrations et leur faire prendre un début de mesure, même timide ! Les transports publics sont enfin gratuits durant le pic de pollution, c’est bien mais c’est réalisé avec un trop grand retard.

Après avoir demandé au préfet de région (sans succès) puis avoir saisi la Commission d’accès aux documents administratifs, V. Fristot a enfin obtenu de Air Rhône Alpes le 7 mars dernier, la méthode précise de calcul de la concentration “déclencheur pondéré” afin d’appliquer les seuils d’information (50 microg/m3 sur 1 jour) et d’alerte (50 microg/m3 pendant 3 jours ou 80 microg/m3).

Avec ces données on peut dire qu’il y a eu un retard dans le déclenchement de la procédure d’information dans le bassin grenoblois alors que la pollution touche l’Ile de France, Lyon et le Nord Isère depuis plusieurs jours.

A partir des mesures journalières de PM10 (particules fines inférieures à 10 microns) des 8 stations à considérer dans le calcul de l’indice PM10, afin d’appliquer l’arrêté sur les mesures d’information et d’urgence, voici les résultats de l’indice PM10 déclencheur pondéré :

  • 10/03 : 35 microgramme (microg)/m3
  • 11/03 : 61 microg/m3
  • 12/03 : 64 microg/m3
  • 13/03 : 58 microg/m3
  • 14/03 : 61 microg/m3 gratuité du réseau TAG

Ces résultats sont calculés à partir des données journalières fournies à 0h30.

Dans le bassin grenoblois, le système de prévision de dépassement n’a pas fonctionné pour l’après midi du 11/03. Aucune procédure d’information n’est déclenchée le 11/03 à 12h30 alors qu’en fin de matinée, les stations mesurent une hausse des PM10 et que la météo est stable.

La procédure d’alerte niveau 1 n’a été déclenchée que le 12/03 à 12h30 dans le bassin grenoblois.

Rappel : l’arrêté impose de déclencher la procédure d’information dès le franchissement du seuil de 50 microg/m3 (prévision ou constat). Procédure d’alerte niveau 1 si déclencheur pondéré > 80 microg/m3 (prévision ou constat) ou 50 microg/m3 pendant 2 jours consécutifs. Procédure d’alerte niveau 2 si déclencheur pondéré > 80 microg/m3 pendant 2 jours. Procédure d’alerte niveau 3 si déclencheur pondéré > 80 microg/m3 pendant 4 jours. Arrêté inter-préfectoral 2011-004 du 5 janvier 2011 : http://www.air-rhonealpes.fr/site/Media/voir/652319

Vivement qu’une équipe déterminée vienne aux responsabilités à Grenoble et l’agglomération : votez E. Piolle et son équipe “Grenoble Une ville pour tous”.

Mots-clefs : ,

Le commentaires sont fermés.