MM. Minkowski et Chamussy se recyclent en psychiatres baroques !

Publié le 23 janvier 2015

fouLe comportement de la municipalité relèverait du psychiatrique, d’après les bons docteurs Minkowski et Chamussy ! Le débat politique commence à tomber bien bas et à sentir plutôt mauvais.

On connaissait les talents de chef d’orchestre de M. Minkowski pour diriger les Musiciens du Louvre. Par contre on ne lui connaissait pas une culture avancée ni en psychiatrie, ni en analyse politique.

Invité sur France Musique le 14 janvier, Marc Minkowski est revenu sur la suppression de la subvention de 438 000 € de la ville de Grenoble à son orchestre des musiciens du Louvre. Une situation qui selon lui relève du “domaine de l’absurde” et du “psychiatrique”.

Qu’il soit mécontent, on le comprend aisément, il n’est jamais agréable de voir sa subvention directe et indirecte diminuée de 80 %. Mais ce n’est pas une raison pour masquer la réalité financière des Musiciens du Louvre qui ont une situation comptable qui ferait rêver beaucoup d’autres associations. Avoir le montant de sa subvention annuelle en placements financiers et une trésorerie très confortable leur permet de tenir une année sans avoir besoin de la subvention municipale. Le choix de la ville ne relève donc pas de psychiatrie mais d’un choix politique de bonne gestion de l’argent public. Le chef d’orchestre se comporte comme une diva à qui on n’a pas donné le cadeau attendu. S’il veut poursuivre son travail à Grenoble, il en a tous les moyens pour l’année 2015, il ferait mieux de se faire plus discret. Par contre faire un concert à l’entrée de la mairie, sans recourir à une subvention exceptionnelle comme pour les concerts de cérémonies des vœux dans le mandat précédent, est beaucoup plus intelligent et une bien meilleure réponse que son diagnostic médical. On ira les applaudir s’ils s’accordent avec l’intérêt général.

Chamussy, qui fait toujours dans la subtilité, enfourche le même mauvais cheval à propos de l’éclairage public. D’après lui, le maire aurait proposé à des agents de GEG de venir dans une régie en baissant leurs salaires. Ce qui est totalement faux. Décidemment ce pilier de l’UMP a du mal à suivre certaines réalités. Dans ce cas précis d’un service public administratif sans facturation aux usagers, illégalement délégué au privé par les maires précédents, les textes législatifs interdisent d’utiliser le principe d’une simple reprise du personnel avec maintien du contrat d’entreprise, et donc il y aurait des conséquences sur le niveau de rémunération. Et voila M. Chamussy qui déclare, copiant Minkowski, «  Il y a un côté psychiatrique dans le comportement de cette municipalité. »

Mots-clefs :

Le commentaires sont fermés.