Politique politicienne

Publié le 20 octobre 2017

Comment se fait-il qu’un responsable politique puisse se mentir à ce point ? Le 13 octobre M. Destot à France Bleu Isère déclare à propos de sa candidature ratée aux dernières élections législatives (il n’est arrivé que 4ème derrière des candidats sans notoriété) : “À titre personnel, je n’étais pas candidat moi-même aux élections législatives, on m’a poussé à y aller.” !!! La réalité est tout autre, il a tout fait pour empêcher sa succession et il n’a pas arrêté de penser à une revanche depuis la défaite de sa liste aux élections municipales de 2014. En fait lorsque les responsables politiques restent trop longtemps aux affaires, ils perdent le contact avec la vraie vie et sont incapables d’analyser les défaites et ce n’est jamais de leur faute, c’est toujours celle des autres. Souhaitons-lui une vraie retraite de la vie politique et qu’il ne tente pas un retour sans espoir comme essaye de le faire son prédécesseur à la mairie de Grenoble.


Si vous voulez savoir pourquoi la violence se développe à Grenoble, vous avez l’analyse très pointue de l’ancien maire corrompu qui la livre : C’est à cause de « la bétonnisation de la ville, la ghettoïsation, la complaisance, le clientélisme électoral ». C’est un expert qui parle : les ghettos de pauvres il connait, il en a renforcé à tour de bras sous son règne et il a failli faire mourir l’Office public HLM de Grenoble ; la complaisance avec les grandes groupes privés il en a été le grand spécialiste en leur vendant la ville et ce fut un grand expert du clientélisme électoral, lui qui a crevé les plafond des dépenses électorales et comme bétonneur il a été aussi l’un des champions avec par exemple le quartier Europole qui a été un gouffre financier sans parler de détournement d’argent public pour l’échangeur d’Alpexpo…

Mots-clefs : ,

Le commentaires sont fermés.