Migrants issus de « pays de merde » !!!

Publié le 19 janvier 2018

Le 11 janvier, selon des médias américains, D. Trump a déclaré : “Pourquoi est-ce que toutes ces personnes issues de pays de merde viennent ici ?” Trump faisait référence à des pays d’Afrique ainsi qu’à Haïti et au Salvador, expliquant que les États-Unis devraient plutôt accueillir des ressortissants de la Norvège… Quand on étudie les derniers chiffres de l’espérance de vie à la naissance des Norvégiens, comparée à celle des Etats-Uniens ainsi que la hausse constatée depuis plusieurs années de la mortalité chez les américains blancs, il serait suicidaire pour un Norvégien de migrer aux États-Unis.

Cette déclaration a fait réagir très largement au niveau mondial et certains pays africains ont demandé des excuses. Eveline Banguid, médecin d’origine congolaise réagit vertement à ces propos.

« Ainsi donc, la dernière sortie de Mr Trump a été de se demander pourquoi accueillir des gens issus de pays de merde ?

En communicant ce weekend avec ma famille et mes amis africains, pour eux le problème est que Mr Trump assimile les migrants au pays dont ils sont issus. Non Mr Trump, les migrants ne sont pas de la merde, ce sont des personnes (de plus en plus de femmes) jeunes, en bonne santé, la plupart éduqués, qui fuient, là oui vous avez raison, des pays de merde.

Et qui mieux qu’un président de merde sait reconnaître un pays de merde !

Un pamphlet qui serait écrit par des africains, circule actuellement sur internet, et essaye de définir ce qu’est un pays de merde, parmi les 15 points cités, je retiens ceux-ci: 

Un pays de merde est un pays dans lequel :

  • l’espérance de vie est très faible car le système de santé est un vaste mouroir
  • La corruption est érigée en valeur régissant la gestion du bien public
  • les élections ne disent jamais la vérité des urnes
  • les études ne servent à rien sinon qu’à devenir chômeur
  • le respect de la loi dépend de sa fortune personnelle
  • des parvenus plastronnent au sommet de l’état tandis que des esprits brillants se meuvent dans le dénuement
  • évoquer le salaire du président, l’origine de sa fortune, et son état de santé est un crime de lèse – majesté
  • on règle ses problèmes personnels avec des armes à feu.

J’ai retenu ceux-ci parce qu’entre le mode de scrutin américain, l’intervention de Poutine dans les élections, l’abrogation de « l’Obama-care », les tweets … il semble que question de merde, Mr Trump (comme le dit le proverbe) voit mieux une paille dans l’œil de son voisin que la poutre dans le sien.

Mais la chasse aux migrants, c’est devenu très commode pour cacher ses insuffisances et ses fragilités. Aux USA, il est plus facile d’insulter les haïtiens ou autres latinos plutôt que de lutter contre les inégalités qui entachent tous les secteurs de la vie de tous les américains et en France  et il est plus facile de courir après des jeunes migrants grelottant dans la neige ou se terrant dans les quelques centres d’accueil, et de leur refuser tous droits, plutôt que de lutter contre les mafias de la drogue qui gangrènent nos quartiers et en font des lieux de non droits où les enfants savent que les études ne servent à rien, et où ils commencent déjà à régler leurs problèmes personnels avec des armes à feu… 

Attention Mr Collomb, la merde, c’est contagieux et l’odeur reste très longtemps sur les mains » 

Mots-clefs : ,

Le commentaires sont fermés.