Palais des Sports, enfin une gestion correcte et économe

Publié le 26 février 2016

Palais des SportsLe 17 février, la ville a fait une conférence de presse présentant le bilan évènementiel et financier de sa gestion directe du Palais des Sports. Coté évènementiel c’est une vraie réussite puisqu’il y a eu en 2015, 24 évènements, le palais a été ouvert au public 52 jours et a accueilli plus de 81 000 personnes. Coté financier, c’est plus d’un million d’euros d’économies pour le budget de la ville, les contribuables apprécieront cette gestion économe d’un patrimoine de la ville qui rompt enfin avec la gestion dispendieuse par l’association présidée par A. Deschamps (adjointe à M. Destot) dirigée par G. Chanal, celui qui a mis Alpexpo dans le rouge.

Depuis de longues années, régulièrement, le Conseil municipal se penchait sur cette gestion du Palais des Sports en déplorant son coût insupportable. Plus il était utilisé, plus il coûtait cher. Mais l’ancien maire et son adjointe étaient incapables de trancher et la ville payait.

Entre 2005 et 2014, en moyenne annuelle la ville a dépensé pour le Palais des Sports en versements directs à l’association 1,67 M€ et 0,27 M€ de travaux. Le coût moyen annuel a atteint 2 M€ TTC pour la ville.

Après le retour en gestion directe, pour la 1ère année le coût global est de 0,716 M€ TTC (1,06 M€ de dépenses et 0,346 M€ de recettes), soit une économie de 1,2 M€ par rapport à la moyenne de la gestion précédente, c’est-à dire une diminution de plus de la moitié des dépenses de la ville. Et cela dès la 1ère année, ce qui est remarquable. Le budget 2016 prévoit encore des économies possibles.

N’en déplaise à Annie Deschamps qui a présidé depuis 2000 l’Association du Palais des Sports de Grenoble, ce Palais est effectivement devenu une salle des fêtes communale et non une salle laissée au bon vouloir d’un organisateur privé de spectacles qui avait été mis en place par A. Carignon et qui vivait grâce aux subventions copieuses de la ville. G. Chanal avait su se rendre indispensable (dixit M. Destot) et savait obtenir du maire et de sa présidente tout ce dont il avait besoin. Il a d’ailleurs été décoré de la Légion d’Honneur pour loyaux services six mois avant son départ d’Alpexpo et deux ans avant sa condamnation pour harcèlement moral (http://www.ades-grenoble.org/wordpress/2013/05/30/alpexpo-et-guy-chanal-condamnes-pour-harcelement-moral/ ).

Depuis le 1er janvier 2015, la Ville ne se positionne plus en productrice d’évènements : elle n’achète pas d’évènements. Elle est propriétaire d’un équipement qui est loué à des organisateurs de manifestations selon des tarifs fixés par une délibération adoptée en Conseil Municipal. La Ville n’achète plus de places de spectacles, comme elle le faisait par exemple à l’Association Palais des sports pour un montant d’environ 193 000 € en moyenne entre 2005 et 2014.

Annie Deschamps essaye de défendre la gestion de G. Chanal en expliquant que tout était sous contrôle du Conseil d’administration et des commissaires aux comptes. Cette ligne de défense ne tient pas quand on sait comment tout cela est facilement contourné. Exemple à Alpexpo, le commissaire aux comptes n’a rien bloqué, à la Mission locale avec les escroqueries de son ancien collègue du PS, le commissaire aux comptes n’a rien empêché… Seule la réalité des chiffres compte, la nouvelle gestion coûte deux fois moins chère, elle devrait s’en réjouir.

Rappelons qu’une expertise du cabinet Deloitte effectuée en 2013 indiquait que la gestion de l’association n’était pas exempte de tous reproches. La situation financière était très fragile : pas de trésorerie, absence de provisions pour le départ en retraite des personnels, des pénalités URSSAF à régler…

L’Association s’était engagée à rembourser les 1,5 M€ d’apport de la Ville en fonds associatifs, ce qu’elle n’a pas fait. Les contribuables apprécieront de voir que la Présidente n’a rien fait pour honorer cette dette.

Mots-clefs : , ,

Un commentaire sur “Palais des Sports, enfin une gestion correcte et économe”

  1. […] La nouvelle gestion du Palais des Sports de Grenoble a fait économiser plus d’un million d’euros à la ville en 2015, par rapport à la gestion passée. Cela est simple à comprendre et à analyser. Avant la ville dépensait en moyenne 2 M€ chaque année et maintenant seulement 0,72 M€, voir ici. […]