Carignon et Peneau doivent payer…

Publié le 25 février 2010

Suite au communiqué de presse du 7 janvier 2010 des écologistes grenoblois, sur la remise de la légion d’honneur à X. Peneau, le Canard Enchaîné du 24 février 2010 consacre tout un article sur les pressions exercées sur le Président du Conseil Général de l’Isère (CGI) pour qu’il fasse voter une remise gracieuse de la somme de 253 126 € que doivent solidairement A. Carignon et X. Peneau au CGI. Pour éviter de faire se prononcer le CGI durant la campagne des régionales, le Président Vallini repousse le vote à fin mars.

Rappel des faits

(que vous trouvez dans la brochure de l’ADES « un corrompu de retour aux affaires » éditée en 2003 au moment où le corrompu était élu président de l’UMP 38, vous pouvez nous la commander).

Le 13 juillet 1999 est révélé que M. Xavier Péneau et M. Alain Carignon, se sont immiscés sans titre dans la gestion des deniers publics irrégulièrement extraits de la caisse du département de l’Isère à hauteur de 1 660 400 F (253 126,35 €) correspondant au montant de la commission versée à la société Rhoddlams de feu M. Pacary qui en reversait une partie à M. Carignon (affaire du rond point d’Alpexpo). Pour avoir ensemble directement participé à la gestion de fait, ils ont été déclarés conjointement et solidairement comptables de fait des deniers du département de l’Isère et condamnés à rendre à la caisse publique du CGI la somme de 253 126 €. Depuis ils font des pieds et des mains faisant intervenir de puissants soutiens pour éviter d’avoir à rembourser les sommes détournées (voir l’article du Canard).

L’ADES attend du CGI qu’il maintienne sa demande de reversement de cette somme détournée illégalement de la caisse publique et que ces deniers publics servent à la politique sociale, et pas aux études sur la rocade-nord.

Mots-clefs : , ,

5 commentaires sur “Carignon et Peneau doivent payer…”

  1. HENRY dit :

    Ces deux personnages sont comptables de Notre Argent indûment détourné : vous avez raison d’insister
    sur le recouvrement de cette somme …et bien sûr l’affecter aux aides sociales.
    Merci de me tenir au courant : j’y tiens !
    Pierre HENRY

  2. Tunnelier dit :

    C’est l’argent des contribuables et donc aussi le mien. Il doit rentrer dans les caisses du CGI. Il devrait être utilisé pour la rénovation du Théâtre Municipal.

  3. hector dit :

    Il faut qu’ils remboursent. Il serait injuste que le CG se serre la ceinture et ne demande pas à ces deux corrompus de payer ce qu’ils doivent.

  4. georges Sousbie dit :

    Il faut qu’ils remboursent. Non seulement c’est notre argent, mais en plus, les élus du conseil général se discréditeraient en leur accordant cette remise de dette: cela montrerait un esprit ‘clanique” de l’ensemble de la classe politique qui risquerait de pousser encore plus de gens à ne pas aller voter.

  5. […] à propos du jugement définitif de la Cour des Comptes du 30 avril 2009 (arrêt n° 54814) qui lui impose de rembourser au Conseil général la somme de 253 126 € (augmentée des intérêts) solidairement avec M. X. […]