Vidéosurveillance : comité d’éthique, comité bidon

Publié le 20 mai 2010

Le conseil municipal du 17 mai a été perturbé par des manifestants anti-vidéosurveillance. Les méthodes employées sont critiquables mais étaient prévisibles à cause du simulacre de démocratie proposée par la Ville. Comme pour les nanotechnologies, le débat a lieu après les décisions.

Face à la fronde populaire, le Maire n’a pas trouvé d’autre réponse que d’interdire l’accès au public par la police municipale, sous prétexte que la salle était pleine. C’était certes le cas, mais, en dehors du fait qu’en général cela ne dérange personne, il n’a pas été jugé utile de retransmettre les débats dans le hall sur des écrans, comme cela se faisait autrefois. Est-ce vraiment ainsi que l’on compte donner envie aux citoyens d’assister au conseil municipal ?

Depuis des années la politique municipale s’élabore en petit comité autour du maire. La plupart des élus majoritaires ne sont même pas au courant de ces préparations en catimini. Le groupe PC l’a dénoncé (hors conseil municipal) à propos de l’implantation de caméras dans certains quartiers. M. J. Safar a annoncé le programme d’implantation lors de réunion avec des Unions de Quartier, mais avant tout débat au Conseil municipal.

Les manifestants avaient en tout cas raison sur au moins un point : le comité d’éthique c’est du bidon !

Le Conseil municipal à l’exception du groupe Ecologie et solidarité, a voté pour la mise en place de ce comité d’éthique (le PC s’est abstenu). C’est effectivement du bidon, puisqu’il ne discutera même pas des implantations des caméras, ni de leur utilité.

Mots-clefs : ,

7 commentaires sur “Vidéosurveillance : comité d’éthique, comité bidon”

  1. Jacques Soudre dit :

    Des élus sortent des panneaux de contestation dans les hémicycles, s’invectivent parfois pour contredire un orateur (voir les séances télévisées de l’assemblée nationale)…l’agitation fait partie de la démocratie et de la politique quelque soit ceux qui la pratiquent. L’important c’est d’avoir une bonne cause à défendre et qu’elle soit justifié par une absence de débat préalable ou suffisant sur la cause défendue.
    Dans le cas de ce conseil municipal, il me semble que cette contestation et cette agitation était justifiée.
    Les observations sont que ce n’est pas la première fois que les points qui font débat polémique avec la population sont relégués en fin de conseil municipal, et que ce n’est pas hélas la première fois que le maire fait appel aux forces de l’ordre de manière préméditée pour mater une contestation…
    Les forces ce l’ordre dans un conseil municipal pour défendre des caméras de surveillance dans les quartiers, dans une ville qui va prochainement accueillir les rencontres nationales de la démocratie locale, franchement ça la fout mal !

  2. TORGUE dit :

    La vidéo surveillance ne gène que ceux qui ont des raisons de se cacher

    • admin dit :

      Ah, le fameux argument du “je n’ai rien à me reprocher” ! Pas original et en plus tellement malvenu : ce n’est parce que je n’ai rien à me reprocher ou à cacher que je souhaite voir mon intimité violée, mes libertés piétinées… “Quand ils sont venus chercher les communistes, je n’ai rien dit ; quand ils sont venus chercher les juifs, je n’ai rien dit ; quand ils sont venus me chercher, il n’y avait plus personne pour protester !”
      Protestons tant qu’il est temps !

  3. marianne baldeck dit :

    Connaissez vous la recette chinoise de la tortue à la sauce piquante ?

    Placez une tortue sur une marmite d’eau bouillante. Effrayée la tortue va rentrer la tête dans sa carapace.
    Mais elle va finir par avoir chaud., sans pouvoir fuir… A chaque fois que la tortue ressort la tête, versez lui une cuillère de sauce piquante dans la bouche. A la longue la tortue sera cuite et assaisonnée à point.

    Et la parabole de la grenouille dans l’eau bouillante ?

    Une grenouille lancée dans une eau bouillante sautera hors du récipient. Une grenouille placée dans une eau froide que l’on amènera doucement à ébullition, restera dans le bocal et finira morte !

    RESisTER, c’est CREER

  4. louise dit :

    Commentaire :
    Connaissez vous la recette chinoise de la tortue à la sauce piquante ?

    Placez une tortue sur une marmite d’eau bouillante. Effrayée la tortue va rentrer la tête dans sa carapace.
    Mais elle va finir par avoir chaud., sans pouvoir fuir… A chaque fois que la tortue ressort la tête, versez lui une cuillère de sauce piquante dans la bouche. A la longue la tortue sera cuite et assaisonnée à point.

    Et la parabole de la grenouille dans l’eau bouillante ?

    Une grenouille lancée dans une eau bouillante sautera hors du récipient. Une grenouille placée dans une eau froide que l’on amènera doucement à ébullition, restera dans le bocal et finira morte !

    RESisTER, c’est CREER

  5. […] conseil municipal. On y trouve l’ensemble des installations existantes et prévues. Mais que dit le collège d’éthique […]

  6. […] dernier exemple tourne au gag : le fameux collège d’éthique de la vidéosurveillance mis en place le 17 mai, qui devrait veiller au respect du droit, est créé suite à une […]