Le GF38 mis à l’INDEX ! Vertige et chute confirmée

Publié le 8 juillet 2011

Stade des AlpesComme nous l’annoncions le 24 juin dernier, cette fois c’en est fini du GF 38. Relégation en CFA, Tribunal de Commerce, dépôt de bilan, perte du statut professionnel et du centre de formation, licenciements économiques… bref ! Une descente aux enfers pour les intéressés et une gabegie financière au détriment des contribuables.

Ce dépôt de bilan marque la fin d’un projet sportif qui en 1997, sous l’impulsion du Maire de Grenoble, avait vu la fusion des principaux clubs de football grenoblois pour construire un véritable club professionnel.

C’est aussi le Maire de Grenoble qui en février 1999 a déclaré dans le Dauphiné au lendemain d’un match Grenoble – St Etienne : “il faut un grand stade à Grenoble”. Il a ensuite poussé fortement la Métro à réaliser un stade de football, réservé aux professionnels, à l’endroit où il le voulait dans le parc Paul Mistral, et au prix que l’on connait : plus de 80 millions d’euros.

C’est aujourd’hui tout le milieu du football de Grenoble et son agglomération qui constate le gâchis d’une stratégie mal maîtrisée avec un investisseur unique (INDEX arrivé en 2004), qui n’a jamais voulu ouvrir son capital à d’autres. Ce sont aussi tous les habitants et contribuables de l’agglomération grenobloise qui sont floués par la réalisation d’un investissement de prestige qui s’inscrivait, au delà du football lui même, dans la stratégie d’obtenir à nouveau des jeux olympiques à Grenoble. Le résultat : pas de JO, plus de club de football résident du grand stade et un équipement aujourd’hui désert dont il va falloir maintenant redéfinir le projet et le mode de gestion.

Ces désillusions du foot à Grenoble et ce gâchis de finances publiques sont bien à mettre au passif du maire. Aux dernières nouvelles, il y a un projet agrandissant le stade Lesdiguières pour accompagner la montée du club de rugby en top 14 ! Alors, bientôt deux grands stades à Grenoble ?

L’histoire démontre une fois de plus que les élus décisionnaires, toujours sûrs de leur fait, se sont allègrement assis sur le débat démocratique, tant pour la politique sportive que pour la réalisation du stade. Ce dernier est la preuve, comme le disait les écologistes, qu’il était trop grand, trop cher et mal placé. Toujours est-il qu’il est là et bien là, symbole d’une gestion calamiteuse de l’argent public. Peut-être que de ce point de vue, Didier Migaud premier Président de la Cour des Comptes va faire la leçon à Migaud Didier à l’époque Président de la Métro. Peut-être soufflera-t-il à l’oreille du maire de Grenoble que la reconversion du stade des Alpes passe par une « dé-privatisation » pour faire de cet équipement un véritable outil de service public, ouvert à tous les sports et à tous, en particulier aux scolaires et aux clubs amateurs ou en changeant sa destination (le concours est ouvert pour d’autres usages). Et pour nos élus, un retour sur terre après l’ivresse des sommets.

Rappels historiques

Le club de foot de Grenoble a connu diverses appellations :

  • De 1892 à 1977 FOOTBALL CLUB DE GRENOBLE
  • De 1977 à 1984 FOOTBALL CLUB ASSOCIATION SPORTIVE DE GRENOBLE
  • De 1984 à 1990 FOOTBALL CLUB DE GRENOBLE DAUPHINE
  • De 1990 à 1992 FOOTBALL CLUB DE GRENOBLE ISERE
  • De 1992 à 1993 FOOTBALL CLUB DE GRENOBLE JOJO ISERE
  • De 1993 à 1997 OLYMPIQUE GRENOBLE ISERE
  • Depuis 1997 GRENOBLE FOOT 38

Situation sportive depuis la création du GF38 :

  • 2010-2011 Ligue 2 dernier, relégué en CFA par la DNCG
  • 2009-2010 Ligue 1 : 20e, relégué en L2
  • 2008-2009 Ligue 1 : 13e
  • 2007-2008 Le 15 février 2008, le GF38 joue son premier match au stade des Alpes. Le 12 mai 2008 le GF38 accède à la ligue 1 lors de l’avant dernière rencontre du championnat de ligue 2.
  • 2006-2007 Ligue 2. 5ème
  • 2005-2006 Ligue 2. 10e
  • 2004-2005 Ligue 2. 11e
  • 2003-2004 Ligue 2. 15e
  • 2002-2003 Ligue 2. 12e
  • 2001-2002 D 2. 16e
  • 2000-2001 National (D3) – 1er – Promotion en D2 – Reprise du statut professionnel
  • 1999-2000 National (D3)
  • 1998-1999 CFA (D4) – Promotion en National (D3)
  • 1997-1998 CFA (D4)
  • 1996-1997 National 1 (D3) – Relégation en CFA (D4) – Le club est rebaptisé Grenoble Foot 38 (GF38) suite, à la fusion de deux clubs grenoblois, l’O.G.I et Norcap.

Mots-clefs : ,

Le commentaires sont fermés.