Lancement du réseau citoyen à Grenoble

Publié le 23 février 2013

logoReseauCitoyenUn collectif d’habitants motivés s’est constitué en réseau pour préparer les élections municipales de mars 2014 à Grenoble. Voir l’appel « une ville pour tous » sur le site : www.2014grenoble.fr/

L’appel est lancé par une quarantaine de personnes qui sont des habitants actifs sur différents dossiers importants qui agitent la vie municipale depuis des années. Nous rencontrons la plupart de ces signataires dans divers collectifs qui s’opposent aux mauvais cotés de la politique municipale de la majorité actuelle et nous travaillons avec eux avec les mêmes objectifs : par exemple contre la politique d’urbanisme qui accélère la spéculation immobilière et aussi la gestion calamiteuse du service public du chauffage urbain qui vient d’être sanctionnée par la justice administrative à la demande de l’ADES et sur bien d’autres questions.

Cet appel exprime bien le ras le bol de nombreux habitants qui subissent l’absence criante de démocratie dans la gestion de la ville et qui veulent être des acteurs de l’avenir de leur ville.

La démarche lancée par le réseau citoyen est intéressante car elle prend le contre-pied complet des habitudes politiciennes où un leader se propose de mener sa liste à la conquête du pouvoir. C’est caricatural à droite, où l’on se perd déjà dans le nombre de candidats à la candidature, mais aussi coté PS où la seule question qui vaille, c’est “qui va être calife à la place du calife ?”. Pour le Réseau Citoyen c’est la démarche de construction collective qui prime, c’est le contenu politique qui est mis en avant et la volonté de retrouver une gestion de la ville pour et par les habitants. L’image du GAM (Groupe d’Action Municipale) d’Hubert Dubedout qui avait permis de rénover l’action politique à Grenoble en 1965 vient à l’esprit, même si la situation politique actuelle est différente.

Le réseau citoyen a un positionnement politique clair : pas la droite et l’extrême droite et pas la majorité municipale actuelle, il y a donc un large espace à conquérir et à tisser des alliances avec divers mouvements politiques tels que l’ADES, comme mouvement local, Europe Ecologie-les Verts, les Alternatifs et le Parti de Gauche comme mouvements nationaux qui agissent dans cet espace politique.

L’ADES souhaite réussite à cette initiative et est prête à soutenir activement cette démarche qui apporte sa pierre à la construction d’une alternative politique à la majorité municipale actuelle.

Mots-clefs : , ,

Le commentaires sont fermés.