Déchetterie Jacquard : vous aviez dit “non négociable” ?

Publié le 19 octobre 2013

Voila encore un exemple du fonctionnement non démocratique de la majorité sortante. Dans le projet de ZAC Flaubert, la ville et la Métro avaient décidé sans aucune concertation de déplacer la déchetterie du terrain Jacquard vers le terrain Charvet rue Honoré de Balzac. Cette décision était « non négociable » (sic). Mais sans explication, la Métro a décidé de mettre fin à ce projet comme nous l’avons indiqué, ce qui vient d’être confirmé par le maire de Grenoble.

Pour quelle raison fallait-il déplacer cette déchetterie ? C’est très simple. Le terrain Jacquard allait faire l’objet d’un programme immobilier très favorable à la spéculation. Alors peu importaient les protestations des habitants, cette décision n’était pas négociable ! Heureusement le collectif « Vivre à Flaubert » qui fait partie de l’association « Vivre à Grenoble » a vivement réagi et n’a pas cessé de contester, arguments à l’appui, ce déménagement de la déchetterie. Le collectif a critiqué à juste titre la politique de la Métro soutenue par la Ville de supprimer les déchetteries de proximité au profit de quelques rares grandes déchetteries. Il propose de rénover la déchetterie Jacquard qui ne gêne personne mais a besoin d’être complètement repensée et rénovée.

Le 8 octobre 2013, le maire de Grenoble écrit aux habitants et acteurs (?) du secteur 4, en laissant croire qu’un dialogue avait été instauré entre la ville et les habitants sur cette question. Le maire souffre d’une forme d’amnésie, puisqu’il ne se souvient plus que cette question n’était pas négociable ! Bref, il explique maintenant que le projet est irréalisable ! Irréalisable notamment à cause des nuisances dénoncées depuis le début par le collectif. Mais il demeure toujours favorable au déplacement de la déchetterie Jacquard.

Morale de cette histoire : la concertation préalable avec les habitants est une nécessité même si cela prend un peu plus de temps. Chaque avis est intéressant et souvent pertinent. Il peut largement améliorer le seul point de vue des élus et des techniciens. Cet avis peut faire évoluer un projet dans un sens satisfaisant pour tout le monde : l’utilité publique, le respect des riverains et des usagers d’un service public comme une déchetterie. C’est notre conception d’une véritable démocratie participative, qui pourrait s’inventer et surtout s’appliquer dans une nouvelle majorité après mars 2014.

Mots-clefs : ,

Un commentaire sur “Déchetterie Jacquard : vous aviez dit “non négociable” ?”