Tables de quartier : un guide pour accueillir des jeunes en service civique

Publié le 13 avril 2018

Le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) a publié début 2018 un guide pratique intitulé “Des services civiques pour les conseils citoyens !” A Grenoble ces conseils citoyens dans les quartiers politique de la ville sont intitulés « Tables de quartier » pour ne pas les confondre avec les conseils citoyens indépendants (CCI).

« Pour appuyer les conseils citoyens – aujourd’hui au nombre de 1 200 à travers la France – dans leurs missions, les jeunes volontaires de 16 à 25 ans peuvent, sans condition de diplôme, effectuer leur service civique au sein des structures d’accueil de ces instances de participation citoyenne (collectivités ou associations). L’enjeu ? Favoriser la pérennisation et la montée en compétences des conseils citoyens, composés d’habitants, d’acteurs économiques et associatifs, tous bénévoles… 

Toutefois, depuis 2014, le nombre total de jeunes volontaires en mission de Service Civique mobilisés dans le cadre des conseils citoyens est relativement faible, ce qui laisse des marges de progression importantes compte tenu des besoins réels des conseils citoyens.

Pour accompagner cette dynamique, le CGET propose un guide pratique à destination des structures d’accueil et des acteurs œuvrant dans le champ de la jeunesse et de la politique de la ville susceptibles d’accueillir un jeune en mission de service civique au titre des conseils citoyens : collectivités territoriales, établissements publics de coopération intercommunale (EPCI), associations (dont celles qui travaillent en lien avec les conseils citoyens).

Le contenu de ce guide pratique a vocation à accompagner les structures d’accueil dans l’élaboration de leurs propres fiches-missions. Les exemples de missions proposés dans ce guide ne peuvent être dupliqués en l’état, compte tenu de la diversité des contextes locaux.

Point de vigilance : au regard de l’importance du tutorat, il est souhaitable que la mission de service civique au titre des conseils citoyens soit portée par l’un de ces acteurs (collectivités territoriales, EPCI, associations, etc.). La mission peut-être co-construite entre la structure porteuse et le conseil citoyen, ce dernier n’ayant pas nécessairement comme vocation de porter la mission lui-même. »

Mots-clefs : , ,

Le commentaires sont fermés.