Pétition pour défendre la ligne ferroviaire Grenoble-Gap

Publié le 22 mars 2019

Pour la ligne Grenoble-Gap, les derniers signes lâchés par le Gouvernement sont mitigés. D’un côté, le préfet Philizot, chargé de mission par la ministre des Transports a indiqué la semaine dernière qu’il était “prêt à étudier (…) la réalisation des travaux d’urgence” pour éviter la fermeture prévue en décembre 2020. Mais il a en même temps souligné que la ministre Elisabeth Borne n’est “pas complètement convaincue de l’importance de la ligne“.

De fait, comme le collectif l’a déjà rapporté, elle ne semble plus envisager la solution train pour les « lignes ferroviaires de desserte fine des territoires ». Du moins c’est ce que laisse craindre son discours. C’est donc pour faire part des inquiétudes, sans attendre le rendez-vous du collectif avec le préfet le 25 mars qu’une pétition nationale est lancée, avec plusieurs dizaines de collectifs, de syndicats, d’organisations et d’élus.

Pour la signer, cliquez ici.

Il est utile de la faire circuler largement : le préfet Philizot a fait savoir que la ligne Grenoble-Gap est celle pour laquelle il a reçu le plus de sollicitations d’élus. C’est grâce à notre travail, continuons-le jusqu’à obtenir gain de cause !

Mots-clefs : , ,

Le commentaires sont fermés.