Le grand danger de l’externalisation à outrance des services publics

Publié le 5 avril 2019

Les rapports préconisant le démantèlement de notre système de services publics, géré par des agents de la fonction publique se multiplient. Pour que l’Etat fasse des économies, notamment de personnel, un rapport déposé le 27 mars auprès du ministre de l’action et des Comptes publics n’y va pas par quatre chemins : externalisation à outrance des services…. Avec une promesse mirobolante à terme de 25 milliards d’euros d’économies et à court terme (10 ans) au moins 6 milliards, à qualité de service au moins égale.

Le rapport préconise de confier au privé les services qui ne font pas partie du cœur de mission de l’État, à savoir le « front office » (accueil des clients, prise de rendez-vous, réponse aux questions des usagers…), le « back office » (reporting, gestion des effectifs, archivage…) et autres fonctions supports (restauration, nettoyage, ressources humaines, informatique, finances…).

Ce rapport est réalisé par la société Webhelp qui « est un leader mondial du BPO (externalisation des processus métier) spécialisé dans l’expérience client, la gestion des paiements, ainsi que dans les services de vente et de marketing à travers les canaux vocaux, sociaux et numériques…

 L’externalisation consiste à confier à des entreprises spécialisées certaines tâches répondant aux besoins des services publics ou à ceux de leurs usagers, en exploitant les complémentarités entre secteur public et secteur privé. »

Le rapport propose évidemment de réduire les effectifs d’agents publics, ce qui convient parfaitement à la politique gouvernementale, puisqu’elle doit appliquer la promesse de Macron de diminuer de 120 000 les effectifs des fonctionnaires d’Etat et des collectivités.Le rapport relève que les coûts des services publics en France représentent près de 400 milliards d’euros, soit 18% du PIB, “mais leurs résultats sont insuffisants“. Au moment même où le gouvernement présente le projet de loi sur la fonction publique, le rapport n’y va pas par quatre chemins : “Pour avoir un impact budgétaire fort, l’externalisation doit permettre de réduire les effectifs d’agents publics”. Pour le gouvernement, ce rapport arrive à point nommé avec la perspective de repasser la barre des 3% du PIB l’an prochain.

Pour télécharger le rapport cliquez ici.

Mots-clefs : ,

Le commentaires sont fermés.