Encore un scandale concernant la neige artificielle aux Deux-Alpes

Publié le 25 juillet 2020

Une enquête publique est ouverte jusqu’à fin juillet 2020 concernant une retenue d’eau pour alimenter des canons à neige. La retenue projetée se situe à la Brèche de la Mura, à 2 800 m d’altitude, d’une capacité totale de 350 000 m³ pour un volume utile de 300 000 m³. Les digues à construire seront hautes de 16 m, et l’ouvrage occupera une surface de 4,25 ha. Mais, ce que n’exposent pas les avis et publicités d’enquête, c’est que la retenue sera complétée par une usine à neige enterrée, située à environ 150 m en contrebas et par une liaison avec la retenue du Sautet, située 5 000 m en aval dans le domaine skiable, afin d’y puiser jusqu’à 150 000 m³ lors des années déficitaires en eau. Ce que ne présentent pas non plus les avis et publicités d’enquête, c’est le renforcement projeté du réseau d’enneigement pour 21 pistes, permettant d’enneiger 164 ha de pistes supplémentaires entre 2 000 m et 2 800 m d’altitude, au moyen de 385 enneigeurs, portant la surface équipée à 243 ha sur un total de 416 ha de pistes.

Pour une fois l’avis de la mission régionale de l’autorité environnementale (MRAe) est très sévère : « l’étude d’impact présente des insuffisances très graves, tout particulièrement en ce qui concerne le renforcement du réseau de neige de culture [non visé, on le comprend maintenant, par les avis d’enquête], mais également en ce qui concerne la retenue. En l’état, cette étude ne permet pas à l’autorité environnementale de rendre un avis sur la qualité de la prise en compte de l’environnement par le projet ; elle ne permet pas non plus une correcte information du public. Pour l’Autorité environnementale, cette étude d’impact doit être intégralement reprise et lui être présentée à nouveau pour avis.”.

Mais il est assez camouflé dans le dossier. Les observations du public sont à envoyer avant le 30 juillet à 17 h à : ddt-se-observations-ep-f6@isere.gouv.fr

Mots-clefs : , , ,

Le commentaires sont fermés.