Le Président du SMTC poursuit son sabotage des transports en commun

Publié le 11 juillet 2009

nitunnelniviaducCommuniqué du 10 juillet 2009

Le 10 juillet 2009, le Président du SMTC a décidé la suspension de la prolongation de la ligne B et le projet de ligne E suite à l’annulation du PDU par le Tribunal Administratif le 7 juillet. Le Président du SMTC fait semblant de craindre que le droit lui interdise de poursuivre ces projets !

Deux jours avant, M. Baïetto considérait ce jugement comme une péripétie, il a visiblement changé d’avis.

Le SMTC va faire appel du jugement annulant le PDU, ce qui est tout à fait son droit.

La position du Président du SMTC n’est pas tenable, car les lois et règlements donnent la priorité aux transports en commun et aux modes doux pour les investissements dans les déplacements. L’absence de PDU ne met donc pas en cause la réalisation des lignes de tram qui sont à priori d’intérêt général. Si le Président du SMTC avait eu le moindre doute, il aurait dû demander conseil au Tribunal Administratif sur les conséquences du jugement sur les projets de ligne de tram, avant de prendre une telle décision.

Cela démontre une nouvelle fois que le Président du SMTC a été désigné pour réaliser la rocade nord avant les transports en commun et retarder au maximum les lignes de tram.

Pour être logique, il reste à M. Baïetto, en tant que vice-président aux transports du Conseil général de vite proposer d’arrêter définitivement le projet de rocade nord, qui est effectivement atteint par l’absence de PDU. Tout ce qui peut favoriser le trafic automobile étant exclu par la loi.

L’ADES regrette que le SMTC, qui a la responsabilité de développer les transports en commun, soit géré par des élus inconséquents, incompétents et n’ayant plus le sens du bien public.

Mots-clefs : , , , , ,

2 commentaires sur “Le Président du SMTC poursuit son sabotage des transports en commun”

  1. PAYSSOT dit :

    Elus inconséquents, incompétents, sans souci du bien public,utilisant le mot “concertation” pour duper des électeurs qu’ils ne consultent jamais : voir le sabotage de la Villeneuve par l’équipe Destot, qui se poursuit par la mise en place d’une collecte d’ordures obsolète, pas du tout adaptée au quartier. JPh Motte, en charge de la politique de la ville, est responsable au prmier chef : il a eu, depuis 95, grand soin de maintenir sa position politique ( bien soutenu par l’ADES aux élections de 2001 !!!).
    la ruine du PS entrainera t elle cette municipalité nuisible ? Une Gauche véritable pourra t elle prendre force, y compris dans les prochaines municipales ? C’est la responsabilité des citoyens . 53 % ayant élu Sarko en 2007, ça impliquerait un e mutation, une prise de conscience quasi miraculeuse ??
    Continuons à espérer dans notre quartier communautariste . Les Américains ont bien élu Obama, ou plutôt le couple OBAMA, non ?
    Pierrette.

  2. […] Le Président du SMTC bloque le développement des transports en commun en faisant croire que c’est une conséquence de l’annulation du PDU que nous avons obtenu. A noter que, pour lui, cela ne touche en rien  la réalisation de la rocade-Nord, projet qui figure pourtant dans le PDU annulé. Il démontre qu’il entend faire la politique de la Chambre de Commerce et de la droite : faire la rocade avant les transports en commun. […]