L’inégalité professionnelle femmes/hommes dans la fonction publique !

Publié le 25 août 2017

Le ministère de l’Action et des Comptes publics vient de rendre public le troisième rapport annuel sur l’égalité professionnelle entre les femmes (62% des agents, 61% dans la territoriale) et les hommes dans la fonction publique. Il faudrait plutôt parler d’inégalité.

Rédigé par la Direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP), ce document de 350 pages, est composé de trois parties : “l’actualité de l’égalité professionnelle” dans la fonction publique, la deuxième partie trace un panorama comparé de la situation des agents publics et la dernière partie est le bilan annuel des nominations dans les emplois supérieurs et de direction.

A noter que plus diplômées que les hommes, les femmes sont moins payées. En 2014, le salaire net mensuel moyen (exprimé en équivalent temps plein annualisé) est, dans la fonction publique d’Etat, de 2.318 euros pour les femmes et 2.715 euros pour les hommes, dans la fonction publique territoriale de 1.800 euros pour les femmes et 1.984 euros pour les hommes, soit 11% d’écart.

Dans le secteur privé, il est de 1.963 euros pour les femmes et 2.411 euros pour les hommes.
Les pensions mensuelles brutes s’en ressentent : au 31 décembre 2015 il était, dans la FPE de 2.043 euros pour les femmes et 2.245 euros pour les hommes, dans la FPT, de 1.175 euros pour les femmes et 1.363 pour les hommes.

« Le Rapport annuel sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la fonction publique, prévu par la loi n° 2012-347 du 12 mars 2012 et précisé par le protocole d’accord du 8 mars 2013, a pour objectif d’améliorer chaque année la connaissance sur l’égalité professionnelle au sein de la fonction publique. Cette troisième édition détaille l’actualité de la politique d’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, et présente des retours d’expériences issues de la pratique des employeurs dans les trois versants de la fonction publique. De nombreuses données statistiques et des analyses offrent un panorama sexué des effectifs, des recrutements, de la mobilité et des départs à la retraite, des rémunérations mais également de la formation, des conditions de travail, des relations professionnelles et de l’action sociale. Enfin, le Rapport sur les nominations équilibrées aux emplois de direction et à la décision du Gouvernement en 2015 met en perspective les avancées de ce dispositif innovant. Le présent rapport a fait l’objet d’une présentation à l’assemblée plénière du Conseil commun de la fonction publique, lors de la séance du 31 janvier 2017. »

Le troisième rapport annuel sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes vient de paraître. Il témoigne d’une forte stabilité de la part des femmes dans les différents versants, catégories, et filières de la fonction publique. Il en va de même pour les écarts de salaire. Si la haute fonction publique se féminise, le nouvel objectif en matière de nominations pour 2017 – 40% – pourrait constituer un défi. »

Pour lire le rapport complet, cliquez ici.

Mots-clefs : , ,

Le commentaires sont fermés.