L’avis du conseil scientifique (20 avril)

Publié le 1 mai 2020

Les membres du “conseil scientifique” placé auprès du gouvernement ont rendu le 20 avril un avis intitulé « Sortie progressive de confinement, prérequis et mesures phares »  (qui n’a été rendu public que 6 jours après) ont produit le 24 avril une “note transmise aux autorités nationales” sur « Enfants, écoles et environnement familial dans le contexte de la crise COVID-19 », rendue publique le 26 avril.

Avec beaucoup de diplomatie, cet avis du conseil scientifique a clairement contesté la décision irresponsable Macron prise le 13 avril 2020 : « Les milieux scolaires et universitaires sont des lieux à risque important de contamination… Le Conseil scientifique estime nécessaire de maintenir fermés ou interdits tous les lieux et événements qui ont pour objet ou conséquence de rassembler du public en nombre important, qu’il s’agisse de salles fermées ou de lieux en plein air…

En conséquence, la Conseil scientifique propose de maintenir les crèches, les écoles, les collèges, les lycées et les universités fermés jusqu’au mois de septembre. »

Quelques extraits de l’avis et de la note du Conseil scientifique

Avis :

« Prérequis 1. Une gouvernance nationale unifiée et cohérente, y compris en cas de déclinaisons régionales.

Prérequis 2. Des hôpitaux et des services sanitaires reconstitués

Prérequis 3. Des capacités d’identification rapide des cas, de leurs contacts, et d’isolement des patients et de tous les porteurs sains contagieux

Prérequis 4. Un système de surveillance épidémiologique capable de détecter les nouveaux cas et une reprise de l’épidémie

Prérequis 5. Critères épidémiologiques Le pilotage de la levée de confinement doit se faire en monitorant des paramètres épidémiologiques permettant d’évaluer la performance du nouveau système d’identification des cas, le risque épidémique et le risque sanitaire

Prérequis 6. Des stocks de protection matérielle pour l’ensemble de la population…

 Le gouvernement devra s’assurer que l’ensemble des prérequis tels que détaillés ci-dessus soient opérationnels au moment de la sortie du confinement…

Trois scénarios sont envisageables :

i. Le confinement strict poursuivi jusqu’à l’extinction du nombre de nouveaux cas ;

ii. La sortie totale du confinement permettant d’acquérir une immunité collective mais avec un risque inacceptable d’une mortalité extrêmement importante ;

iii. La poursuite de la stratégie avec une levée progressive, prudente et monitorée du confinement et adaptation des mesures en fonction des résultats épidémiologiques.

Seul ce dernier scénario a été retenu par le Conseil scientifique et est présenté ci-dessous…

2. Les règles générales de la levée de confinement : maintien de la distanciation sociale et renforcement des gestes barrières

Seul le respect de règles limitant strictement la circulation du virus permet d’envisager la levée du confinement…

b) Les lieux qui sont en espaces clos…

Le Conseil scientifique appelle l’attention des autorités sur la question particulière des transports en commun et des transports collectifs. Le non respect des règles de distance physique d’un mètre de part et d’autre que les usagers portent ou non un masque de protection, constitue un vecteur important de la transmission du virus, tant en termes de vitesse que de volume, ce qui pourrait conduire à la reprise incontrôlable de l’épidémie.

c) Maintien de la fermeture des lieux de rassemblement du public

Le Conseil scientifique estime nécessaire de maintenir fermés ou interdits tous les lieux et événements qui ont pour objet ou conséquence de rassembler du public en nombre important, qu’il s’agisse de salles fermées ou de lieux en plein air…

4. Les règles applicables à des populations particulières à risque de formes graves et/ou risque de transmission…

 b) Les populations de moins de 25 ans

En l’état actuel des connaissances au plan épidémique, le risque de formes graves est faible dans cette population. Le risque de contagiosité individuelle chez les jeunes enfants est incertain, mais parait faible. A l’inverse, le risque de transmission est important dans les lieux de regroupement massif que sont les écoles et les universités, avec des mesures barrières particulièrement difficiles à mettre en œuvre chez les plus jeunes.

En conséquence, la Conseil scientifique propose de maintenir les crèches, les écoles, les collèges, les lycées et les universités fermés jusqu’au mois de septembre.

Fiche 2… Les jeunes en milieu scolaire ou universitaire

Cette population (15 millions de personnes) est peu à risque de formes graves mais est exposée à un fort risque de contamination et peut représenter un vecteur de contamination vers les personnes plus âgées. Les milieux scolaires et universitaires sont des lieux à risque important de contamination. »

Fiche 5… La sortie du confinement devra s’appuyer sur un système de surveillance épidémiologique opérationnel, réactif, et fiable »

Le Conseil scientifique a été contraint d’émettre une note « Enfants, écoles et environnement familial dans le contexte de la crise COVID-19 » :

« Le Conseil scientifique a pris acte de la décision politique de réouverture prudente et progressive des établissements scolaires à partir du 11 mai prenant en compte les enjeux sanitaires mais aussi sociétaux et économiques. Il incombe aux autorités de s’assurer que les mesures sanitaires détaillées ci-dessous soient opérationnelles au moment de l’ouverture de chaque établissement scolaire et d’assurer la coordination entre l’éducation nationale et les autres acteurs intervenant en milieu scolaire (mairies, conseils départementaux, conseils régionaux…). »

Pour lire l’intégralité de l’avis et de la note voir ici.

Mots-clefs : ,

Le commentaires sont fermés.