Avis du Haut Conseil de la Santé Publique (24 avril)

Publié le 1 mai 2020

L’avis du HCSP, daté du 24 avril, regroupe de nombreuses préconisations « relatives à l’adaptation des mesures barrières et de distanciation sociale à mettre en œuvre hors champs sanitaire et médico-social ».

Ces mesures organisées en 20 chapitres sont très utiles pour les collectivités locales.

Par exemple :

Pour les transports en commun. 

Port systématique d’un masque grand public par les professionnels et les passagers “dès lors que la distance d’un mètre ne pourrait être respectée“, aération régulière des espaces de transports, vérification des systèmes de ventilation et de climatisation, nettoyage de chaque véhicule lors du retour au terminal, mise à disposition des distributeurs de produits hydro-alcooliques dans les transports en commun ou dans les abris bus, condamner un siège sur deux en quinconce… et “limiter l’accès des moyens de transports aux personnes devant vraiment se déplacer”.

Pour la restauration collective. 

Qu’il s’agisse de cantines scolaires ou d’autres lieux de restauration collective, le HCSP évoque l’opportunité d’installer des écrans de type plexiglas. Au-delà des opérations de nettoyage, il évoque les spécificités de locaux restés vacants pendant de longues semaines, vacance qui implique des opérations d’entretien et de purge du réseau d’eau froide et chaude (en suivant le même protocole que pour la surveillance des légionelles).

« Mesures barrières et de distanciation physique en population générale

Le HCSP a été interrogé sur l’adaptation des mesures barrières et de distanciation sociale (hors champ sanitaire et médico-social), lors de la sortie du confinement. Le HCSP demande de respecter les gestes barrières, la distanciation physique, les mesures d’hygiène et les organisations individuelles et collectives.

Le HCSP précise que le port d’un masque grand public, répondant aux spécifications normatives, qu’il soit fabriqué par des industriels ou par des particuliers, est une mesure complémentaire des mesures de distanciation physique, des autres gestes barrières, d’hygiène des mains, d’aération des locaux et de nettoyage-désinfection des surfaces. Le port de ces masques grand public trouve une justification en population générale pour des espaces clos, notamment mal aérés ou insuffisamment ventilés ou en milieu extérieur si la distance physique d’au moins 1 mètre ne peut être respectée ou garantie.

Le HCSP détaille dans son avis les mesures suivantes :

  • Distanciation physique hors activité physique
  • Réglementation des activités sportives
  • Limitation en nombre de personnes en espaces collectifs
  • Mesures barrières
  • Hygiène des mains (HDM)
  • Masques grand public
  • Prise en charge du linge et le nettoyage/désinfection des locaux
  • Mesures d’élimination des déchets
  • Mesures de gestion des effluents
  • Mesures spécifiques de nettoyage/désinfection des espaces publics
  • Mesures d’aération et de modification des systèmes de ventilation
  • Nettoyage/désinfection des locaux avant réouverture des établissements recevant du public (ERP)
  • Mesures spécifiques pour les transports en commun
  • Mesures dans les petites et grandes surfaces commerciales et marchés
  • Mesures spécifiques pour les piscines publiques
  • Mesures spécifiques pour le milieu scolaire
  • Mesures spécifiques pour le milieu professionnel
  • Mesures spécifiques pour la restauration collective
  • Mesures spécifiques pour lieux accueillants des personnes infectées par le SARS-CoV-2
  • Mesures spécifiques pour les personnes à forme grave de Covid-19 recevant des visites à domicile »

Mots-clefs : , ,

Le commentaires sont fermés.