Archives pour le mot-clef ‘prévention’

Enquête publique sur le Plan de protection de l’Atmosphère (PPA)

Publié le 24 juin 2022

L’enquête publique sur le nouveau Plan de protection de l’atmosphère (PPA3) est ouverte du 20 juin au 29 juillet au même moment que celle sur le PLUi et il est important que les habitants s’en saisissent car ce plan doit être fortement critiqué ; il ne répond pas aux exigences de santé publique portées par l’OMS ni aux règles européennes.

Comme nous l’avions indiqué précédemment, les mesures du PPA3 sont insuffisantes, et il faut reprendre la position de la ville de Grenoble très critique sur cette proposition de PPA3 et l’avis de l’autorité environnementale qui demande des améliorations importantes (ces deux documents sont dans le dossier d’enquête publique).

Lire le reste de cet article »

L’infection Covid a redémarré nettement depuis le 1er mars dans l’agglomération

Publié le 25 mars 2022

Depuis début mars, l’infection par le Covid redémarre fortement. Les données issues de la présence du virus dans les eaux usées de l’agglomération grenobloise montrent une remontée forte de la diffusion du virus parmi la population. Les dernières mesures publiées sont du 6 mars, il y a donc à craindre que la remontée soit forte actuellement.

Le pic de la 4ème vague a été atteint vers le 15 janvier, ensuite il y a eu une lente diminution jusqu’au 1er mars. La 5ème vague se développe comme partout dans le pays.

Heureusement les variants actuellement présents font moins de dégâts, mais il ne faudrait pas que l’hôpital soit de nouveau mis durement à contribution. Les pouvoirs publics doivent prendre des décisions rapides pour enrayer cette 5ème vague. Le laisser aller actuel n’est pas une bonne solution.

Lire le reste de cet article »

Pour de véritables politiques locales de sécurité et de prévention

Publié le 11 mars 2022
logo France Urbaine

C’est le titre de la contribution transmise aux candidats à l’élection présidentielle par l’association France urbaine (élu-es des grandes villes et métropoles) ; elle comprend 40 propositions concrètes élaborée lors de ses assises de la sécurité tenues le 3 mars. Les propositions concernent : les polices municipales, la lutte contre les radicalités violentes, le partenariat avec l’institution judiciaire et les politiques de prévention.

Suite au Beauvau de la sécurité que les associations d’élus ont trouvé décevant, l’association demande une clarification des compétence des forces de sécurité et des procédures, d’officialiser les relations entre la justice et la police (ce que l’action du garde des Sceaux en matière de justice de proximité n’a pas permis), de redéfinir les procédures relatives au secret partagé et à l’instruction, d’augmenter les moyens dédiés à la prévention (en portant les crédits du FIPD à 140 millions d’euros par an, contre 80 millions d’euros en 2022, avec des engagements pluriannuels), de développer une approche globale des politiques de sécurité en faveur de la cohésion sociale.

Lire le reste de cet article »

Le redémarrage de l’épidémie dans l’agglomération dès le 10 octobre

Publié le 12 novembre 2021

Le réseau Obépine mesure la présence du virus dans les eaux usées à la station d’épuration Aquapole. Ces mesures prennent en compte l’ensemble des populations reliées à cette station.

On peut ainsi suivre l’évolution de la circulation du virus indépendamment à ce qui se passe dans le système de santé. On peut ainsi dater le début de cette nouvelle vague vers le 10 octobre où la diminution de la circulation du virus ralentit.

Va-t-on enfin vers la fin du passe sanitaire, rien n’est moins sûr ?

Publié le 15 octobre 2021

La manière de procéder de Jupiter-Macron devient de plus en plus difficile à admettre notamment concernant le passe sanitaire. Tout est décidé lors du conseil de défense, donc dans le secret le plus absolu et sans aucune concertation avec les scientifiques et les corps intermédiaires. D’où des décisions tout à fait incompréhensibles notamment concernant les petites structures ouvertes au public (comme les bibliothèques municipales) et les préfets incapables de négocier avec les maires pour faire évoluer ces décisions.

Et maintenant le gouvernement veut prolonger la possibilité d’imposer le passe sanitaire jusqu’au 31 juillet 2022.

A ce sujet, l’article de J. Hourdeaux de Médiapart pose les bonnes questions : « Passe sanitaire : le poison de la banalisation des états d’exception ». L’article se termine ainsi : « D’état d’urgence en état d’urgence, sans compter les régimes transitoires « de sortie » ou « de gestion », nombre de Français sont incapables aujourd’hui de dire sous quel régime juridique ils se trouvent. Les frontières entre droit commun et droit d’exception ont été déjà en grande partie effacées. Ce flou juridique entretenu depuis maintenant six années a brouillé les repères et seul l’État semble désormais autorisé à dire ce qui relève ou non de l’urgence.

Lire le reste de cet article »

Sédentarité : désamorcer une bombe à retardement sanitaire

Publié le 28 août 2021

Deux députés ont rendu un rapport parlementaire sur l’évaluation des politiques de prévention en santé. Les rapporteurs, alertent sur la sédentarité et le manque d’activité physique et sportive des Français, amplifiées depuis le début de la crise sanitaire.
Ils formulent 18 propositions autour de quatre thématiques pour tenter d’infléchir cette tendance : la communication adaptée à tous les publics et l’accès à des tests de condition physique ; une réorganisation de la gouvernance et du pilotage de la prévention ; le renforcement de la pratique physique et sportive et de la prévention en santé dans les cursus scolaires et universitaires ; une meilleure prise en charge de l’activité physique adaptée et une orientation plus lisible pour les patients.

« Les confinements, s’ils ont empêché le développement de l’épidémie, se sont révélés dramatiques pour la santé physique et psychique de nos concitoyens, et ont montré avec acuité le rôle de l’activité physique sur la santé.

La lutte contre la sédentarité constitue aujourd’hui une urgence pour tous les âges de la vie : l’école et l’université doivent permettre d’ancrer de bonnes habitudes, l’activité physique dans l’entreprise doit être facilitée notamment par le recours aux nouveaux outils numériques, l’activité physique des personnes atteintes de pathologies chroniques doit être mieux organisée et prise en charge tandis que l’activité physique adaptée aux séniors doit être développée pour retarder la dépendance. »

Lire le reste de cet article »

Rapport sur l’évaluation de la gestion de la crise Covid-19 en France

Publié le 21 mai 2021

La mission présidée par le Professeur Pittet, médecin-chef du service de prévention et contrôle de l’infection aux hôpitaux universitaires et Faculté de médecine de Genève, a rendu son rapport en mars 2021, qui n’a été rendu public que le 18 mai 2021. Il avait été sollicité par le Président de la République le 25 juin 2020 pour mener « une mission indépendante nationale sur l’évaluation de la gestion de la crise Covid-19 et sur l’anticipation des risques pandémiques ».

La mission formule une quarantaine de propositions afin que le pays anticipe mieux des futures crises.

En voici un extrait où les critiques sur la gestion de la crise sont parfois rudes :

Lire le reste de cet article »

Ouverture de la concertation sur le 3ème PPA métropolitain (2022-2027)

Publié le 21 mai 2021

Conformément à la loi, une concertation préalable est organisée par le préfet de l’Isère afin d’associer le public à l’élaboration du 3ème plan de protection de l’atmosphère (PPA) de l’agglomération grenobloise.

Elle se déroulera du vendredi 21 mai au vendredi 18 juin 2021.

Le plan de protection de l’atmosphère est l’un des outils prévus par la réglementation pour améliorer la qualité de l’air en particulier dans les secteurs où cette qualité de l’air est dégradée.

Ce plan est piloté par les services de l’État, en étroite collaboration avec l’ensemble des acteurs concernés sur le territoire (collectivités, associations, acteurs économiques, etc.). Il prévoit diverses mesures réglementaires ou volontaires visant à diminuer les émissions de polluants atmosphériques dans plusieurs secteurs d’activités.

Lire le reste de cet article »

L’envahissement des punaises de lit devient un problème de santé publique

Publié le 7 mai 2021

Les victimes d’invasion de punaises de lit se sentent abandonnées. Les acteurs de terrain dénoncent l’incurie de l’Etat face au fléau et exigent qu’il soit reconnu problème de santé publique.

Les punaises de lits ne transmettent pas de maladie à l’homme mais sont responsables de nuisances. Elles peuvent occasionner des troubles du sommeil, de l’anxiété, un isolement social, etc. Les punaises de lit touchent toutes les catégories d’hébergement. La propreté d’un lieu ne garantit pas à elle seule la protection contre une infestation.

La prévention est le meilleur moyen pour se protéger d’une infestation de punaises de lit, il est conseillé de : maintenir le logement propre sans encombrement d’objets inutiles ; passer régulièrement l’aspirateur ; éviter de se procurer des vêtements, des meubles rembourrés ou des matelas d’occasion (notamment dans la rue) car ils peuvent être infestés par des punaises de lits ; surveiller l’apparition de toute piqûre suspecte.

Lire le reste de cet article »

Évaluation de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté

Publié le 9 avril 2021

Le Comité d’évaluation de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté a rendu son rapport 2021. Cette stratégie, lancée par Macron en septembre 2018, peine à donner des résultats. Encore beaucoup de communication et peu d’actions réelles. Parmi les 35 mesures de prévention et de lutte contre la pauvreté seules quatre ont été intégralement mises en œuvre. Il s’agit de la revalorisation de la prime d’activité, de la mise en œuvre et du renouvellement de la complémentaire santé solidaire pour les allocataires du RSA, et du déploiement de 400 points conseils budget.

« Evaluation de la gouvernance et du volet territorial de la stratégie.

 L’organisation prévue pour piloter la Stratégie a bien été mise en place, malgré certains retards. Les moyens financiers annoncés ont été confirmés, rendant ainsi crédible l’engagement de l’État, notamment vis-à-vis des collectivités. Toutefois, le comité souligne un point d’alerte important : le soutien politique de la Stratégie reste insuffisant pour donner à la délégation qui en a la charge les moyens d’une coordination interministérielle et d’un pilotage propre à garantir un niveau de mise en œuvre à la hauteur des ambitions initiales. »

Lire le reste de cet article »

Nanomatériaux, un avis critique de l’Anses

Publié le 11 décembre 2020

Le 24 novembre 2020 l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) rend un avis critique sur l’absence de données exploitables de la part des industriels qui empêche une traçabilité des nanomatériaux et une évaluation des impacts sur la santé publique.

Elle propose plusieurs améliorations pour fiabiliser les données du « registre R-Nano » afin d’améliorer la traçabilité des nanomatériaux et optimiser l’efficacité du système.

Lire le reste de cet article »

COVID-19 après la deuxième vague, d’autres vagues très probables

Publié le 6 novembre 2020

Le conseil scientifique Covid-19 dans sa dernière note, du 26 octobre actualisée le 28, traite de la deuxième vague et des moyens de reprendre le contrôle sur l’épidémie. C’est sur cet avis que le gouvernement s’est appuyé pour décider de reconfiner, après avoir perdu beaucoup de temps, ce qui rend plus difficile la reprise de contrôle et d’arriver à soulager notre système de soins.

Cet avis se termine par des réflexions sur l’après deuxième vague. Il y évoque la mise en place d’un conseil de liaison citoyen pour que le débat ne se limite pas entre experts scientifiques et gouvernement. C’est ce qu’avait décidé la Ville de Grenoble, comme l’a indiqué l’adjoint à la santé Pierre- André Juven.

« Des vagues successives ?

Néanmoins, il est probable que ces mesures même optimisées ne suffiront pas pour éviter d’autres vagues, après la deuxième. On peut ainsi avoir plusieurs vagues successives durant la fin de l’hiver/printemps 2021, en fonction de différents éléments : état climatique, niveau et efficacité opérationnelle de la stratégie Tester, Tracer, Isoler.

Lire le reste de cet article »

Agenda

Publié le 5 juin 2020

A Grenoble, distribution des masques réutilisables grand public les 6, 7 et 8 juin, sur les 14 sites de distribution prévus. Attention, uniquement sur rendez-vous. Une distribution à domicile sera faite pour les personnes qui se seront signalées en mairie et qui pourront justifier d’une impossibilité de se déplacer (personnes âgées notamment). Il s’agit de masques achetés par la ville et non ceux que la Région devait transmettre.

Amélioration de la qualité de l’air dans les grandes villes françaises pendant le confinement

Publié le 22 mai 2020

L’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris) publie le 18 mai un bilan concernant la nette amélioration de la qualité de l’air dans les grandes villes françaises pendant le confinement.

L’Institut s’est appuyé sur une simulation numérique. L’analyse a consisté à comparer des prévisions du modèle national de qualité de l’air établies sur la base de données d’émissions moyennes de polluants (ne prenant donc pas en compte les réductions induites par les mesures de confinement), avec des simulations corrigées, réalisées a posteriori, qui intègrent les données d’observation produites par les associations agréées de surveillance de la qualité de l’air (Aasqa). Elle a ainsi pu établir une moyenne sur les 100 plus grandes villes françaises pour le NO2 et les particules fines PM2.5, depuis mi-février 2020.

Lire le reste de cet article »

Appels à la vigilance lors du retour dans la nature

Publié le 15 mai 2020

L’Office national des forêts (ONF) et la Ligue de protection des oiseaux (LPO), chacun de leur côté indiquent que si l’on n’y prend garde, le déconfinement risque d’être dramatique pour les animaux qui se sont réappropriés des espaces désertés par l’activité humaine. Pendant près de deux mois de confinement la tranquillité inhabituelle retrouvée en forêt a donné aux animaux l’envie de se déplacer davantage, voire d’aller dans des endroits fréquentés par l’homme. Et au sortir de cette période, la faune sauvage sera plus sensible au dérangement. D’autant que c’est le moment des naissances pour les mammifères et de la nidification pour les oiseaux.

Il est important de prendre en compte leurs recommandations pour respecter la nature et sa faune sauvage qui a beaucoup évoluée durant le confinement.

Lire le reste de cet article »

La carte 2020 de la présence des moustiques tigre en France

Publié le 8 mai 2020

Le moustique tigre réapparait à Grenoble et dans l’agglomération. Le site Vigilance moustique met à jour la carte de l’invasion des départements par ce moustique. Elle affiche six nouveaux départements où leur présence est avérée et qui passent donc en alerte rouge, ce qui porte le total à 57. Avec le printemps chaud, le moustique tigre apparaît nettement plus tôt cette année.

A ces 57 départements classés en vigilance rouge s’ajoutent 10 départements classés en vigilance orange, correspondant à des territoires où le moustique a été intercepté ponctuellement au cours des cinq dernières années (Allier, Doubs, Indre-et-Loire, Jura, Loir-et-Cher, Haute-Loire, Oise, Haute-Savoie, Yonne et Val-d’Oise). Il reste donc 29 départements en vigilance jaune, autrement dit des territoires qui font l’objet d’une veille spécialement dédiée à la surveillance du moustique tigre, mais sans qu’aucun spécimen n’y ait été intercepté

Lire le reste de cet article »

Covid-19 : et encore une affaire de masques

Publié le 8 mai 2020

L’intersyndicale CGT-SUD-FSU du CHSCT du Ministère du travail tire le signal d’alarme depuis de longues semaines sur la mise en danger des agents du Ministère du travail. Le CHSCT vote le recours à un expert suite à la mise à disposition des agents de masques non conformes.

Le 6 mai, l’intersyndicale a fait le communiqué suivant :

« Nous voulons des masques efficaces et conformes !

Lire le reste de cet article »

Avis du Haut Conseil de la Santé Publique (24 avril)

Publié le 1 mai 2020

L’avis du HCSP, daté du 24 avril, regroupe de nombreuses préconisations « relatives à l’adaptation des mesures barrières et de distanciation sociale à mettre en œuvre hors champs sanitaire et médico-social ».

Ces mesures organisées en 20 chapitres sont très utiles pour les collectivités locales.

Lire le reste de cet article »

Déconfinement : comment assurer la circulation des piétons en toute sécurité ?

Publié le 1 mai 2020

Tout doit être repensé dans les moindres actes de la vie quotidienne. Le Centre d’études et d’expertise pour les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema) propose des recommandations pour gérer au mieux la circulation des piétons sur les trottoirs au moment du déconfinement, en prenant en compte les contraintes de distanciation physique et l’augmentation progressive des flux.

Une largeur de 2,50 m pour les trottoirs : Alors que la réglementation accessibilité prévoit une largeur minimale de cheminements sans obstacle de 1,40 m, il recommande une largeur de 2,50 m pour les trottoirs. « Dans des rues où les flux piétons sont très importants (magistrales piétonnes, grands boulevards, rues touristiques …) ou bien à proximité d’équipements, il est préférable de dimensionner plus généreusement les espaces dédiés aux piétons« .

Lire le reste de cet article »

Mieux vaut PRÉVENIR qu’avoir à GUÉRIR

Publié le 3 avril 2020

Depuis 3 semaines on ne parle que de prévention pour éviter l’hospitalisation. Depuis de nombreuses années on a fait disparaitre les grandes politiques de prévention santé issues du Conseil National de la Résistance (CNR), comme la Protection maternelle et infantile (PMI).

En France, la prévention santé est une notion très tendance depuis 3 semaines. Quelle sera sa durée de vie sur le long terme ? Une fois la crise passée, la prévention santé risque encore d’être reléguée au 3ème ou 4ème plan. Une politique de prévention doit, suivant les thématiques, soit s’adresser au « grand public » Comme les campagnes anti « le tabac et/ou l’alcool qui tuent », et dont le prix n’arrête ni le fumeur ni l’alcoolique (mais on porte toujours attention à la grogne ou la colère des alcooliers), mais aussi à des publics particuliers.   La grossesse et la petite enfance sont des moments particuliers de la vie ou les concerné.e.s sont très réceptif.ve.s aux différents messages de prévention. Pourtant, on assiste à la disparition progressive de la Protection maternelle et infantile, grand service public de la prévention santé, mis en place par le CNR en 1945, alors qu’il est considéré dans le reste du monde, comme une réussite française.

Lire le reste de cet article »