Diverses actualités

Publié le 26 juin 2020

StopCovid : un bide. De nombreuses voix s’étaient élevées contre l’application numérique StopCovid, notamment en raison de son inefficacité et son atteinte à ma liberté individuelle. Le résultat est un véritable bide. Elle se révèle inefficace et est abandonnée par ceux qui s’y étaient inscrits. 1,9 million de téléchargements, 1,8 million d’activations et 460.000 désinstallations en trois semaines. Le ministère de la Santé fait état de seulement 68 tests positifs déclarés via l’application et de 14 notifications effectives de contacts à risques.


Le Conseil scientifique COVID-19, dans une note du 21 juin, attire l’attention sur : « les dernières données dont nous disposons quant à la constitution d’une immunité collective –  5% de la population française – très insuffisante pour empêcher la survenue d’une deuxième vague épidémique ; la circulation encore très importante du virus à l’échelle planétaire, et notamment dans l’hémisphère sud qui aborde sa période hivernale; et l’expérience des pandémies grippales qui se sont déroulées en deux ou trois vagues avant d’adopter un rythme saisonnier, suggèrent qu’une intensification de la circulation du SARSCoV-2 dans l’hémisphère nord à une échéance plus ou moins lointaine (quelques mois, et notamment à l’approche de l’hiver) est extrêmement probable. »


Au sujet du Covid-19, l’association Futuribles International propose une grille de lecture des événements en cours et du paysage des possibles à l’horizon des 18 prochains mois. La réflexion est organisée autour de trois grandes échelles de réflexion : mondiale, européenne, française.


Glyphosate : soupçons de conflits d’intérêts à l’Anses. Le 16 juin Le Monde révèle les conditions, sujettes à caution, d’attribution d’un appel d’offre pour une étude sur le glyphosate par l’Anses (Agence de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail). L’agence est chargée de délivrer les autorisations de mise sur le marché des pesticides et aussi de surveiller leur impact sanitaire ou environnemental. Or, un collectif de scientifiques alerte le journal en mettant en cause la procédure de sélection de laboratoires chargés de réaliser des études sur le glyphosate. Ils s’interrogent ainsi sur l’indépendance et la déontologie dont a fait preuve l’Anses.


Dissensions gouvernementales autour du lancement de la 5G : La convention citoyenne pour le climat a demandé d’instaurer un moratoire sur la mise en place de la 5G en attendant les résultats de l’évaluation de la 5G sur la santé et le climat. Certains ministres lui emboitent le pas.


La Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) vient d’éditer son rapport 2019 : Rapport 2019 sur la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie. En sa qualité de Rapporteur national indépendant sur la lutte contre le racisme, la CNCDH évalue la politique publique menée, et contribue au contrôle du respect par la France de ses engagements internationaux en matière d’élimination de la discrimination raciale. En 2019, la CNCDH a décidé de porter une attention particulière à deux thématiques : le racisme anti-Noirs et la lutte contre la haine en ligne.

Télécharger ce rapport de la CNCDH


La HATVP (Haute autorité pour la transparence de la vie publique) somme Elisabeth Borne de compléter sa déclaration d’intérêts. La ministre avait bien “omis” sa participation à l’IGD, ainsi qu’à “six autres mandats“. Elle devra modifier sa déclaration d’intérêts dans un délai de trois mois. La HATVP donne donc raison à Marianne qui avait soulevé cet oubli et la ministre avait vertement réagi en attaquant le journal.


Publication du rapport annuel 2019 de la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE)

Mots-clefs : , , , , ,

Le commentaires sont fermés.