Archives du 29 septembre 2012

Au menu, réécrire l’histoire

Publié le 29 septembre 2012

La politique des cantines scolaires célébrée en 4/3 dans toute la ville : une “nouveauté” pourtant vieille de 5 ans ! (Photo tous droits réservés)

En janvier 2008, le magazine national spécialisé « Cuisine Collective » consacrait un long article à la restauration municipale à Grenoble. Donnant la parole au directeur et à la diététicienne de la Ville cette dernière évoquait la commission composée entre autres du médecin scolaire, des fédérations de parents et de délégués de parents d’élèves… en vue de l’élaboration des menus servis en restaurants scolaires. Elle précisait également « depuis deux ans, nous multiplions les aliments bio en programmant régulièrement un repas bio et en introduisant deux composants bio par semaine ». Le magazine observait enfin que pour la politique menée auprès des enfants tout était prétexte à « manger mieux et à l’expliquer » (Semaine du goût, semaine fruits et légumes, petits déjeuners sportifs avant les sorties de ski…).

Lire le reste de cet article »

Le sénateur J. Chiron a la mémoire qui flanche

Publié le 29 septembre 2012

Dans le Rouge et Vert du 8 septembre 2012, nous attirions l’attention sur le gaspillage d’argent public représenté par le parking sous le stade des Alpes. Nous y avions déjà fait allusion le 10 juin 2010 et le 18 février 2011.

Le Dauphiné Libéré du 21 septembre y consacre une page entière sous le titre : « Le parking de l’Hôtel de Ville reste désespérément vide. »

Interrogé le sénateur-adjoint au maire J. Chiron répond soit complètement à coté des questions, soit en refaisant l’histoire à sa sauce. On remarquera que l’honorable parlementaire a, quoi qu’il arrive, toujours raison ! Voila ce qu’il déclare à propos de la somme de 4,6 M€ dépensée par le SMTC pour le parking, une opération critiquée par la Chambre Régionale des Comptes (CRC).

Lire le reste de cet article »

Michel Destot et le cumul des mandats, suite

Publié le 29 septembre 2012

Dans la Gazette des communes du 17 septembre 2012, M. Destot, avec cette fois, sa casquette de Président de l’Association des maires des grandes villes de France répond à la question :

Etes-vous favorable à la fin du cumul des mandats ?

Réponse : « Il s’agit d’une bonne mesure à condition, toutefois, de veiller à créer un statut de l’élu local pour ne pas dévaloriser la fonction territoriale et de s’assurer que la désignation des candidats aux élections législatives n’est pas le seul fait des partis politiques, mais bien celui des électeurs. »

Lire le reste de cet article »

Conduite à risque ?

Publié le 29 septembre 2012

La voiture utilisée par P. De Longevialle

Lorsque M. Henri Baile (ancien collaborateur du corrompu) était directeur général des services de la ville de Valence, avant de siéger en 2008 sur les bancs de la droite à Grenoble, il avait été sévèrement épinglé par la Chambre Régionale des Comptes (le 2 avril 2007) à propos de l’utilisation à des fins personnelles d’un véhicule de la Ville de Valence. Il habitait alors en Isère, à 100 km de Valence et a utilisé ce véhicule durant plusieurs années 2 fois par jour. Il n’a jamais déclaré les avantages en nature (non négligeables) que lui rapportait cette situation.

La question se pose maintenant pour un autre ancien collaborateur du corrompu, élu lui aussi à la ville de Grenoble depuis 2008 mais dans la majorité en tant qu’adjoint au maire chargé de l’urbanisme.

Ph de Longevialle puisque c’est de lui qu’il s’agit, habite Aix les Bains et utilise une voiture de la Ville pour des déplacements domicile-mairie. Selon divers témoignages d’élus de la majorité, l’adjoint a réquisitionné pour ses propres besoins la voiture affectée au groupe du Modem dont par ailleurs il a démissionné. Il serait au minimum légitime que les contribuables Grenoblois aient connaissance des conditions d’utilisation de ce véhicule.

La SEMITAG observée par la Chambre Régionale des Comptes

Publié le 29 septembre 2012

Le 24 septembre, le conseil syndical du SMTC a pris connaissance de la lettre d’observations définitives de la Chambre Régionale des Comptes (CRC) sur la gestion de la SEMITAG de 2005 à 2010 (lire la lettre en ligne). La SEMITAG gère en délégation de service public le réseau de transport public du SMTC, c’est-à-dire sur l’ensemble du périmètre de la Métro.

La lettre d’observation définitive est précédée d’une lettre provisoire, qui en général n’est connue que de l’exécutif, et appelle les commentaires et réponses de ce dernier. Le travail des CRC est donc contradictoire, ce qui lui donne une qualité supplémentaire. Voici quelques extraits de cette longue lettre :

Lire le reste de cet article »