Archives du 22 décembre 2011

Des vœux et des actes

Publié le 22 décembre 2011

L’ADES vous souhaite de très bonnes fêtes et pour ceux qui en ont encore les moyens de ne pas trop s’endetter en foie gras, bijoux et vaisselle neuve en cette fin d’année (publicités invraisemblables et sexistes sur Radio France, cf. le billet de Sophia Aram).

L’ADES souhaite que l’année 2012 réserve à tous de bonnes surprises :

En premier lieu, la défaite de Sarkozy et de sa bande en mai et juin 2012. Un nouveau président de la république dont nous n’aurons plus honte ainsi qu’une nouvelle majorité à l’assemblée nationale qui change radicalement de politique…

Et une majorité municipale qui prenant conscience des réalités de la vie quotidienne des Grenoblois :

  • décide d’un moratoire sur les grands projets d’urbanisme et remette tout à plat afin de dessiner une ville agréable à vivre pour tous et non pour les plus riches.
  • baisse la fiscalité locale en attendant une réforme en profondeur de celle ci.
  • diminue les tarifs du chauffage urbain et reprenne le contrôle de cette délégation laissée entre les mains de puissants intérêts privés.
  • respecte la charte de la démocratie locale en organisant le débat public contradictoire avant les décisions.
  • abandonne le cumul des mandats des responsables de l’exécutif (maire et adjoints) trop absents de Grenoble et incapables de répondre aux attentes des grenoblois.
  • simplifie l’usine à gaz de son organisation politico-administrative sectorisée inefficace au regard des besoins de la population.
  • accorde une part significative du budget à l’entretien et la réhabilitation du patrimoine municipal et à l’aide aux créateurs d’activités socialement innovantes dans les quartiers de la ville.
  • assume la sûreté sociale économique et écologique des habitants…

Budget 2012 : manipulation et approximations

Publié le 22 décembre 2011

Le budget 2012 de la ville de Grenoble est le premier, depuis 1995, qui fait l’objet d’une belle manipulation des chiffres dans le document de présentation. Les explications alambiquées et les réponses aux amendements du groupe des élus « Ecologie et Solidarité » ont été imprécises et mêmes fausses. La situation financière pour 2012 est en effet beaucoup plus favorable que celle en 2011, avec une épargne nette en très forte augmentation (+ 3 M€) grâce à des recettes supplémentaires. Mais la majorité municipale a caché cette réalité pour justifier le maintien de la pression fiscale au même niveau que 2011.

1) Une manipulation pour cacher une réalité budgétaire plus favorable que prévue

Lire le reste de cet article »

Elargissement de l’A480 : largesses à trois voix

Publié le 22 décembre 2011

Elargissement de l’A480 : les largesses à trois voix de la Ville, de la Métro et du Conseil général au secours de l’Etat !

Sans surprise, à la Ville de Grenoble, la majorité municipale et la droite UMP ont apporté un fort soutien au projet d’élargissement de l’A480 à 2 fois 3 voies, proposé par l’Etat, seuls les élus « Ecologie et Solidarité » ont voté contre.

La Métro a renié ses positions antérieures et le sénateur Chiron n’a pas craint de proférer des gros mensonges en Conseil municipal pour justifier l’injustifiable, comme l’avait fait quelques jours auparavant le Président Baiëtto à la Métro, en affirmant que cet élargissement est la conséquence de l’absence de rocade. C’est bien entendu exactement l’inverse, car l’Etat avait imposé cet élargissement pour la rocade nord qui serait venue se greffer sur l’A480. S’il n’y a plus de rocade, l’Etat dispose toujours des 20 M€ prévus à l’origine et qu’il entend toujours dépenser dans l’élargissement de l’A 480, sachant que cela ne résoudra en rien les problèmes de circulation bien au contraire. Au Conseil général c’était encore plus clair : pas de limitation de vitesse à 70 km/h et élargissement à 3 voies.

Les habitants pourront ainsi profiter de la pollution et des nuisances sonores supplémentaires. Les collectivités auraient mieux fait de tirer le signal d’alarme et demander à l’Etat d’utiliser cet argent au renforcement des politiques alternatives à la voiture. Encore une occasion ratée.

Mounier, la rentrée 2012 c’est maintenant!

Publié le 22 décembre 2011

Le conseil régional a majoritairement refusé d’autoriser son Président, Jean-Jacques Queyranne, à faire appel du jugement du tribunal administratif donnant raison aux Mounier. Seul le Front National a voté avec le groupe PS pour cette autorisation. De nombreuses indications montrent que Jean-Jacques Queyranne a fait de nombreux efforts pour rallier à sa cause tout ou partie de la droite UMP, mais en vain. Le jugement n’était pas suspensif, mais le Président de la Région et le Recteur auraient pu prétexter d’un appel pour attendre et ne rien changer. Désormais le jugement est définitif et la rentrée 2012 doit s’organiser comme en 2010.

Mais pour l’instant rien n’est fait et le recteur poursuit l’organisation de la rentrée 2012 comme si cette décision n’existait pas.

Les parents d’élèves, professeurs, personnels du lycée ou intéressés au retour à la situation normale demandent au Recteur et au Président de la Région d’agir vite pour préparer la rentrée dans les meilleures conditions. Le maire et ses adjoints sont bien silencieux, ainsi que les parlementaires et conseillers généraux PS. Les semaines qui viennent vont être décisives pour l’avenir du lycée. La mobilisation ne doit pas cesser.

Lire le reste de cet article »

Encore des aides publiques exorbitantes à des intérêts privés

Publié le 22 décembre 2011

La vigilance doit être permanente quand il s’agit d’aides publiques à des entreprises privées sans contreparties réelles. Le cas du financement du Plan de Prévention des Risques Technologiques à Pont de Claix, réduisant les risques pour la population autour du site de la société PERSTORP en cas d’accident, est édifiant à cet égard. Le coût total de l’opération d’amélioration du process industriel est de plus de 87 M€, financé à seulement 60 % par l’entreprise, le reste par l’Etat, la Région (3,5 M€) et 6 M€ par la Métro. Autant la Région, suite à la pression des écologistes a soumis cette subvention à des conditions importantes, autant la Métro n’a pas eu d’ exigence, comme d’habitude…

Lire le reste de cet article »

Fukushima dernières nouvelles de la radio…

Publié le 22 décembre 2011

La catastrophe de Fukushima a eu lieu le 11 mars 2011 et c’est seulement maintenant, soit plus de 9 mois après, que le contrôle de la température des cœurs des réacteurs est acquis ! Bien évidemment la catastrophe n’est pas terminée puisque la pollution radioactive continue et n’est pas près d’être arrêtée. Les autorités japonaises estiment à 10 ans environ le temps qu’il faudra attendre pour éventuellement évacuer les produits radioactifs des cuves des réacteurs et au moins 40 ans pour démanteler le site.

Ceci nous rappelle que l’une des caractéristique des réacteurs nucléaires actuels et de la plupart de ceux en projet, est de contenir dans leur cœur un inventaire de produits radioactifs tellement important que même après l’arrêt de la réaction en chaine, une chaleur résiduelle très intense doit être absolument évacuée sous peine de catastrophe.

Lire le reste de cet article »

C’est une blague ? Eh ! oui, pour l’ADES c’est aussi Noël !

Publié le 22 décembre 2011

L’enquête récente du mensuel “Les Inrocks” sur les manipulations radio-actives, les histoires de barbouzes et de trafic d’argent sur le sol africain, pourrait laisser penser que l’ADES (mais oui ! tel quel) aurait sa part dans ces sales affaires. Simple homonymie penserait-on ? Pas si sûr quand il y est également question du président de l’ADES. Voici cette troublante histoire, résumée par la rédaction du Rouge &Vert :

Deux sociétés de sécurité militarisée (SMP) dénommées PHENIX [en souvenir du surgénérateur cher à l’ADES ?, ndr] et ADES [en référence aux capacités d’investigations ?, ndr] sont associées à la sécurité de SATOM la filiale de VINCI qui travaille avec AREVA dans les mines d’uranium au Niger et Mali et où s’activent d’anciens collègues parachutistes français qui vendent leurs services dans toute la région des mines d’uranium d’AREVA ! De gros marchés en perspective.

[Le président de l’ADES est…, ndr] Jean-Marc. Jean-Marc Gadoullet, ancien responsable de la sécurité de la société de BTP Satom, filiale de Vinci, est un ex-colonel qui a bourlingué pendant vingt ans sous couverture et sous pseudo, sur plusieurs continents, au sein du service Action de la DGSE (Direction générale des services extérieurs). Le 5 juillet 2008, il est fait officier de la Légion d’honneur.

Retrouvez l’article des Inrocks en ligne