Archives du 6 octobre 2012

Hommage à la dignité et au courage…

Publié le 6 octobre 2012

Marche blanche à la mémoire de Kevin et Sofiane (Photo Dauphiné Libéré, tous droits réservés)

A sa manière l’ADES rend ici hommage à Kevin et Sofiane sauvagement tués, ainsi qu’à leurs parents dont la dignité et le courage sont exemplaires.

Les jeunes, en bandes ou non, sont souvent la cible des critiques comme si les adultes n’existaient pas ou étaient dénués de toute responsabilité s’agissant du fonctionnement de la société. Or tous, nous avons besoin de régulation (économique et sociale), de travail, de confiance (institutions et citoyens), de perspectives, de rêve collectif mais aussi d’ordre, et pas seulement sur l’espace public. Nous avons en effet besoin de remise en ordre dans nos têtes. Vu l’ampleur de la tâche, c’est maintenant !

Voici quelques phrases extraites de La République de Platon, qui disent la constance de nos préoccupations actuelles :

Lorsque les pères s’habituent à laisser faire les enfants,

Lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles,

Lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter,

Lorsque finalement les jeunes méprisent les lois, parce qu’ils ne reconnaissent plus au-dessus d’eux l’autorité de rien ni personne

alors c’est là, en toute beauté et en toute jeunesse, le début de la tyrannie.

Platon, (429-347 avant J.C) République, VIII, 562b-563e

Réunion-débat : préparons la transition énergétique à Grenoble

Publié le 6 octobre 2012

L’ADES vous propose une réunion-débat :

Jeudi 11 octobre à la Maison des Associations à 20 h 30

Sur le thème : préparons la transition énergétique à Grenoble

  • Présentation du scénario négaWatt par Vincent Fristot, ancien conseiller municipal de Grenoble, membre de l’association négaWatt.
  • Applications sur Grenoble… quelles politiques publiques ?

Pour des informations sur la démarche négaWatt : http://www.negawatt.org/

Services publics de l’énergie : une atteinte grave à la démocratie

Publié le 6 octobre 2012

Question : êtes vous d’accord pour qu’une municipalité décide de l’évolution de services publics essentiels jusqu’en 2035 et 2042, sans débat public préalable ?

Evidemment non, puisque vous connaissez par cœur la charte de la démocratie locale votée par le conseil municipal de Grenoble et qui l’engage.

Comme l’indique le site internet de la Ville : « La Charte de la démocratie locale affirme que chacun, sur la base d’une information régulière et de qualité, peut  contribuer à améliorer la vie locale en participant à la conception des politiques publiques municipales. » En voici quelques articles :

Article 1 : La Ville de Grenoble s’engage à créer les conditions de confiance réciproque, d’échange et de respect mutuel entre les habitants et la Municipalité, en informant régulièrement les Grenoblois, en rendant lisibles et compréhensibles les projets et en motivant ses décisions.

Article 8  : La Ville de Grenoble s’engage à associer la population à toutes les étapes de la réalisation d’un projet, de la conception à la mise en œuvre et à l’évaluation, en assurant la continuité des démarches de concertation. Les moyens de la concertation sont proportionnés à l’importance du projet.

Article 10 : Sur chaque « grand projet » relevant de sa compétence, la Ville de Grenoble s’engage à mettre en place une consultation des Grenoblois, ainsi qu’un comité de suivi et d’évaluation composé des acteurs locaux concernés.

Etc,etc…

Or on apprend que le 22 octobre prochain le Conseil municipal est appelé à voter la prolongation de la concession à GEG (Gaz Electricité de Grenoble) pour la distribution d’électricité et de gaz à Grenoble, jusqu’en 2042 ! Mais ce n’est pas tout, la même formule sera appliquée un peu plus tard pour la concession du chauffage urbain à la Compagnie de chauffage – CCIAG jusqu’en 2035.

Lire le reste de cet article »

Municipales 2014, les grandes manœuvres de la droite

Publié le 6 octobre 2012

Voila que Gilles Dumolard, ancien président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Isère de 2004 à 2010, se déclare prêt à mener une liste aux prochaines élections municipales à Grenoble (voir le Dauphiné Libéré du 6 octobre).

Comme beaucoup de gens de droite (il est adhérent à l’UMP), il se présente comme apolitique et cherche à brouiller les cartes, sauf que ses ouvertures sont très très larges jusqu’au Front National ! « Notre groupe n’est en aucun cas affilié à un parti électoral. Nous sommes prêts à discuter avec tout le monde. A gauche, comme à droite, comme au Front National. » Mais il ne va pas jusqu’aux écologistes qui sont clairement Dumolard incompatibles.

Lire le reste de cet article »

Cumul des mandats : coup de Chapeau !

Publié le 6 octobre 2012

Mise à jour 26/10/12 : contrairement à ce que nous écrivions le 6/10/12, J. Huillier n’est pas en situation de cumul dans un exécutif local, et n’est donc pas concerné par l’engagement pris par les élus socialistes. Nous avons corrigé l’article en conséquence.

Quand les choses sont faites et bien faites, il n’y a aucune raison pour que le Rouge et le Vert les passent sous silence. Elu député au printemps dernier, M. Issindou maire socialiste de Gières depuis 1997, vient de céder son fauteuil de premier magistrat.

A l’instar de tous ses collègues socialistes, il s’était engagé par écrit à ne pas cumuler un mandat de parlementaire et un mandat exécutif local. Contrairement à tous les autres parlementaires socialistes isérois (M. Destot, A. Vallini, J. Chiron, F. Brottes, E. Binet, MN. Battistel), Michel Issindou est le seul à avoir tenu ses engagements – même si certains objecteront qu’il a gardé une petite poire pour la soif en conservant la présidence du SMTC (Syndicat Mixte des Transports en Commun de l’Agglomération Grenobloise) . Et parce que dans ce cas précis, il a jeté la duplicité aux orties, son attitude méritait d’être soulignée et saluée. Voilà qui est fait !

Sortir du nucléaire, manifestation le 13 octobre à Lyon

Publié le 6 octobre 2012

Un rapport du commissaire européen à l’Energie, Gunther Oettinger, fait état de “défaillances de sécurité” dans l’ensemble des centrales nucléaires françaises… C’est donc le moment de manifester pour que la politique énergétique française change. Le réseau « sortir du nucléaire » organise des manifestations dans notre région le 13 octobre, l’ADES soutient ces initiatives. Un départ en car est organisé de Grenoble par SDN38 (voir notre article ici)

Lire le reste de cet article »