Archives du 9 mai 2014

Mise au point

Publié le 9 mai 2014

logo ADESA chaque début de mandat municipal, le Rouge et le Vert est obligé de préciser qu’il n’est pas le journal des élu-es, mais celui de l’ADES. Pour celles et ceux qui veulent polémiquer, ne vous en prenez pas aux élu-es à l’occasion des prises de positions de la rédaction du journal, mais écrivez au journaliste collectif.

Le Rouge et le Vert soutient vigoureusement la nouvelle majorité et l’aidera à remplir ses engagements. En revanche, il ne ménagera pas les groupes d’oppositions du conseil municipal sur leurs déclarations ou leurs actions. S’il est nécessaire d’alerter la population car certaines décisions de la majorité tardent à venir ou ne respectent pas des engagements importants, la rédaction du journal le dira simplement afin que le changement promis voit le jour. Que chacun fasse son boulot citoyen aujourd’hui comme chacun aurait dû le faire dans le passé quand sévissait la corruption ou quand certains vivaient de petits arrangements ! Malheureusement nous n’étions pas nombreux, alors, beaucoup moins que ceux qui aujourd’hui poussent des cris d’orfraie.

Calendrier

Publié le 9 mai 2014

calendrierProchain conseil de la Métro au forum 3 rue Malakoff : Vendredi 16 mai 2014 à 14h30 (notamment avec la mise en place de l’exécutif de la Métro par l’élection des vice-présidents et la désignation des conseillers délégués.

Celui de juin devrait avoir lieu le vendredi 6 juin 2014 à 14h30

Prochain conseil municipal lundi 26 mai à 18 h. Les suivants auront lieu le lundi 30 juin et le lundi 21 juillet

Et si on reparlait finances…

Publié le 9 mai 2014

tirelireNotre article du 26 avril intitulé «Si on parlait finances» a fait réagir l’opposition PS. Nous tenons à rassurer cette opposition qui n’a rien à proposer mais seulement à se plaindre de n’avoir pas accès aux informations. Contrairement à ce que déclare l’ex-adjoint aux finances de M. Destot, l’ADES n’a pas eu accès à des informations qui auraient été dissimulées aux membres des trois oppositions (FN, PS, UMP) au sein du Conseil municipal. Pour savoir ce qui s’est passé dans la gestion des finances de la commune de Grenoble, il n’y a pas besoin d’avoir accès à des informations secrètes. J. Safar, en charge du dossier jusqu’au 4 avril 2014, connaît parfaitement le budget 2013 qu’il a piloté dans les moindres détails. Il ne devrait donc pas être surpris par les annonces de l’ADES, ni se plaindre de manière mensongère qu’il est privé d’informations. N’était-il pas le seul jusque-là à détenir les comptes de la commune ? Au lieu de répondre sur le fond, il botte en touche en faisant semblant d’être surpris de ne pas avoir les informations. De deux choses l’une : ou bien ce que dit le Rouge et le Vert est faux et alors que J. Safar en apporte la preuve ou bien c’est vrai et alors, en responsable, il doit reconnaitre que sa gestion a été mauvaise.

Lire le reste de cet article »

PPA peut encore mieux faire

Publié le 9 mai 2014

Pollution depuis Le SappeyLe 24 janvier 2014, la commission d’enquête rend son rapport et ses conclusions sur le projet de révision du Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA) qu’elle transmet le 4 février. Elle donne globalement raison aux remarques et avis que nous avions fait lors de l’enquête et ses conclusions sont sévères.

Dès le 25 février 2014, le préfet arrête la révision suite à un rapport de synthèse de la DREAL (Direction Régionale de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement) du 17 février qui prend en compte des éléments de la commission d’enquête. Cette révision prolonge le PPA jusqu’à fin 2016

Tous les éléments de cette révision se trouvent sur le site internet de la DREAL ici.

Lire le reste de cet article »

Politique politicienne

Publié le 9 mai 2014

L’UMP se précipite pour faire signer sa pétition sur la  « vidéo-protection ». Dans un mail adressé aux adhérents, Jean-Claude Peyrin, président de l’UMP38, explique qu’il a élargi l’assiette de la collecte des signatures de la pétition aux communes avoisinantes « car nous avons tous une relation qui habite ou travaille à Grenoble et que nous pouvons faire signer puisqu’il ne faut pas être obligatoirement électeur ». Le problème c’est qu’il faut être habitant de la ville pour que la signature soit prise en compte. De plus l’UMP veut le renforcement de la « vidéo-protection » ! Malheureusement la « vidéo-protection » ça n’existe pas, en tout cas, pas pour l’instant. Seule la vidéo-surveillance existe et encore de manière tout à fait imparfaite, pour ne pas dire inefficace !


 

Selon l’opposition PS et l’ex directeur général des services, le conseil municipal du 14 avril se serait tenu de manière trop précipitée. L’ancienne majorité municipale certaine d’être réélue en mars 2014, avait prévu initialement que la seconde réunion du conseil municipal se déroulerait le 28 avril soit presqu’un mois après les résultats du 2ème tour. En 2008, la seconde réunion du Conseil avait été fixée au 4 avril, soit 19 jours après les résultats de l’élection du 16 mars. Fixer ce second conseil 15 jours après le deuxième tour de 2014 n’avait donc rien de particulièrement précipité. La nouvelle majorité voulait se mettre au travail rapidement. C’était conforme aux vœux des électeurs qui veulent du changement. Attendre 2 semaines de plus aurait été mal compris par les Grenobloises et les Grenoblois qui voulaient des élu-es et une majorité vraiment au travail. Une attente satisfaite !

Enfin des économies pour les Grenobloises et les Grenoblois contribuables

Publié le 9 mai 2014

Stade des AlpesLe club de rugby professionnel (FCG) jouera tous ses matches de championnat du top 14 au Stade des Alpes lors des deux prochaines saisons. On peut donc considérer le FCG comme club résident du stade des Alpes. Conséquence la Métro va faire une économie annuelle immédiate d’environ 1 M€ durant deux ans. En revanche, les matches de Challenge européen (la petite Coupe d’Europe) se disputeront à Lesdiguières, ce n’est pas très logique.

Mais cette décision de jouer au stade des Alpes n’est que pour 2 saisons, il faudrait pourtant que l’utilisation optimale des deux stades soit fixée rapidement par la ville et la Métro.

Une bonne nouvelle pour l’image de Villeneuve

Publié le 9 mai 2014
"Guy Mocquet"

© AFP

Le collectif grenoblois Vill9lasérie a coproduit le court-métrage “Guy Môquet“. C’est une comédie romantique qui a pour acteurs des jeunes du quartier de La Villeneuve. Ce court-métrage a été sélectionné par la Quinzaine des réalisateurs (en marge du Festival de Cannes) avec 10 autres films de court métrage.

La Quinzaine des Réalisateurs a pour objectif de découvrir les films de jeunes auteurs et de saluer les œuvres de réalisateurs reconnus. Indépendante, libre, non compétitive, la Quinzaine des Réalisateurs est ouverte à toutes les formes de création cinématographique. Elle propose des longs et courts métrages de fiction et des documentaires.

« Villeneuve, le rêve brisé » au Tribunal : les habitants de la Villeneuve contre France Télévisions

Publié le 9 mai 2014

Envoyé Spécial "Villeneuve : le rêve brisé"Au Tribunal de Grande Instance de Grenoble, le jeudi 15 mai à 13 h 15 se tiendra l’audience pour diffamation que l’association des Habitants de la Crique Sud a engagée contre le Président de France Télévisions à la suite du reportage «Villeneuve, le rêve brisé», diffusé en septembre 2013 dans l’émission Envoyé Spécial sur France 2. Les habitants ont refusé cette image dégradante de leur quartier, cette vision misérabiliste, simpliste et réductrice des vies que les murs abritent.

Il est encore possible de soutenir cette action signant la pétition ici

L’association appelle tous les habitants de la Villeneuve, de la ville et de la Métro qui le peuvent de venir au Tribunal.

La chronique du conspirateur des réformes : ville et politique de la ville et si cette fois on changeait vraiment !

Publié le 9 mai 2014

Politique de la ville en questionsDepuis des décennies, à l’origine sous l’impulsion d’Hubert Dubedout, une ambitieuse politique nationale, la politique de la ville, avait été lancée pour faire des villes et des quartiers les plus délaissés des territoires du renouveau de la démocratie, des initiatives citoyennes mais aussi du gouvernement de la cité. C’était à l’automne 1981, il y a plus de trente ans, une génération. Le maire de Grenoble après des intrigues des caciques du PS qui l’avait empêché de devenir ministre de l’équipement et du logement avait été appelé par le premier ministre Pierre Mauroy pour présider la Commission nationale pour le développement social des quartiers (CNDSQ). Dans son rapport «Ensemble, refaire la ville» Hubert Dubedout avait envisagé une politique visant à faire des habitantes et des habitants, quelles que soient leur origine et leur qualification, des acteurs pleinement responsables du devenir de leur ville. Un formidable message d’espoir donné en un court laps de temps. En effet, battu au municipales de 1983, il a été contraint d’abandonner cette responsabilité et Grenoble a alors perdu une occasion d’être à la pointe des initiatives et des innovations en ce domaine.

Lire le reste de cet article »