Archives pour la catégorie ‘Giant’

Center parcs, en attendant le préfet…

Publié le 3 octobre 2014

Chambaran sans CenterParcsLe Conseil départemental de l’Environnement et des Risques sanitaires et technologiques (Coderst), qui s’est réuni à la préfecture le 25 septembre dernier a donné un avis favorable à la création de Center Parcs dans les Chambaran (14 pour, 1 abstention et 4 contre). Ce n’est pas une surprise vu la composition de ce comité qui est dominé par des représentants d’institutions favorables au projet (Etat, CGI, CCI, Chambre des métiers).

Lire le reste de cet article »

Giant est-il compatible avec les règles de sûreté nucléaire ?

Publié le 17 juillet 2008

Communiqué du 15 juillet 2008

L’autorité de sûreté nucléaire (ASN – division de Lyon) dans son bilan pour l’année 2007 indique à propos du projet d’urbanisme ambitieux nommé GIANT :

« L’ASN a rappelé au CEA de Grenoble qu’elle veillerait à ce que les projets d’urbanisation (logements, tours…) n’entrave pas l’application éventuelle des plans de secours et ne conduisent pas à une densification de la population dans le périmètre de ce plan ».

L’ASN précise aussi que l’ILL sera arrêté au plus tard en 2030 du fait de l’urbanisation croissante autour de l’ILL.

Le projet proposé par l’architecte Vasconi n’a visiblement pas pris en compte ces contraintes de sécurité puisqu’il propose une densification de la population dans le périmètre du plan particulier d’intervention autour de l’ILL. Mais était-il au courant de ces contraintes spécifiques ? Si oui, c’est grave puisqu’il n’en tient pas compte, si non cela prouve que le maire de Grenoble et le CEA lui ont caché une donnée essentielle pour bâtir son projet.

L’ADES demande que le projet GIANT soit abandonné sous sa forme actuelle et qu’un projet d’aménagement du polygone scientifique soit repris pour permettre l’arrivée du tramway dès 2009 conformément au PDU qui a été voté en juillet 2007, projet qui respecte aussi les contraintes de sécurité et le plan local d’urbanisme de la Ville de Grenoble.

Grenoble Irradiation Alpine Nucléaire Transgénérationnelle (GIANT)

Publié le 12 juillet 2008

sites d\'implantationConférence de presse du 2 juillet 2008- ADESVerts IsèreEluEs Ecologie & Solidarité

Grenoble ville de rayonnement international pour de longues années

Grenoble ville de rayonnement international pour de longues années : que Grenoble soit candidate au site de stockage des déchets nucléaires à vie longue mis en service en 2018.

« Le 2 juin 2008, Jean-Louis Borloo, le Ministre d’État, ministre de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de l’aménagement du territoire (MEEDDAT) a chargé le Président de l’Andra « d’engager sans attendre, la recherche de sites susceptibles d’accueillir un nouveau centre de stockage de déchets FA-VL afin de garantir la mise en service en 2019″. »

Comme l’indiquent les autorités gouvernementales :

« Pour mettre en œuvre ce nouveau projet ambitieux de recherche d’un site pour le stockage des déchets FA-VL, l’État et l’Andra ont souhaité une démarche ouverte et progressive, fondée sur le volontariat des collectivités locales »

« L’État, l’Andra et les propriétaires de déchets que sont EDF, le CEA, AREVA et Rhodia, les accompagneront pour faire de ce projet, un projet ambitieux et durable. »

Il est proposé la candidature de Grenoble pour la mise en service d’un centre de stockage des déchets nucléaires à vie longue, simultanément aux Jeux Olympiques d’hiver de 2018.

Lire le reste de cet article »

Dossier Crolles 3

Publié le 1 juillet 2008

détail de l’article paru dans Le Rouge & le Vert n°109

Rappel historique

Le site de ST à CrollesL’histoire de l’économie grenobloise est marquée par le fameux triptyque « Université recherche industrie ». L’ordre des termes n’est pas quelconque :
C’est abord la formation universitaire qui irrigue la recherche publique, en premier lieu la recherche académique (fondamentale et appliquée) et ce dans tous les domaines. La diversité des thématiques de recherche a toujours été une caractéristique de la région grenobloise, même si certaines disciplines se sont plus développées que d’autres (exemple la physique avec les grands instruments européens). Grenoble a été en pointe pour les transferts de technologies de la recherche vers l’industrie. Les collectivités locales se sont contentées jusqu’aux années 2000 de permettre le développement des université et l’implantation des laboratoires. L’Etat pilotait la formation et la recherche amont en apportant d’importants crédits de fonctionnement et d’équipement. Grenoble a su, mieux que d’autres agglomérations attirer les financements publics par l’implantation de l’ILL puis de l’ESRF.

La présence du CEA et de son évolution (dénucléarisation) avec le développement du LETI a accéléré les potentialités de R et D dans certains secteurs, notamment la microélectronique.

La rupture

Le financement par les collectivités locales, de Minatec a présenté une rupture avec ce modèle grenoblois. Pour la 1ère fois, les collectivités se sont substituées à l’Etat pour financer massivement des constructions de laboratoires et même une entreprise de location de salles blanches (SEM Minatec).
Lire le reste de cet article »

Oui à un projet « Global » scientifique et urbain – Non à une recherche et une ville à deux vitesses

Publié le 1 décembre 2007

bandeauFace au projet « Giant » d’aménagement du Polygone scientifique, adopté à l’unanimité de la gauche et de la droite – seuls les élus écologistes ont voté contre – nous proposons aujourd’hui une alternative : « Global ».

Il s’agit de penser à l’avenir et d’inscrire Grenoble dans la démarche des villes européennes soutenables, ville de la connaissance, des savoirs, de l’éducation et des cultures s’appuyant encore plus fortement sur nos ressources scientifiques et universitaires dans un projet urbain d’agglomération.

Lire l’article sur le site de la campagne « Grenoble 2008-2014 – Ecologie et solidartié en actes«