Archives du 5 mai 2010

La crise du logement s’amplifie

Publié le 5 mai 2010

De nombreuses personnes sont sans logement, les sans papiers ne sont pas accueillis dignement, l’agglomération n’est toujours pas dans la légalité pour l’accueil des Gens du Voyage, les ROMS attendent toujours l’installation d’un espace d’accueil… Ces derniers jours dans le parc de l’Alliance des familles demandeuses d’asile ont été hébergées dans des tentes déployées par les associations Médecins du Monde, et transformé l’accueil demandeurs d’asiles en un véritable camp de réfugiés.

La situation sociale se dégrade à toute vitesse. L’Etat ne fait pas son travail et au contraire développe des politiques d’exclusion. Au lieu de donner la priorité au logement social qui manque cruellement dans le pays, il se défausse sur les collectivités locales dont certaines tournent le dos à la solidarité la plus élémentaire, utilisant l’absence de législation contraignante pour défendre de véritables ghettos de riches, renforçant l’existence des ghettos de pauvres.

L’agglomération grenobloise est à cet égard une agglo à deux vitesses.

Lire le reste de cet article »

Clinatec

Publié le 5 mai 2010

Vue d'artiste du futur ClinatecLe centre de recherche biomédicale CEA-CHU dédié aux applications des micronanotechnologies à la médecine, pour le diagnostic et la thérapie, hors enceinte hospitalière puisqu’installé sur le polygone scientifique, va bientôt voir ses travaux débuter au deuxième semestre 2010, ils devraient durer environ 1 an.

CLINATEC, ce sera 3300 m2. Voici une vue d’artiste qui donnerait envie de se faire tripoter le cerveau dans l’enceinte du CEA et non du CHU !!!

Les élus écologistes ont déposés un recours contre la délibération de la ville de Grenoble décidant d’une subvention pour cette opération très critiquable.

Lire l’étude “CLINATEC, la santé publique classée secret industriel”

Echange énergie contre nanos

Publié le 5 mai 2010

Suite à l’échec du débat public initié par 7 ministères, le mot “nano” semble disparaître du vocabulaire des décideurs, car il fait peur. Mais les programmes nanos restent et se développent.

Maintenant la mode est d’insister sur les développements autour des énergies notamment renouvelables.

A Grenoble ce sont les mêmes qui sont aux commandes : Jean Therme, qui a initié les développements des nanotechnologies à grande échelle, est devenu le “Monsieur énergie renouvelable” du CEA.

Pour profiter des fonds du plan campus et du grand emprunt est avancé le projet GreEN-ER, à coté de Minatec et de Nanobio, dans le cadre de l’opération GIANT sur le polygone scientifique. Encore une manière de détourner l’argent qui aurait dû aller en priorité sur le campus de Saint Martin d’Hères. Il s’agit d’afficher un pôle mondial énergie-matériaux avec écoles d’ingénieurs et laboratoires de recherche. Ce pôle sera réalisé dans le cadre d’un partenariat public privé pour démarrer en 2014.

Coût de la sécurité du stade des Alpes

Publié le 5 mai 2010

Stade des AlpesLe journal Le Monde du 30 avril 2010 a consacré un dossier à la sécurité dans les stades de foot et l’exemple de ce qui se passait à Grenoble faisait l’objet d’un article très intéressant. Une carte indiquait aussi que durant la saison actuelle de ligue 1, c’est à Grenoble qu’il y a eu le plus d’incidents lors des matchs. Depuis le début de la saison 2009-2010 ce sont 3000 policiers qui ont été mobilisés pour assurer la sécurité des matchs du GF38 ! Mauvais pour le rayonnement de Grenoble !

Le GF 38 indique que la sécurité lui coûte 1 M€ sur un budget de 27 M€, et que le problème le plus inquiétant est celui de la fragilité des sièges qui doivent être remplacés en nombre après chaque match aux frais du club suivant la convention passée par la Métro.

La situation financière de la Métro

Publié le 5 mai 2010

Quand ce sont les écolos qui tirent le signal d’alarme depuis des années sur l’endettement inquiétant de la Métro, on ne les prends pas au sérieux. Par contre quand le très sérieux journal « Les Echos » s’en mêle ce n’est plus la même chose. Le 30 avril 2010 les Echos titre « Endettée, l’« agglo » de Grenoble poursuit ses grands travaux » et reprend l’analyse de la Chambre Régionale des comptes alertant sur le très haut niveau de la dette. Espérons que cette alerte ralentisse enfin la frénésie d’investissements pas toujours utiles de la Métro.